Sidérurgie : l’Etat doit nationaliser pour sauver les sites menacés

, par  lepcf.fr , popularité : 1%

Communiqué de presse de Fabien Roussel, secrétaire national du PCF

En l’absence de stratégie industrielle du gouvernement, le plan de sauvetage des entreprises stratégiques, doté de 20 milliards d’euros, court à l’échec. L’exemple de la sidérurgie est à cet égard éclairant.

C’est la raison pour laquelle je demande au ministre de l’Économie de réunir en urgence tous les acteurs du secteur et de prendre des décisions de nationalisation, même temporaires, pour les sites menacés.

Depuis le début de la pandémie, les annonces de restructuration se multiplient en effet dans la filière, notamment dans le groupe Arcelor-Mittal. Ainsi à Fos-sur-Mer, où quelques 2.500 emplois directs sont en jeu, un arrêt total de la production est prévu pour la fin du mois de juin, sans que l’on connaisse les conditions de redémarrage.

Même inquiétude à Florange, où la fermeture anticipée de la cokerie menace 170 emplois directs, tandis qu’à Montataire (Oise) et à Mouzon (Moselle), l’arrêt prolongé d’une ligne de galavanisation fait là aussi planer le spectre du chômage. Par ailleurs, plus de 1.000 emplois directs sont suspendus à la volonté d’Arcelor-Mittal de se désengager de sa branche construction.

Mais au-delà, des dizaines de milliers d’hommes et de femmes pourraient perdre leur travail si ne sont pas sécurisées à temps des entreprises comme British Steel à Saint-Saulve et Hayange, Aperam (branche inox détenue par la famille Mittal), Ascométal, Aubert & Duval, Tata Steel, Thyssen Krupp Steel…

Une reprise en main publique s’impose dans le cadre d’un véritable plan d’urgence pour la sidérurgie. L’État doit donc affirmer son rôle de stratège, pour préserver la souveraineté économique de notre pays en matière de production d’acier et engager la filière dans la transition écologique.

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député du Nord,

Paris, le 20 avril 2020.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).