La monnaie unique, c’est le problème de la Grèce !

Il n’y a rien à attendre de François Hollande

, par  André Gerin , popularité : 2%

Lundi 13 juillet, les dirigeants européens ont imposé au gouvernement Tsipras la loi féroce des créanciers.

Bruxelles serait-elle devenue le nouveau Kremlin européen ?

François Hollande, Angela Merckel et les dirigeants européens veulent faire rendre-gorge aux grecs qui ont dit Non lors du référendum du 5 juillet 2015. La France n’a rien fait pour empêcher la mise sous tutelle de la souveraineté nationale de la Grèce. Au contraire, avec le corset de fer de l’Euro, François Hollande a confirmé le choc des réformes qui vaut autant pour Paris que pour Athènes.

A gauche, il n’y a rien à attendre de François Hollande. Il vient de donner le baiser qui tue à Alexis Tsipras.

Une grave crise politique de déstabilisation s’ouvre en Grèce. Son ampleur va être d’une brutalité inouïe. Il y aura du sang et des larmes.

Plus que jamais, il faut se libérer de la monnaie unique, dire non à cette Europe du capitalisme financier cynique et sans pitié pour les peuples.

L’Europe est faite de Nations. Les peuples sont trahis, bafoués dans leur identité, ignorés dans leur colère. Ce sont les conséquences des atteintes à leur souveraineté.

Cette situation constitue un cocktail des plus explosifs et ouvre la voie à toutes les dérives dangereuses qui vont nourrir les extrêmes-droites.

Devant ce désastre annoncé, en ma qualité d’ancien parlementaire communiste, je dirais Non à l’Assemblée nationale.

Nous devons entrer en résistance, c’est la seule façon de préserver l’avenir.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).