Syrie : la morale piétinée

, par  auteurs à lire , popularité : 3%

Par Ahmed Halfaoui

Après avoir lu la "Synthèse nationale de renseignement déclassifié" de la République Française, portant "Programme chimique syrien - Cas d’emploi passé d’agents chimiques par le régime - Attaque chimique conduite par le régime le 21 août 2013" et visionné les vidéos jointes, un ami, Hafid de son prénom, a tenu à faire certaines remarques. D’ordinaire devant un document aussi solennel, émanant de la présidence de l’une des prétendues plus grandes puissances mondiales, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, le quidam est figé dans un respect quasi religieux, mais la perspicacité a été plus forte. Se documentant sur le sujet à propos des "fumées blanches" signalées, il constate ceci : "un débutant en chimie affirmera sans l’ombre d’un doute que le Sarin, à température ambiante, est incolore, inodore et liquide". Il ajoute qu’à l’utilisation "il s’évapore rapidement sous la forme d’un nuage incolore et inodore également".

Mieux encore, dans son investigation, Hafid se rend très vite à l’évidence que les vidéos "déclassifiées" (un grand mot) sont en fait les mêmes qui figurent sur Youtube depuis un certain temps. Dans ces vidéos, les corps d’enfants, supposés morts, sont propres et ne présentent aucune crispation des muscles, ni d’autres caractéristiques physiques, consécutives à une exposition au gaz Sarin. Là, notre ami, cite la réaction d’une pédopsychiatre étasunienne qui considère que cela ressemble fort à "une mise en scène de cours d’école", tout en jugeant du caractère "pédopornographique" des images exhibées. Ainsi le pouvoir français n’a pas seulement abusé de son autorité morale pour tromper son peuple et le monde entier, mais a démontré le peu de cas qu’il fait de sa réputation. A telle enseigne que la prestation du secrétaire d’État étasunien, Colin Powell devant le Conseil de sécurité, à propos des armes de destruction massive en Irak, peut paraître moins ridicule. Powell doit même en être soulagé de ne plus se trouver seul dans ce cas.

Autre constat de Hafid, l’incapacité des "révolutionnaires" à utiliser le gaz faute de moyens, est rapportée à l’affaire du métro de Tokyo où des illuminés ont pu réaliser l’opération, sans "fumées blanches" ironise-t-il. Mais faut-il croire que le gouvernement français se préoccupe de la vérité ? Même si cela était, de quelle autorité morale dispose-t-il pour se porter en justicier ? Celle peut-être de la longue série de cadavres qui jalonnent l’histoire de la France coloniale et que les "socialistes" avec leurs "pouvoirs spéciaux" ont su faire, il n’y a pas si longtemps ? Question crédibilité, le plus cynique reste quand même le prix Nobel de la paix, Barak Obama, qui nous sert un couplet pathétique : "Ce n’est pas ma crédibilité qui est en cause. La crédibilité de la communauté internationale est en cause, et la crédibilité des États-Unis et du Congrès est en cause". Lui qui devrait mériter aussi se voir plonger la tête dans les mares de sang versé partout dans le monde, presque exclusivement par son pays. Histoire qu’il use, peut-être, d’un peu plus de circonspection en matière d’humanisme outré et qu’il affiche franchement la barbarie qu’il représente.

Par Ahmed Halfaoui

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).