Sont-ils morts pour rien ? Laïcité : Réflexion et analyse de Mireille Popelin, DDEN et communiste de Villeurbanne

, par  Mireille Popelin , popularité : 3%

Première partie

Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski ? La bibliothèque nationale de France a honoré leur mémoire ( jusqu’au 12 avril 2015 ) par une exposition : “ Hommage au dessin de presse”
en exposant les dessins des artistes assassinés sans afficher leur nom à l’extérieur !

Le rappeur Booba ose même justifier l’attentat par une chanson

“ T’as mal parlé,
tu t’es fait plomber”

Attitude qui rejoint celle de nombreux élèves dans les établissements scolaires (même en primaire) qui ont refusé la minute de silence et se “lâchent” en justifiant, eux aussi , l’attentat
“ils l’ont mérité, ils ont insulté notre religion”

Nous, laïques, qui avons lutté pour défendre la liberté d’expression et la laïcité, avons assisté au retour progressif du “gauchisme” compassionnel sans analyse politique, du salafisme : le salafisme est une idéologie fasciste, qui a réussi à séparer la communauté musulmane de la communauté nationale.

Attentat de Tunis ( 18 mars 2015 )

Comment a répondu la “gauche” nouvelle ? Elle a organisé une grande manifestation contre tous les racismes, le 21 mars, (Huma) contre l’islamophobie, contre l’antisémitisme ! Voyez-vous la moindre allusion à l’islamisme qui vient de tuer, à Paris, à Copenhague , à Tunis ?
Cette manifestation exige le retrait des lois racistes contre les musulmans ( lois contre le voile ? ). Suivent les noms de toutes les associations, on reconnait des mouvements qui ont lutté contre la loi sur les signes religieux à l’école, etc. Les islamistes, religieux et politiques, sont ravis : ils utilisent la victimisation et la culpabilité colonialiste pour attaquer les lois de la République laïque.

Ce gouvernement libéral, qui n’a plus rien de socialiste, fait passer en force la loi Macron pour casser complètement le code du travail : jusqu’où ira-t-il ? jusqu’à réduire les travailleurs en esclavage ?
Ainsi, parce qu’il échoue lamentablement à réduire le chômage, à créer des emplois, à réindustrialiser notre pays, ce gouvernement essaie de mobiliser en proposant ...une grande manifestation, à son tour, contre le racisme et l’antisémitisme !

1) Le courage politique serait de mobiliser pour la défense de la laïcité ! Défense de la liberté d’expression ! Défense de notre école qui doit rester laïque, défense des lois contre toutes les atteintes à la laïcité, à l’école, dans les services publics, à l’hôpital . Mais là, ce serait mécontenter une bonne partie de l’électorat, religieux islamistes ou politiques, droites religieuses ou non ...L’oeil rivé sur le compteur des voix, on ne peut pas faire une manif pour défendre la laïcité , voyons !

2) Le courage politique serait de mobiliser contre le chômage en soutenant une grande manifestation comme celle du 9 avril . Mais là, je rêve, ce serait une manifestation contre le M.E.D.E.F ? Mais ce serait aussi une manifestation contre l’UE ( puisque c’est elle qui impose sa politique avec le M.E.D.E.F ) Contre le FMI, contre l’OTAN ? Ouh la la, peut-être que le peuple uni pourrait envisager la sortie de l’euro, pour retrouver sa souveraineté politique , populaire et monétaire ...

Et pourquoi pas les deux manifestation, pour lier le combat laïque au combat social ?

Mais comme ce gouvernement ne veut mener aucun de ces deux combats , il préfère la manifestation contre le racisme et l’antisémitisme. Les attentats, à Paris, Bruxelles, Tunis ont montré le visage de ce racisme là, celui des fondamentalistes islamistes, c’est un racisme contre la France, contre les juifs, contre la liberté d’expression, contre notre laïcité.

Ces salafistes, dans tous les pays arabes et au Moyen Orient massacrent tous ceux qui s’opposent à leur idéologie fasciste, et ceux qui n’ont pas la même religion en particulier les chrétiens. Ceux qui échappent aux massacres sont obligés de fuir. Ces communautés chrétiennes en Syrie, en Irak étaient là bien avant les musulmans. Le 23 février, 200 chrétiens ont été enlevés par l’Etat islamique . On n’entend guère de protestations contre ces massacres, enlèvements, cette épuration ethnique et religieuse, que l’on pourrait appeler christianophobie .

Sauf le pape, dans son discours papal et pascal qui a protesté : ”Il faut sauver les chrétiens d’Orient “ Pour une fois, j’approuve le pape, ! Oui, moi, une mécréante déclarée et résolue de le rester !

La “gauche” au passé colonialiste et le PCF au passé anticolonialiste

Cette gauche au passé colonialiste nous mêle à sa mauvaise conscience à l’égard du passé colonial de la France et de l’occident. Mais nous, communistes, avons lutté contre le colonialisme ! Et nous n’avons pas à nous laisser entraîner à l’indulgence envers les crimes commis en Orient ni en Occident par les islamistes ;

Il faut dénoncer ces crimes, défendre les populations menacées par ces assassins ! Il faut à la fois dénoncer les islamistes dans les pays arabo-musulmans mais aussi en France, sans faiblesse, justement parce que nous avons lutté contre le colonialisme et toutes les politiques menées par les colonialistes

Cette épuration ethnique et religieuse se poursuit jusque sur les bateaux des migrants, où 7 malheureux migrants chrétiens ont été jetés à la mer par des migrants de confession musulmane !

