Intervention de P Barbazange au CN du 30 01 2015

Mener toutes les luttes Eléments d’information et mouvements, quels rôles possibles pour les communistes ?

, par  Paul Barbazange , popularité : 3%

Le jeudi 8 janvier une forte minorité, pas loin de la majorité des 2500 à 3000 biterrois réunis devant la mairie à l’appel du maire le Front National a d’abord soutenu par des applaudissements le seul élu communiste Aimé Couquet lorsqu’il s’est opposé au développement de l’islamophobie puis lorsqu’il a refusé les dérives communautaires.

Aucun des précédents orateurs, PS, UMP, UDI, dans leurs discours insipides n’avait été interrompus par des applaudissements. Les démocrates présents ont ainsi pris conscience de leur force ; si bien que quelques instants plus tard le maire R. Ménard a été conspué par une partie de l’assemblée lorsqu’il a essayé de servir la politique du FN. Il a été obligé d’écourter, rempochant son discours belliciste.

Le samedi 10, en dépit des pressions, nous avons maintenu la manifestation à l’appel des forces de gauche, 4000 biterrois y ont répondu. La banderole de tête était portée par les JC et nos candidats, l’élu communiste est le seul a avoir pris la parole pour remercier les participants.

Ce qui n’a pas empéché plusieurs centaines d’entre eux de manifester le lendemain à Montpellier. C’est la première fois depuis la victoire FN aux municipales que l’extrême droite est ainsi contrée par une part importante de la population. Nous n’avions réussi, ni sur les divers arrêtés anti pauvres, ni sur la crèche et donc la laïcité.

L’essentiel nous paraît être la nécessaire fermeté politique du PCF et de ses élus : ne rien laisser passer, agir avec les militants et les républicains au plus haut niveau possible. Mercredi, jeudi, si nous n’avions pas agi, seul Ménard appelait devant la mairie. Les élus PS et le PG ne voulaient pas aller à l’affrontement, comme sur les autres questions d’ailleurs.

Nous avons besoin pour empêcher le Front National de s’installer durablement dans les institutions d’un positionnement communiste de combat. En ne laissant rien passer... Ni de l’austérité ni du reste ! N’ayons pas peur du mouvement, des mouvements possibles !

Positionnement communiste de rassemblement, les candidats PCF- Front de gauche- société civile sur les 3 cantons de Béziers appellent depuis 3 mois à un "Front populaire biterrois" la formule n’est qu’une formule, mais elle a l’avantage par sa dimension historique et sociale de lier intimement le moment électoral et l’action populaire de masse. Ce Front populaire visant par des combats déterminés dans la rue et dans les urnes à faire reculer l’austérité et empêcher le FN d’installer de nouveaux relais.

Après quelques tergiversations le PS et le PG ont décliné nos offres. Le PS prend le risque -très réel – de perdre le seul canton où il est élu à Béziers et par là même la majorité au conseil général. Il préfère cela que de faire élire une communiste qu’il ne contrôlerait pas. Il avait publiquement accepté un accord pour ajouter ensuite la condition de désigner la candidate communiste lui même... "Communiste" entre guillemet puisqu’élue contre l’avis de sa cellule et de sa section sur une liste de droite. Mesurons à la fois le sens de la décision du parti socialiste et le chemin à parcourir pour que les citoyens électeurs ou abstentionnistes potentiels ont à faire pour permettre un rassemblement de classe qui ne passe pas par des compromissions. Oui il faut "faire éclater les contradictions " pour reprendre une formule raccourci clef du rapport.

Soyons attentifs, le mouvement lorsque nous en sommes aussi acteurs peut tout rendre possible.

En mars nous pouvons conquérir de nouvelles forces au rassemblement populaire contre l’austérité.

D’ici là tenons fermement "le drapeau de l’union des exploités", travaillons aux actions revendicatives contre la loi Macron, aidons le débat dans le mouvement syndical à clarifier les enjeux, les succès électoraux et revendicatifs en dépendent.

L’architecture globale du rapport présenté par Pierre m’interroge. Je partage bien des éléments en particulier sur la partie riposte du peuple de France au terrorisme, sur notre résistance républicaine. J’entends aussi qu’il faut s’interroger sur Syriza et les départementales.

Mais pourquoi comme trop souvent si peu de place aux luttes contre l’austérité, revendicatives, syndicales. Surtout quand elles sont comme aujourd’hui si difficiles, si insuffisantes. Il ne suffira pas que nos candidats PCF Front de gauche soient de très grands candidats "anti-austéritaires". Il faut tout de suite donner des éléments, participer à la lutte. Aider le syndicalisme de classe à l’action. Il y a eu la manifestation historique du 11, depuis il y a eu la suite de la SNCM, de premiers mouvements contre la loi Macron, les cheminots, les gaziers, il y aura le 3 février grève nationale dans l’Education. Soyons plus attentifs, soyons plus partie prenante, soyons aux avant postes.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).