Réaction à vif

Pour combattre politiquement l’exploitation, redonner toute sa place au communisme. "gauche ? ou communisme"

, par  Paul Barbazange , popularité : 3%

Le débat ne fait que commencer. Chacun doit pouvoir s’exprimer. Les organisations du pcf doivent être mises en position de débattre. Mais pour cela il est utile que chacun donne son point de vue. Et sache le modifier en fonction des échanges !

Pour combattre politiquement l’exploitation, redonner toute sa place au communisme.

43,97% dans les PO, 42,62% dans le Gard, 38,84% dans l’Hérault, 48,01% à Béziers, et plus de 50% dans 9 localités sur 12 de l’agglo biterroise pour le candidat FN. C’est pour la dimension électorale à partir de cette réalité qu’il nous faut réfléchir même si dans cette situation nous sommes parvenus à faire élire un militant communiste membre du bureau de section et du BF, hier encore secrétaire départemental de la JC.
Pourra -t-il demain, en liaison avec son parti incarner la révolte à reconstruire dans notre pays ?
Comment y parvenir ?
Béziers est l’une des grandes villes les plus pauvres de France, parmi les plus inégalitaires. Le canton d’Agde, limitrophe, est le bassin d’emploi le plus touché par le chômage en France selon l’INSEE. Comment dans un tel contexte économique plus de 50 % des exprimés se portent-ils sur le FN ? ( avec une abstention à 43,77% au second tour).
Que disent les électeurs FN, du moins ceux du peuple que je côtoie dans les entreprises et sur les marchés. "Nous les avons tous essayés, tous pareils, tous pourris" " Le PS a fait pire que Sarkozy, essayons les autres". Le seul point du programme retenu est : "Les étrangers dehors, place aux français". Que disent ceux que nous avons ramenés (difficilement au premier tour) au vote pour la liste sur laquelle figuraient (invisibles sur le bulletin !) des communistes : "Nous n’avons plus confiance" "Vous les communistes, vous avez disparu". "Pourquoi n’êtes vous pas ensemble ?"
Une catégorie peu nombreuse mais importantedans la vie sociale, celle des militants dans les entreprises et dans certaines associations : " Après ce que nous ont fait les socialistes vous continuez à appeler à une liste d’union, vous êtes fous ?"
Que disent les communistes ? Des choses parfois diamétralement opposées, des rescapés de la mutation Huiste toujours présents aux partisans déclarés de la lutte des classes ce n’est plus un éventail c’est de la cacophonie et souvent de nouvelles étapes du replis sur soi. Nul n’osera prétendre une lisibilité nationale supérieure.
Quant au second tour j’ai quasiment à 100% entendu, soit le vote FN revendiqué maintenant, soit " Compte sur moi, j’irai battre le FN".

Le seul dénominateur commun à toutes ces prises de position est l’effacement d’un choix électoral justifié par ses intérêts de classe et un début d’analyse. Droite / Gauche et maintenant Front républicain ont réussi au fil des ans à tout effacer. La droite et le PS ont une responsabilité écrasante. Les communistes ont aussi la leur, d’un autre type : en laissant peu à peu se diluer leur spécificité de défenseurs acharnés de tous les exploités (en tant que tel !) des "damnés de la terre ", en glosant sur "la gauche", les "questiobns sociétales" et les valeurs républicaines coupées de leur matrice historiques dans les affrontements de classe ils ont contribué à leur place à l’effacement de la réalité des combats de classe.
Quelles que soient les difficultés d’aujourd’hui, le temps long qu’il faudra y consacrer c’est à détailler l’exploitation, la lutte contre l’exploitation, à redonner de l’espoir dans ce domaine qu’il faut consacrer nos activités. Il n’y aura pas d’avancées miracle. Nous le savons.
Nous savons aussi parce que l’expérience le montre qu’aucun nouveau rassemblement sans cette colonne vertébrale ne nous sortira du piège. Le capitalisme a fait son temps, place au système qui lui succédera. C’est dans ce combat que réside l’espoir pouvant réanimer les classes exploitées. Consacrons y toutes nos énergies. Observons à chaque étapes les retours que nous donnera le peuple. Adaptons nous aux développements de la société sans faiblir sur les connaissances accumulées par les classes exploitées.
N’hésitons pas à participer à de multiples rassemblements démocrates, à la seule conditions que nous y portions notre spécificité politique à visage découvert.
Défendons sans faiblesse la République et la démocratie et pour cela redonnons à la perspective communiste toute sa place.

Paul Barbazange, Béziers le 15 12 2015.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).