Cette fois, la divergence ne porte plus sur la seule stratégie, mais bien sur le fond...

Le grand écart PCF-PG sur le projet de loi de refondation de l’école

, par  Alfred Gautier , popularité : 3%

Magali Escot, responsable nationale éducation PG, accuse aujourd’hui les « députés communistes » (mais aussi les députés FASE, même si elle les « oublie »), d’être des vendus qui ont « abandonné leur mission dans la construction du rapport de force pour la Révolution citoyenne », au motif qu’ils ont voté la loi de refondation de l’école.

L’appareil du PG, qui n’a plus, - et pour cause -, le moindre représentant au Parlement, se croit désormais autorisé à mettre les députés Front de Gauche dans le même sac que les « solferiniens » !

Le réseau école du PCF, avait lui, donné un avis favorable sur cette loi, qui si elle n’est pas celle du PCF, va dans le bon sens.

La conclusion fait doucement sourire : « Le Parti de gauche comme les forces sociales de ce pays ne sont pas dupes ». Mais de quelles forces sociales le PG parle-t-il ? A vouloir convoquer le « peuple », de manière fantasmée et imaginaire, à vouloir s’opposer systématiquement à la moindre avancée, quand elle existe, le PG démontre plus que jamais son gauchisme.

Un résumé de l’explication de votre de Marie-George Buffet :

Nous avons voté le projet de loi de refondation de l’école, afin de capitaliser les acquis du débat et d’appeler à de nouvelles mobilisations.

Il était temps de rompre avec les réductions de moyens pour libérer tous les potentiels des enfants vivant en France. Nous nous sommes particulièrement réjouis de la décision de créer sur cinq ans 60 000 postes d’enseignants. Il faudra poursuivre cet effort pour obtenir, comme la loi le prévoit, plus de maîtres que de classes, pour remplacer tous les absents ou pour ouvrir de nouvelles classes. Par ailleurs, dans le cadre de la politique familiale, 75 000 places d’accueil en maternelle pour les moins de trois ans ont été annoncées.

Le projet de loi acte la nécessité de revenir à une formation professionnelle par la création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation, ce dont nous nous félicitons.

Nous regrettons que nos amendements sur l’allocation d’autonomie pour les étudiants et les actions à mener contre la précarité des personnels n’aient pas été retenus, comme nous regrettons que la logique du socle commun demeure, malgré – chose positive – l’élargissement de son contenu obtenu au Sénat. Nous réitérons notre souhait de voir la scolarité obligatoire élargie de trois à dix-huit ans, d’autant que l’obligation de scolarisation à trois ans est conforme à la volonté affirmée du Gouvernement de considérer l’école maternelle comme une école à part entière.

Le projet a évolué positivement concernant notamment le rapport entre l’État et les régions, en ce qu’il permet de conserver le caractère national de notre éducation et n’ouvre pas la porte à des inégalités supplémentaires entre territoires en matière de formation professionnelle. Toutefois, beaucoup reste à faire pour revaloriser l’enseignement professionnel et technologique. Beaucoup reste à faire pour une école de la réussite pour tous.

Voir en ligne : http://www.lepartidegauche.fr/actua...

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).