Je n’ai qu’un conseil à vous donner : Arrêtez de vous indigner ! Cahuzac aurait menti à une banque suisse en fournissant un « certificat falsifié »

, par  Danielle Bleitrach , popularité : 7%

Non seulement comme l’on s’en doutait il ne s’agit pas de 600.000 euros mais d’un minimum de 15 millions, et Jérôme Cahuzac aurait menti à une banque suisse en fournissant un « certificat fiscal falsifié », cet homme que l’on nous décrivait au bord du suicide veut de surcroît absolument récupérer son poste de député… Ce qui finit par prendre un petit air de chantage auprès de ses collègues députés, de droite, de gauche et d’extrême-droite…

Au point où nous en sommes si vous avez quelque chose à avouer, c’est le moment… Faites-le, tout le monde est blasé… Comme l’indiquait un article récent nous sommes passés de la sidération à la dévastation, du moins cela se lit dans le regard du président de la République…

C’est pourquoi il faut passer de l’indignation morale à la dénonciation POLITIQUE du système, c’est ce que je tente de faire. C’est pourquoi j’ai quelques doutes sur notre système de propagande (médiatique) qui sait si bien garder de prudents silences sur le dit système économico-social –avec lequel il pratique l’endogamie– pour se ruer sur Mélenchon (pour lequel je n’ai pas d’accointances particulières) en l’accusant d’être celui qui « décrédibilise la parole », voire d’avoir des sympathies pour les néo-nazi ou être antisémite. N’en jetez plus la coupe est pleine, moi je trouve que c’est un « exagéré » et qui lui aussi « moralise trop »… C’est ce qu’on appelle un bouc émissaire de nos pulsions et de leurs lâchetés…

Bon appétit messieurs, ô ministres intègres… dit-il… Mais le capitalisme ce n’est plus 1848, les vertus de Ruy Blas… Ce qui décrédibilise la parole et la mémoire c’est d’aller jusqu’au point Godwin à tous propos pour éviter de voir la réalité qui est comédie. S’interroger pourquoi c’est le seul représentant du Front de gauche à être invité par les médias ? Parce qu’il attaque en priorité la gauche et surtout parce qu’il a ce langage légèrement voyou qui est devenu la norme du réalisme un peu cynique… Qui a envie d’écouter Pierre Laurent, ou l’honnête André Chassaigne ? N’y a-t-il de talents que dans la gouaille et le capital serait redevenu Fantomas ?

L’affaire Cahuzac pousse si loin le bouchon que l’on finira peut-être par s’arrêter d’avoir enfin des indignations morales (depuis quand le capitalisme est-il moral dirait Marx en riant dans sa barbe), pour se demander s’il est « réformable » et répondre NON…

Donc je n’ai qu’un conseil à vous donner

Arrêtez de vous indigner !…

L’ancien ministre français du Budget Jérôme Cahuzac, aurait « menti » à une banque suisse, la banque Julius Baer, en fournissant un « certificat fiscal falsifié », écrit samedi le quotidien zurichois Tages Anzeiger, citant ses propres sources.

Le journal français Le Monde a décrit mercredi dernier l’odyssée des 600.000 euros non déclarés de Jérôme Cahuzac, qui sont restés longtemps en Suisse. En 1992, Philippe Péninque, un ami de longue date de Jérôme Cahuzac a ouvert pour lui, sous son nom, ce compte à l’UBS de Genève.

Un compte « omnibus »

Quelques mois plus tard, Jérôme Cahuzac s’est rendu lui-même à Genève et le compte a été transféré à son nom. En l’an 2000, la petite société financière Reyl & Cie, établie à Genève, est entrée en piste. A l’époque elle n’avait pas de licence bancaire, mais travaillait comme une société de Bourse. A ce titre, elle relevait de la surveillance de la FINMA, l’autorité suisse de surveillance des marchés financiers.

En tant qu’intermédiaire financier, Reyl & Cie n’était pas soumise aux mêmes règles que les banques et ne devait pas fournir de renseignement sur les détenteurs de ses comptes. Reyl & Cie a ouvert auprès de l’UBS un compte « omnibus », soit un compte comprenant les fonds de plusieurs clients, seulement connus par la banque, et parmi lesquels figurait Jérôme Cahuzac, dont l’argent est resté de facto à l’UBS.

« Un certificat fiscal falsifié »

En 2009, après que la Suisse s’est déclarée prête à accorder l’aide judiciaire en cas d’évasion fiscale, Jérôme Cahuzac a estimé que la situation devenait trop dangereuse à Genève et a demandé à Reyl & Cie de transférer les fonds sur un compte omnibus à Singapour, auprès de la filiale de la banque Julius Baer.

La banque Julius Baer aurait alors réagi avec prudence. Elle aurait réclamé à Reyl & Cie, bien que rien ne l’y obligeait, un formulaire appelé « formulaire A », qui fait apparaître le nom du détenteur des fonds. Lorsque les banquiers de Julius Baer ont vu qu’il s’agissait d’un homme politique, ils ont demandé un document certifiant que les fonds avaient bien été déclarés au fisc compétent, dit le journal suisse.

Selon des recherches effectuées par le Tages Anzeiger, Jérôme Cahuzac « a présenté un certificat fiscal falsifié ». Il aurait également assuré que ces 600.000 euros provenaient de son activité de chirurgien esthétique, ajoute le journal. En conséquence de quoi Julius Baer aurait autorisé l’opération de transfert de fonds.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).