Conseil de métropole du 13 mai 2019

Vive l’amitié franco-chinoise, vive la Chine socialiste ! Intervention au conseil de métropole de Lyon de Pierre-Alain Millet (PCF)

, par  Pierre-Alain , popularité : 19%

Pour ceux qui participe à la vindicte occidentale contre la Chine relancée par Donald Trump et nous parle du Tibet, je conseille un livre préfacé par le Dalai Lama lui-même au titre explicite : « Les guerriers de Bouddha – L’histoire des combattants tibétains de la liberté soutenus par la CIA ». Il explique comment la CIA a formé, organisé et armé une rébellion au Tibet contre la révolution chinoise, comme ils l’ont fait et le font partout où les peuples refusent leur impérialisme. Les élites tibétaines avaient accepté en 1951 l’entrée pacifique dans la nouvelle république de Chine jusqu’à ce que la réforme agraire en 1956 les prive de leurs privilèges. C’est à partir de là que l’intervention violente US a pris de l’ampleur jusqu’à la révolte de 1959, même si malgré ses violences, ils ne sont pas arrivé à leurs fins.

Notez aussi que le Tibet des moines, qu’idéalisent des occidentaux en mal de transcendance, était un féodalisme féroce, enfermant le peuple dans la pauvreté et l’ignorance, avec une espérance de vie de moins de 30 ans, l’absence de tout livre en tibétain en dehors des livres religieux, et bien sûr pas de presse en tibétain, une corruption endémique et une succession de guerres civiles dont la dernière, entre factions monastiques, a eu lieu en 1948, alors que l’Armée rouge était aux portes du pays.

Il y a aujourd’hui trois télévisions, une dizaine de journaux et de nombreuses bibliothèques en tibétains. A Lhassa, l’université du tibet, financée par l’état chinois, développe les versions en tibétains des logiciels et organise la numérisation des livres tibétains de la bibliothèque universitaire.

Alors, chers collèges, la Chine a fait le plus gros du travail pour répondre à la demande de nos collègues, il y a, grâce au socialisme des étudiants tibétains !

Notre intervention sur la création de cet institut franco-chinois en 2015 avait fait réagir, mais nous renouvelons à l’occasion de ce rapport notre hommage à ce grand pays socialiste qui bouscule vos idées reçues, votre diabolisation du socialisme, ce grand pays que l’occident colonialiste avait cru détruire dans les guerres de l’opium, mais dont la révolution, en enlevant aux capitalistes la direction de l’état, a fait une grande puissance, fondée non sur les inégalités et le colonialisme, mais sur le développement pour tous, apportant une contribution décisive au recul mondial de la très grande pauvreté, ce grand pays qui a plus vite que tous les autres relevé le défi du changement climatique et qui représente aujourd’hui la plus forte capacité d’énergies renouvelables du monde. Oui, vive la chine inventant ce socialisme d’une société de moyenne aisance, comme ils disent, et qui est la preuve qu’un peuple peut construire une alternative à notre société marchandisée, éclatée, émiettée, dominée par les intérêts étroits et court-termistes des plus riches.

Je vous le disais l’an dernier monsieur le président, et permettez-moi de le répéter, la Chine nous montre que le marché doit être sous le contrôle d’un plan public, donnant sa force aux choix politiques, que ce plan doit être suivi par un état qui ne doit pas être dirigé par des intérêts privés, et que pour cela, il faut que cet état soit dirigé par un grand parti communiste !

C’est bien ce qui fait enrager le président des USA, ce Trump qui a bousculé les élites occidentales bien pensantes, mais qui dit la vérité du capitalisme, celle que disait il y a plus d’un siècle Jean Jaurès, « le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée l’orage ». Nous savons tous que la guerre commerciale conduite par les USA ne se fera pas que contre la Chine et n’est pas que commerciale. Malheureusement, comme à Munich face à Hitler, les dirigeants européens et notamment français se sont couchés face aux USA en acceptant une justice extraterritoriale imposant des milliards de sanctions à de grandes entreprises françaises, jusqu’à menacer juridiquement de grand patrons européens pour affaiblir nos entreprises.

