La laïcité est un combat

, par  Mireille Popelin , popularité : 1%

La laïcité est un combat

C’est pour l’avoir mal défendue que se sont créées des communautés qui divisent le peuple de France.
Avec la loi de 1905, nous avons obtenu la séparation de l’église et de l’état.
L’article 2 de la loi de 1905 est très important :
"La République ne reconnaît et ne subventionne aucun culte".

Avec la constitution du 27 octobre 1946, nous avons fondé la laïcité, avec l’article 1 :
"La France est une République laïque, indivisible, démocratique et sociale".
C’était un exemple unique dans le monde. La République :

- "ne reconnaît aucun culte". Clémenceau, l’exemple pour notre nouveau premier ministre, avait interdit à ses ministres d’assister à un Te Deum de la victoire célébré par l’église catholique en 1918. Valls, qui se dit laïque, va au Vatican "nous" représenter pour la canonisation de deux papes !

De Gaulle, pourtant catholique pratiquant, n’assistait à aucune cérémonie religieuse en tant que président de la République. Les présidents de la République et tous les élus ou presque ont une fâcheuse tendance à reconnaître tous les cultes !

- "ne subventionne aucun culte" Les élus ont une fâcheuse tendance, encore, à confondre le culturel et le cultuel et à subventionner des associations, des cérémonies, et même parfois carrément aider, avec l’argent public, à construire des mosquées avec des "montages" habiles.

Le communautarisme : le peuple souverain peut mieux défendre sa souveraineté s’il reste uni dans la société. S’il se divise en communautés, il a beaucoup de mal à défendre sa souveraineté et avoir un projet, le Bien commun ("Res publica").

La République indivisible est donc le remède à la division, au communautarisme : la République ne reconnaît pas les communautés.

Le communautarisme

Nous sommes là au cœur du problème : la communautarisation entraîne les divisions, ethniques et religieuses, mais aussi politiques, syndicales. Les réformes sociétales du PS (on fait du sociétal quand on ne réussit pas à régler les vrais problèmes politiques, économiques, le chômage etc.)

Cette communautarisation a entraîné, pour les municipales, des listes dites "indépendantes" dans toutes les villes, encouragées par le PS et la droite, avec comme objectif : faire tomber les municipalités communistes.

Les extrêmes-droites religieuses ont entraîné nombre de catholiques et de musulmans dans les manifestations contre le mariage homosexuel (baptisé mariage pour tous) avec leurs représentants religieux en tête de cortèges ! C’est là que réside le danger.

Quand le cardinal Barbarin, qui est le représentant de tous les catholiques, nommé par le pape, comme les autres cardinaux, oui j’ose, ce sont des sous-papes (pardon) dit : "La bible est supérieure au vote du parlement".

Voulez-vous me dire la différence avec les islamistes qui affirment : "Le Coran est notre constitution".

Dans ces manifestations, on a entendu des propos racistes, antisémites exprimant une haine de la République : on n’avait pas entendu, depuis longtemps, des slogans aussi violents !

Avec la "théorie du genre" ces extrêmes-droites s’attaquent maintenant à ce qui est la base de notre État :

Notre école publique laïque

Dans les quartiers, la rumeur de la théorie du genre a déferlé, avec la militante islamiste Farida Belghoul à la manœuvre : elle a organisé la journée de retrait de l’école, lancée par SMS. A Villeurbanne, ce sont les classes avec élèves en majorité arabo-musulmans qui ont été touchées par ces retraits. L’extrémisme catholique se sert de l’islamisme pour attaquer l’école. Eux, ils mettent leurs chères têtes blondes dans des écoles privées où - grâce à Dieu ! -, on n’enseignera pas la théorie du genre.

L’islamisme sévit aussi en Grande Bretagne où dans les West Midlands, les écoles publiques sont aux prises avec des fondamentalistes qui font la loi, ont imposé l’enseignement exclusif de l’islam, ont imposé aussi la séparation des garçons et des filles dans les classes ! Les parents musulmans mais non pratiquants ont lancé une pétition pour protester et alerter le gouvernement ! C’est là que l’on voit que nous avons la chance de vivre en France, avec un système différent et surtout une école publique laïque qui se défend encore contre les pressions intégristes !

Mais notre école subit aussi les pressions des islamistes, avec la contestation des enseignements de l’histoire, de la biologie, pas d’éducation physique pour les filles.

L’islamisme s’est servi de la théorie du genre dans nos municipalités !

Ainsi à Asnières, le maire UMP Manuel Aeschlimann aurait dû être battu avec des "casseroles" (affaires louches) par le candidat socialiste, Sébastien Pietrasant donné vainqueur du scrutin. Mais le candidat UMP a fait appel à la mosquée : "Il fallait préserver nos enfants de toute manipulation par une éducation morale et religieuse, les préserver de "la théorie du genre". Et voilà l’ex-maire réélu avec les voix des musulmans plus ou moins extrémistes d’Asnières !

Cette offensive contre l’école va continuer.

Une exposition "des elles, des ils" diffusée par le forum départemental des Sciences à Bordeaux du 5 avril au 31 août est la cible de ces fondamentalistes catholiques et musulmans. Une pétition est lancée par "Vigigender 33" pour le retrait de cette exposition. Elle dit tout dès le début .

