Progresser dans le débat

Permettre aux camarades et aux citoyens de s’exprimer, la candidature communiste "de témoignage" n’existe pas. "Votarem Lenin ?"

, par  Paul Barbazange , popularité : 2%

Quelle est la nature des rapports entre les scrutins présidentiels et législatifs ? Existe t il des candidatures communistes de témoignage ?. Une anecdote occitane du début des années 20 du siècle précédent.

Permettre aux camarades et aux citoyens de s’exprimer, la candidature communiste "de témoignage" n’existe pas.

La difficulté de l’heure est de réunir nos camarades, de leur permettre de s’exprimer, " d’instruire" selon le mot de Pierre Laurent au dernier CN une situation fort complexe.
Cette difficulté en incite beaucoup soit à se replier sur eux même, soit à choisir la solution rendue la plus visible par la pression des médias et les apparences. Les militants ont plutôt tendance à se recroqueviller et les électeurs à suivre la pente dominante.
Là est bien la question centrale !

Lorsque les communistes ne sont pas en communistes, avec leurs connaissances, dans le débat ce seront les idées dominantes et elles seules qui occuperont le terrain d’ici juin 2017. Le choix du 37 ème congrès après l’aventure des primaires nous a un peu plus éloigné de ce terrain.
Une seule démarche peut nous permettre d’en sortir ensemble : traiter la cohérence nationale du problème à l’élection présidentielle et à l’élection législative liées par le temps et la constitution.

Qui peut aujourd’hui en liaison avec les luttes des derniers mois porter la cohérence d’une réponse à des questions comme : l’emploi industriel en France ; l’utilisation de la valeur crée (CICE contre financement des services publics..) ; les guerres en cours et celles qui menacent...?
Seul un candidat communiste travaillant d’abord à mobiliser ses camarades, à leur rendre confiance en leur politique.
L’illusion fermement entretenue par une grande partie de la direction ces derniers mois d’une place décisive occupée par notre parti du fait de son absence de candidature a montré toute ses limites.
Les communistes ne s’y retrouvent pas et réclament un candidat, certes porteur d’une perspective de rassemblement à gauche du PS, mais aussi des propositions nécessaires à ce rassemblement pour ne pas continuer, renouveler, mener à leur terme de destruction les logiques de l’union de la gauche, de la gauche plurielle, des collectifs anti libéraux et du Front de gauche.
Certes le rassemblement des exploités est "une des séquences ADN" du PCF, mais elle n’est pas la seule, loin de là.
Il y a le point de vue de classe et une farouche volonté d’organiser les exploités sans tutelle aucune, il y a la constante pacifiste dont tout dépend par ailleurs et ses implications.

Alors oui, si l’examen des conditions matérielles et idéologiques de l’heure nous y contraignent nous devons affronter la situation électorale si difficile d’une candidature communiste ou issue du parti communiste aux présidentielles. Pourquoi pas un travailleur pleinement impliqué dans les luttes, syndicaliste ou ayant fait ses preuves au parlement lors de la lutte contre la loi ElKomhri entre autres ?

Certains camarades nous disent en toute bonne foi, ce sera , ce ne peut être qu’une "candidature de témoignage" et alors ? Si elle témoigne du sens profond, historique, dans la période historique que nous vivons de l’apport possible des communistes aux luttes de libération des exploités. Elle sera utile à moyen et long terme.
Cette dernière décennie j’ai été candidat (et une fois élu conseiller municipal) : municipales, cantonales , législatives avec des résultats entre 6,5 et 9 %... En aucun cas dans les conditions d’alors je ne pouvais prétendre être au second tour... sauf aux municipales scrutin de liste avec des accords de second tour.
Est ce que j’ai fait du témoignage ? Non. A chaque scrutin, dans les conditions spécifique de chaque scrutin, j’ai contribué à faire connaître diverses approches communistes pour résoudre les questions qui sont posées au peuple. Et sur mon nom j’ai contribué modestement à permettre à des dizaines de communistes d’y aller eux aussi, avec leurs idées et leur sensibilité personnelle. Des milliers de camarades ont fait de même dans la grande majorité des 577 circonscription, et des milliers de communes.
Ils ne témoignent pas, ils agissent courageusement et dans la durée pour que les idées, les perspectives et l’organisation communiste aient leur place.
Quand on est absent d’un seul affrontement électoral on se met hors jeu tout seul.
Présidentielle et législative n’échappent pas à cette situation.

Je conclurai pour sous réserve de la poursuite des échanges cette réflexion par une "petite" histoire qui m’a été rapportée par des anciens. C’était au début du siècle précédent, dans les années 20 à Cessenon un village viticole de l’Hérault, au café, des militants de gauche discutent, se disputent. Dans cette circonscription le parti communiste naissant n’est pas encore en état de présenter une candidature. Les électeurs de gauche locaux se déchirent à qui mieux mieux pour l’un ou pour l’autre des radicaux en lice. ça ne trouble pas le capital. Et se moquent plus ou moins gentiment du communiste. A leur moquerie, celui ci répondit en occitan bien sûr : "Votarem Lenin".
Je n’ai pas à traduire.
Je ne suis pas sûr que ce soit anecdotique.
C’est resté d’ailleurs dans l’histoire politique du village.
En serons nous revenus là en mai 2017 ?

Paul Barbazange, secrétaire de la section de Béziers.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).