L’Union des Partis communistes de l’URSS prépare le Centenaire d’Octobre

, par  Marianne Dunlop , popularité : 3%

Le 23 septembre à Minsk s’est tenu le troisième plénum du Conseil central de l’Union des partis communistes – Parti communiste de l’Union soviétique (UPC-PCUS). Des représentants de 17 partis communistes des anciennes républiques soviétiques – Russie, Ukraine, Biélorussie, Géorgie, Arménie, Lettonie, Lituanie, Moldavie et d’autres ont participé à ses travaux.

La délégation du Parti communiste de la Fédération de Russie, comprenant le premier vice-président du Comité central de l’UPC-PCUS, secrétaire du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie, membre du Comité sur les affaires de la CEI, l’intégration eurasienne et les relations avec les compatriotes de la Douma d’Etat de la Fédération de Russie, K.K. Taysaev, était conduite par le Président du Comité central du Parti communiste, Président du Comité central de l’UPC-PCUS, Guénnadi Ziouganov.

L’événement s’est déroulé au musée d’histoire biélorusse de l’histoire de la grande guerre patriotique, sur laquelle le drapeau de l’URSS flotte fièrement. En début de journée, les participants du plenum ont visité l’exposition du musée.

Avant la séance plénière, s’est tenue une conférence de presse avec Ziouganov et d’autres dirigeants du CC de l’UPC-PCUS.

La cérémonie d’ouverture solennelle du forum a débuté avec le concert de jeunes artistes de l’ensemble "Chanson biélorusse".

Du grand octobre – aux grandes réalisations

La réunion a été ouverte solennellement avec l’hymne de l’URSS, suivi de l’allocution du Président du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie, Président du Comité central de l’UPC-PCUS, G. A. Ziouganov. Il a rappelé qu’au XXème siècle, deux crises systémiques du capitalisme ont conduit à deux guerres mondiales. Notre planète est sortie de la première crise grâce à la Révolution d’Octobre, et de la seconde avec notre victoire en mai 45. Mais c’est le Grand Octobre qui a créé les conditions préalables pour la victoire sur le fascisme, la réalisation de la parité des missiles nucléaires et la conquête de l’espace. Dans le même temps, le chef du Parti communiste a souligné que la Biélorussie avait sacrifié sur l’autel de la victoire un tiers de ses fils et les filles.

Cependant, aujourd’hui, selon Ziouganov, le monde est encore fiévreux. Les hordes de l’OTAN se déploient déjà sur les territoires que l’armée rouge a libérés. Et seul le socialisme rénové, le respect de l’homme du travail, la cohésion et l’amitié des peuples peut délivrer la planète d’une autre catastrophe.

Ensuite, le troisième plénum du Comité central de l’UPC-PCUS a été déclaré ouvert. L’hymne de l’URSS retentit. Les bannières de l’UPC-PCUS, du Parti communiste de Biélorussie et de la République de Biélorussie sont amenées sur la scène. Au nom des participants du plénum, ​​la délégation de la jeunesse dépose des fleurs au monument à Lénine et au monument de la victoire dans la grande guerre patriotique.

Après cela, le Ministre de l’Éducation de Biélorussie Igor Karpenko [1er secrétaire du CC du PC biélorusse, NdT] a lu une salutation du Président de la République du Bélarus Loukachenko. Le chef de l’État voisin a noté, entre autres choses, que, même après un siècle, les sympathisants et les partisans d’idées communistes sont fidèles aux meilleures traditions de leurs grands-pères et des pères, aux grands idéaux de la justice sociale, du devoir, de l’honneur, de l’égalité et de la fraternité.

Pour une vie digne – 10 étapes

Deux questions ont été soumises à l’ordre du jour du forum pour discussion par ses participants. La première – « Le 100ème anniversaire de la Grande Révolution d’Octobre et les tâches de l’Union des partis communistes fraternels à l’étape actuelle », rapporteur : Ziouganov. Et la seconde : « L’état de la préparation du centenaire de la Grande révolution socialiste d’octobre », avec une information présentée par le vice-président du Comité central du Parti communiste, vice-président du Comité central de l’UPC-PCUS Dmitri Novikov.

Le Président du Comité central du Parti communiste, Président du Comité central UCP-PCUS, G. Ziouganov dans son rapport a souligné que le grand octobre est l’un de ces phénomènes historiques qui, pendant des siècles, sont conservés dans la mémoire des gens. Et aujourd’hui, seul le programme des communistes apporte des réponses efficaces aux défis existants. « La NEP-2 frappe aux portes et aux fenêtres de tous nos pays qui veulent sortir de la crise », a déclaré en particulier Guennadi Ziouganov dans son rapport.