"Cet atelier a pour objectif affiché de promouvoir l’égalité entre les filles et les garçons "

Nous avions bien vu que ces fondamentalistes n’acceptent pas l’égalité garçons-filles, et qu’ils vont s’attaquer à notre école laïque.
Défense de l’école : des directeurs sont agressés et pas suffisamment de candidats pour être profs !

Mais des centaines de candidats pour le djihad ?

On voit avec ce refus de l’égalité hommes- femmes que féminisme et laïcité sont étroitement liés .

Nous savons aussi que ça commence comme ça, contre les livres, contre les œuvres d’art, contre la liberté d’expression ...

Les islamistes contre la liberté d’expression

Les non-musulmans doivent, comme le leur conseille l’imam Tareck Oubro "en rabattre sur la liberté d’expression pour que tous ceux qui sont en retard puissent progresser"

Voilà la victimisation fréquemment utilisée par des imams, pas de critiques de l’islam, interdit même d’en parler !

L’islamisme, on l’a vu, a "pourri" nos quartiers.
Ainsi sur le mur de mon club retraités , un "tag" "a mort les porc " ( textuel") . A la fois injure et menace. Si l’injure est tirée du Coran, alors que les croyants s’occupent de leur livre fondateur ! Nous nous souvenons que l’imam Bouziane a été expulsé pour avoir approuvé le verset qui recommande de battre sa femme, et même la lapidation ! Le prêcheur Tariq Ramadan avait promis à Sarkozy d’intervenir pour corriger ce verset , mais on attend toujours...

Cet islamisme, même bricolé est enseigné à la mosquée, 2e école dans nos quartiers.

C’est au nom du djihad (guerre sainte) que 300 jeunes sont partis pour la Syrie. Sur FR3, le 21 avril 2014, infos : un djihadiste français traîne derrière sa voiture des cadavres, il se vante d’avoir tué "des mécréants". Il tue au nom d’Allah.

Cet islamisme a fabriqué des Mérah et autres terroristes, en France et ailleurs. Il a essayé de s’imposer dans les révolutions arabes, mais les peuples résistent ! Au Nigéria, la secte Boko Haram a enlevé plus de 200 fillettes et va les marier de force ou les vendre comme esclaves !

Comment lutter contre cette offensive des religions à l’école ?

Il faut revenir à nos fondamentaux à nous.

Notre livre à nous, c’est la Constitution qui proclame l’égalité entre tous les hommes, donc entre hommes et femmes . Défendons , dans notre combat politique,
la laïcité, rempart contre les intégrismes.

- La République ne reconnaît pas les communautés ; elle est indivisible
- La République ne reconnaît aucun culte ( alors que les présidents de la République et les élus "nous" représentent à toutes les cérémonies religieuses ! ) )
- La République ne subventionne aucun culte ( alors que les élus subventionnent les cultes en confondant le cultuel et le cultuel, et même parfois, participent à la construction des mosquées avec un "montage" pour tromper les contribuables.
- L’école publique est laïque et doit le rester .

Dans chaque établissement, la charte de la laïcité doit être affichée .

Pas de signes religieux pour les élèves, ni pour les enseignants, ni pour les intervenants, ni pour les accompagnatrices ( mais oui, Mme Buffet, en soutenant les pauvres mères voilées qui veulent accompagner les enfants, vous partcipez ainsi à la communautarisation de l’école )

La laïcité est un combat, camarades !

C’est en la défendant que nous parviendrons peut-être à éviter le communautarisme qui divise dans les luttes politiques, syndicales et réussirons peut-être à rassembler tous les citoyens quelle que soit leur origine, leur religion .
Pour qu’ils participent à notre combat contre le MEDEF, à notre combat pour sortir de l’euro, de l’Europe, de l’Otan et du capital .

Mireille Popelin

Brèves Toutes les brèves

  • Quelle gauche reconstruire ?

    Décidément,
    Depuis des années, l’orientation du parti communiste tourne et retourne autour d’une seule question, la (...)

  • La fin des partis ?

    Suite de "tout change pour que rien ne change"
    Les partis politiques seraient donc dépassés... Ils seraient (...)

  • Un candidat PCF ?

    Il y a une circonscription où le PCF présente un candidat, au milieu des quelques cas de candidats PCF-FI, ou des (...)

  • Pierre Laurent, la dérive...

    Pierre Laurent vient de diffuser une lettre aux salariés de l’énergie pour se différencier du programme anti-nucléaire (...)

  • Fanon, les communistes...

    Des jeunes peuvent facilement découvrir cette magnifique chanson de Ferré "les anarchistes"... Ils n’auront jamais (...)

  • JLM, la mer et l’énergie...

    Le soutien à Jean-Luc Mélenchon doit avoir les yeux grands ouverts sur les risques d’une bataille personnelle qui se (...)

  • D’ou vient Macron....

    Centriste Année Voix %inscrits %exprimés Lecanuet 1965 3 777 119 13,06 % 15,57 % Poher 1969 5 268 651 17,85 % 23,31 (...)

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).