Et les bruits des bottes trumpiennes se font sentir sur toute la planète, en mer de chine dont certains ont l’imbécillité de dire que les armées chinoises y seraient illégitimes tout en défendant la présence des armées US, comme au Vénézuela ou autour de la Russie. Rappelons que la moitié des dépenses militaires mondiales sont réalisées par les USA !

Alors vive l’amitié franco-chinoise, vive la Chine et le Tibet socialiste, et vivement une France socialiste ouverte à cette "communauté de destin pour l’humanité" proposée par le camarade Xi Jiping pour assurer la paix, le développement et la dignité pour tous, ce sont ses mots... ils tranchent sur l’arrogance et le militarisme des dirigeants occidentaux.

Intervention de 2015 : La Chine et l’institut franco-chinois de Lyon

La création de ce nouvel institut franco-chinois fait suite à la visite officielle par le Président de la République Populaire de Chine, du lieu historique de l’ancien institut franco-chinois créé en 1921.

Le débat public en France a tellement dénoncé un régime dictatorial et corrompu, reprenant les campagnes médiatiques impulsées par la CIA sur le Tibet ou le Xinjiang, les travailleurs migrants, les manifestations des parapluies... qu’il est réjouissant pour un communiste de voir le président de notre métropole recevoir en grande pompe le président du plus grand parti communiste du monde.

Le camarade Jinping, car nous sommes plusieurs à l’appeler camarade, a pris la direction d’un pays qui a réalisé un bond en avant prodigieux. Avec tous les drames et les erreurs que les communistes chinois eux-mêmes discutent avec acharnement, la Chine a réalisé son développement avec un coût social et environnemental beaucoup moins élevé que ne le fut le développement du capitalisme européen avec le colonialisme et le travail des enfants, d’Amérique du Nord avec l’esclavage et le génocide amérindien, et même de l’extraordinaire développement soviétique jusqu’en 1970.

Mieux encore, ce développement s’est fait sans que l’armée chinoise n’intervienne nulle part alors que nos pays ont une longue histoire coloniale dont notre politique étrangère ne sort toujours pas, et que la puissance US est d’abord militaire et interventionniste, générant partout drames et terreurs.

Vous connaissez tous les faits : la Chine est passée en 20 ans de 5% à l’équivalent du PIB US, le revenu moyen chinois a dépassé le revenu moyen grec, et avec vos politiques de baisse des coûts du travail, le revenu moyen d’un chinois sera supérieur avant 10 ans au revenu moyen d’un Français !

Nous avons reçu à Vénissieux en Janvier 2015 une délégation du parti communiste chinois pendant 2 jours. La rencontre a été passionnante, notamment sur la question clé de la capacité ou non d’un état populaire à contrôler et maitriser le capitalisme et ses affairistes. Je vous livre l’idée clé du directeur du centre de documentation du PCC qui traduit et diffuse ses écrits.

Nous avons tiré toutes les leçons de l’effondrement soviétique. En Chine, les ouvriers connaissent bien le capitalisme, et notamment le capitalisme occidental. Quand ils défendent leurs droits, ils lui font face, et c’est l’état socialiste et le parti communiste qui interviennent pour contraindre les entreprises occidentales à respecter leurs droits.

Vous connaissez peut-être les longues grèves des usines d’automobile chinoises il y a deux ans. Vous ne savez sans doute pas qu’elles se sont terminées par l’adoption d’une loi transformant les CDD en CDI au bout de deux ans...

Alors longue vie à ce nouvel institut, et longue vie à la Chine et son modèle socialiste, son rêve d’une "société de moyenne aisance" pour 1,5 milliards d’humains. Une société de moyenne aisance, c’est typiquement une expression chinoise, mais c’est intéressant pour nous... En fait, notre problème, c’est que nos élites veulent vivre dans un luxe toujours plus grand, et ont besoin que la majorité vive dans la pauvreté. Le creusement des inégalités est au cœur des mentalités capitalistes. la moyenne aisance pour tous, c’est à creuser !

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).