En outre, le chef du Parti communiste de la Fédération de Russie a cité des chiffres terribles de ce qui a été détruit au cours des années des soi-disant réformes. Par exemple, en Russie, 80.000 entreprises et 50.000 fermes collectives ont été anéanties. En particulier, il a souligné que l’ennemi principal a été, et est toujours, le système socio-économique imposé aux peuples et au pays après la destruction du système soviétique. G.A. Ziouganov a conclu que les propositions du Parti communiste, exprimées dans le programme « 10 étapes pour une vie décente », sont conformes à la politique économique de Lénine. « Une alternative au cours actuel est une nouvelle politique économique, une nouvelle industrialisation et une nouvelle avancée technologique », a souligné le rapporteur.

Le vice-président du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie, vice-président du Comité central de l’UPC-PCUS, D. Novikov a déclaré que les principaux événements consacrés au centenaire de la Grande Révolution d’Octobre se tiendraient à Saint-Pétersbourg et à Moscou. Ainsi, dans la ville sur la Neva les 2 et 3 novembre se tiendra la 19ème réunion internationale des partis communistes et ouvriers. Le forum se tiendra dans le palais de Tauride. Dans la soirée du 3 novembre, un concert de fête aura lieu.

Et le 4 novembre, les participants à la réunion visiteront des sites historiques liés à la gloire révolutionnaire de Leningrad – Saint-Pétersbourg : le croiseur Aurora et le Smolny.

Le 5 novembre, le centre des célébrations se déplacera à Moscou. Les célébrations débuteront sur la Place Rouge et, le soir, elles continueront avec un grand concert à Loujniki. Le 6 novembre se tiendra un forum international des forces de gauche. Le 7 novembre, dans toute la Russie se tiendront des défilés et des rassemblements. D.G. Novikov a exprimé la confiance que de nombreux invités étrangers y prendront la part la plus active.

Beaucoup d’opinions – une seule position

Ensuite sont intervenus d’autres participants, dont le premier secrétaire du Parti communiste d’Ukraine, Simonenko, le premier secrétaire du Parti communiste de Biélorussie, Sokol, le premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Transnistrie, Khorjan etc.

Le Secrétaire du Comité central du Parti communiste d’Arménie Ghazaryan, par exemple, a exhorté ses camarades de s’unir à la veille du 19ème Festival mondial des jeunes et des étudiants [qui s’ouvrira à Sotchi le 15 octobre, NdT]. Il a avancé l’idée que les représentants de toutes les anciennes républiques soviétiques devraient assister à l’ouverture du festival dans une seule colonne sous les slogans « Notre patrie est l’URSS ! » et « Nous aimons l’Union soviétique ! ». La salle a salué la proposition avec des applaudissements.

Et le chef du Parti communiste unifié de Géorgie, Pipia a remercié la direction du Parti communiste, personnellement G.A. Ziouganov et K.K. Taysayev pour leur soutien. Et a souligné que le PCUG est le seul parti politique du pays qui ait condamné en 2008 l’invasion de Saakashvili en Ossétie du Sud. Tous les autres partis, au contraire, ont utilisé la rhétorique anti-russe et sont entrés au Parlement lors de cette vague.

Après le discours du représentant des communistes des États baltes, Ermalavichyus, le Secrétaire du Parti communiste de Lituanie Vysotsky a remis à Ziouganov un portrait de sa main. Il a cordialement remercié le chef du Parti communiste de la Fédération de Russie, dont l’intervention a sauvé Tcheslav Ignatovich des chambres de torture fascistes.

Les principales menaces pour le pays

Ensuite, la parole pour conclure la session plénière a été redonnée à G.A. Ziouganov. Il a noté que la planète est aux prises avec une troisième crise systémique du capitalisme. Et personne ne sait comment elle finira. Mais si on ne résiste pas aux forces du mal, alors la crise peut se terminer par une grande guerre. À cet égard, le chef du Parti communiste de la Fédération de Russie a mis en garde les autorités américaines par rapport aux menaces contre la RPDC. Il a souligné que les dirigeants nord-coréens ont la volonté, et les gens le désir de vivre selon leurs propres lois, a déclaré notamment Guennadi Andreyevich. Pour la première fois depuis 500 ans, le peuple coréen, au sein de la RPDC, a reçu la souveraineté et n’est plus un vassal. Il a également insisté sur la question des nouvelles sanctions américaines contre la Russie. Guennadi Andreyevich a souligné que ces sanctions ne frappent pas seulement notre pays, mais aussi tous les états de l’ensemble de l’espace post-soviétique.

