Le Brexit : une nouvelle défaite de l’UE.

, par  communistes , popularité : 1%

La victoire du camp opposé à l’UE dans le référendum britannique montre encore une fois l’incapacité de l’UE à convaincre les populations de son utilité et de sa nature démocratique. À chaque fois que les populations sont consultées, c’est le même résultat : on n’en veut pas !

Ce qui paraît tout à fait normal puisque ceux qui subissent de plein fouet les politiques rétrogrades et autoritaires de l’UE sont beaucoup plus nombreux que ceux qui en profitent.

L’Union Européenne est l’outil au service du capitalisme financier mondialisé pour empêcher les souverainetés nationales de s’exprimer, et empêcher les gouvernements quels qu’ils soient de faire une autre politique que la sienne.

Le meilleur exemple actuel n’est-il pas donné par le gouvernement français qui impose la loi travail demandée par Bruxelles, avec un véritable "oukase" [1], malgré l’opposition majoritaire des citoyens ?
La volonté de s’appuyer sur la souveraineté populaire percute de plein fouet les règles du capitalisme mondial et impose de s’en affranchir. Et c’est là que réside le problème de fond : aucun peuple d’aucun pays ne renonce de bonne grâce à sa liberté.

C’est ainsi qu’apparaît le nationalisme, qui n’est pas un simple et justifie attachement à la nation, mais une conception xénophobe, raciste de la communauté nationale.

Déjà l’extrême droite surfe sur la victoire britannique et réclame une référendum. Mais pour quoi faire ? Faut-il rappeler que dans le logiciel du FN, nulle part n’apparaît la notion de lutte de classes organisée mais au contraire son refus des syndicats qui l’incarnent. Tout simplement parce le FN est attaché au capitalisme qui est justement la cause de tous nos maux.

La défense de la souveraineté nationale est un leurre, si elle n’est pas liée à un combat pour la souveraineté populaire, contre la domination économique, sociale et médiatique de la bourgeoisie, y compris celle qui se prévaut d’ancêtres exclusivement hexagonaux.

Ainsi la lutte nécessaire pour sortir de l’U.E et de l’Euro doit se doubler d’un combat sans concession contre tous les nationalismes xénophobes, (FN en France, Pédiga en Allemagne, PIS en Pologne, FPO en Autriche...) En détournant contre des boucs émissaires, musulmans, africains, migrants... le mécontentement entraîné par les conséquences du capitalisme, les nationalistes sont ses meilleurs alliés.

Alors ne nous trompons de combat : notre seul ennemi c’est la Finance ! Le patriotisme anticapitaliste est la seule réponse contemporaine aux pathologies nationalistes qui nous menacent.

ANC, 24 juin 2016

Voir en ligne : Sur le site de l’ANC

[1Décision autoritaire, arbitraire et sans appel – Larousse

Brèves Toutes les brèves

  • Quelle gauche reconstruire ?

    Décidément,
    Depuis des années, l’orientation du parti communiste tourne et retourne autour d’une seule question, la (...)

  • La fin des partis ?

    Suite de "tout change pour que rien ne change"
    Les partis politiques seraient donc dépassés... Ils seraient (...)

  • Un candidat PCF ?

    Il y a une circonscription où le PCF présente un candidat, au milieu des quelques cas de candidats PCF-FI, ou des (...)

  • Pierre Laurent, la dérive...

    Pierre Laurent vient de diffuser une lettre aux salariés de l’énergie pour se différencier du programme anti-nucléaire (...)

  • Fanon, les communistes...

    Des jeunes peuvent facilement découvrir cette magnifique chanson de Ferré "les anarchistes"... Ils n’auront jamais (...)

  • JLM, la mer et l’énergie...

    Le soutien à Jean-Luc Mélenchon doit avoir les yeux grands ouverts sur les risques d’une bataille personnelle qui se (...)

  • D’ou vient Macron....

    Centriste Année Voix %inscrits %exprimés Lecanuet 1965 3 777 119 13,06 % 15,57 % Poher 1969 5 268 651 17,85 % 23,31 (...)

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).