Deuxième partie : “Les sept laïcités françaises” par Jean Baubérot . essai 176 pages

Nous avons eu la laïcité “positive” (Sarkozy, chanoine de Latran, avait osé dire que le prêtre était plus important que l’instituteur), la laïcité ouverte, inclusive, voilà les laïcités à la mode Baubérot. ( Huma du 16 avril p 22 )

Il faut dire que Jean Baubérot a la faveur de la direction du PCF. Pensez, il est le seul à n’avoir pas signé la loi contre les signes religieux à l’école publique, à la commission Stasi. Tout comme le PCF qui ne l’a pas votée au parlement ! Ce “spécialiste “ de la laïcité propose ni plus ni moins de “déconstruire” le “modèle” français, il refuse les laïcités anciennes, anti-religieuses ou celles prônant l’extension de la neutralité de l’Etat à l’espace public .

Il légitime les 3 laïcités nouvelles
- la laïcité ouverte qui reconnaît l’utilité publique des religions
- la laïcité identitaire (privilégiant la religion appartenant à l’identité française)
- la laïcité concordataire (les cultes reconnus et subventionnés). Ainsi, les citoyens croyants ou non obligés de subventionner tous les cultes par l’impôt ?

Jean Paul Scot, historien laïque (qui fait la critique) objecte que c’est l’éclatement “du principe essentiel , l’articulation de la liberté de conscience et l’égalité des droits croyants, incroyants".

Jean Baubérot dénonce les militants qui ne veulent ni “laïcité plurielle “ ni “laïcité européenne “ni “ laïcité concordataire”. Mais les militants laïques ne défendent, eux, qu’ une laïcité” sans adjectif : la laïcité

André Tosel (1) “ Nous, citoyens laïques et fraternels “ 276 pages philosophe

Cet auteur propose une” refondation”de la laïcité basée sur l’acceptation normée de l’expression religieuse dans la sphère sociale ou civile : qui viserait à accepter l’islam sous des formes communautaires publiques . Il faudrait donc des mesures immédiates , recréer la mixité sociale avec “une école interculturelle” , en proposant une” laïcité de coopération”

Une nouvelle laïcité, qui n’est que celle des accommodements (comme au Canada)... et qui n’est tout simplement plus la laïcité !

Alors, il faut le dire , nous ne serions plus en République laïque mais dans une démocratie à la mode anglo-saxonne .

Les Français seraient-ils d’accord pour accepter l’abandon de la laïcité à la française ?

Alors que nous, communistes, luttons contre les politiques libérales de droite UMP et de gauche PS ?
Nous favoriserions ainsi le communautarisme que nous disons combattre !
Ce communautarisme qui empêche l’union politique du peuple pour lutter contre le capitalisme ! Mais la direction du PCF veut-elle vraiment lutter contre le capitalisme ?
Là est la question .

Olivier Dartignolles ( Huma du 15 avril p 11 ) parle du peuple, de son envie de réformer le capitalisme“ . C’est bien ce propose le PCF maintenant, réformer le capitalisme, pas le supprimer.

Ces deux auteurs sont favorables à une laïcité “plurielle”, “multiculturelle” acceptant le communautarisme à l’école... Ainsi, nous aurions l’enseignement des religions par des religieux à l’école publique, l’enseignement de l’histoire –mais laquelle – celle du pays d’origine de leurs parents ? Nous accepterions les pratiques vestimentaires, alimentaires, nous accepterions le refus des pratiques sportives pour les filles ? Donc nous accepterions l’inégalité garçons filles ? Nous favoriserions en le pratiquant le communautarisme à l’école publique ?

Alors que notre idéal, à nous , progressistes, républicains , communistes, laïques était l’école publique qui réunit tous les élèves, sans distinction d’origine,de religion ...

Alors que le PCF veut contribuer à la refondation de l’école, ( Huma du 15 avril)
Il faut que nous soyons vigilants quant aux propositions du PCF sur le refondation de l’école : tous les communistes doivent participer aux propositions !

Je pense à ces dessinateurs assassinés le 7 janvier 2015, qui étaient des laïques, des vrais laïques ! A la lecture de ces articles ( qui sont, plus ou moins dans la conception de la laïcité “nouvelle” du PCF actuel ) , ils auraient posé cette question : Vont-ils abandonner l’universalisme des Lumières, Voltaire, sont-ils devenus fous ?

Et sommes - nous morts pour rien ?

Mireille Popelin

(1) André Tosel Philosophe issu du mouvement catholique, puis il étudie Marx, puis se rapproche des maoistes, puis adhère au PCF en 1972 , le quitte en 1984, et finit par se rapprocher du Front de gauche ?

Brèves Toutes les brèves

  • CUEM : Calendrier 2017-2018

    Cercle universitaire d’études marxistes
    « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter diversement le monde, il s’agit (...)

  • Voix sans Voile

    Cher-e-s camarades,
    Je vous annonce la sortie prochaine de mon livre, intitulé "Voix sans Voile", préfacé par PIERRE (...)

  • Viols à Solférino ?

    A quand les bordels dans les couloirs de Solferino pour « les migrants » ?
    C’est une insulte d’abord pour ces (...)

  • Glucksman et Schmidt...

    André Glucksmann et Helmut Schmidt sont tous deux morts ce 10 Novembre...Aucun rapport, mais ça en fait deux de moins (...)

  • Qui était Boris Nemtsov ?

    Dans son discours devant la manifestation des communistes à Moscou le 1er mars 2015 , Sergueï Pavlovitch Oboukhov (...)

  • Un livre sur le Viet-nam

    Raymonde Dien ancienne militante, des années cinquante, pour la paix au Viet-Nam puis contre la guerre d’ Algérie, a (...)

  • Hommage à Georges Marchais…

    Hommage à Georges Marchais…
    Au nom de l’avenir, par Georges Gastaud Marchais n’est plus, ils débaptisent Le parvis (...)

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).