En parlant de la situation en Russie, Guennadi Andreyevich a qualifié les quatre principaux dangers auxquels notre pays est confronté. Le premier est la division croissante dans la société. Le second est le taux de vétusté des équipements, atteignant 50% ou plus. Le troisième est la crise démographique (au premier semestre, il y a eu 120.000 naissances de moins que de décès). Et le quatrième – l’union de l’oligarchie compradore, de l’extrême-droite antisoviétique menée par Jirinovski et de la russophobie dont le chef de file est Navalny.

Le projet de résolution du plénum « 100ème anniversaire de la Grande Révolution d’Octobre et tâches de l’Union des partis communs fraternels à l’étape actuelle » a été faite par le Vice-Président du Conseil Central de l’UPC-PCUS, Makarov. Entre autres choses, la résolution a souligné que, étant internationaliste dans son essence même, l’Union des partis communistes continuera à lutter pour le respect de la dignité et de l’identité de chaque nation, mais en même temps – pour un plus grand rassemblement des peuples de nos états sur la base des idéaux de la révolution socialiste. Seul un tel rassemblement peut empêcher une nouvelle épidémie de la peste fasciste et fournir une avancée vers un avenir digne. Le document a été adopté à l’unanimité.

Ensuite, un certain nombre de camarades ont été récompensés par des médailles commémoratives du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie pour le 100ème anniversaire de la Grande Révolution d’Octobre.

Le plenum s’est conclu avec l’exécution collective de l’Internationale par ses participants.

Après la fin de la séance plénière, la délégation du Comité central de l’UPC-PCUS a déposé des fleurs au mémorial en l’honneur de la victoire dans la Grande Guerre patriotique.

Notre force est dans l’unité

« La célébration prochaine du centenaire de la Grande révolution socialiste d’octobre est un événement très important et solennel, c’est pourquoi ce sujet a été l’un des plus importants sur le forum. Cependant, ses participants ont également discuté d’un certain nombre d’autres problèmes urgents » , a déclaré le Premier vice-président du Comité central de l’UPC-PCUS, secrétaire du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie, membre du Comité sur les affaires de la CEI, Intégration eurasienne et relations avec les compatriotes de la Douma d’Etat de la Fédération de Russie, Kazbek Taysayev. Par exemple, les problèmes de sécurité dans l’espace post-soviétique : ce qui peut et devrait être fait par les partis communistes pour maintenir la paix. Un certain nombre de propositions ont été faites sur le programme du parti.

Eh bien, si nous parlons de la signification du dernier plénum, ​​il est difficile de le surestimer. Et surtout, l’Union des partis communistes s’est déclarée prête à continuer de lutter pour le respect de la dignité et de l’identité de chaque nation, mais en même temps, pour un plus grand rassemblement des peuples des États fraternels sur la base des idéaux de la Grande révolution socialiste d’octobre.

En outre, les participants au forum ont grandement apprécié les réalisations socio-économiques et culturelles du Bélarus, le cours indépendant et créatif choisi par celui-ci, démontrant un vif exemple de préservation et de multiplication du patrimoine soviétique. Les participants au plenum ont exprimé leur soutien aux travailleurs du pays et à ses dirigeants.

Les participants ont unanimement soutenu le Parti communiste d’Ukraine et souligné la nécessité de lancer une campagne de solidarité illimitée avec le PCU.

L’UPC-PCUS a grandement apprécié la contribution à la lutte anti-impérialiste de la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique, sous les auspices du 19ème Festival Mondial de la Jeunesse et des Étudiants qui aura lieu en Russie en octobre de cette année, et s’est également déclarée disposé à fournir une assistance globale aux jeunes des pays participant à l’événement.

Enfin, il est symbolique que le forum ait eu lieu dans le musée de l’histoire de la Grande Guerre patriotique. Par conséquent, ses participants ont également beaucoup parlé du rôle de l’armée pour assurer un avenir pacifique, ainsi que sur les récents exercices militaires « Zapad-2017 ».

Voir en ligne : traduction de Marianne Dunlop pour Histoire et Société

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).