Billet dur du père Denis

Hier en Syrie, aujourd’hui en Ukraine, le « petit commerce » de Fabius

, par  D. Troupenat , popularité : 3%

Incorrigible, notre Ministre des Affaires étrangères est toujours prêt à engager la France dans des guerres civiles, le plus souvent à la remorque des États Unis et dans le cadre de l’OTAN dont Hollande s’était engagé à quitter le commandement intégré. Rappelons simplement que c’est ce dernier qui a défendu la motion de censure déposée par le PS le 8 Avril 2008 pour s’opposer à la réintégration de la France dans le commandement intégré. Laurent Fabius était également intervenu
au nom du PS contre cette réintégration à l’occasion du vote de la confiance le 19 Mars 2009.

Souvent le PS varie, bien fol est qui s’y fie !

En Syrie, Fabius a engagé la France au côté de l’opposition à Bachar El Assad, sans se soucier qu’il ne s’agissait pas d’une opposition purement politique. Dans ce contexte, la France a fourni des armes à des groupes tels que l’État Islamique en Irak et au Levant et à Al Nosra relais d’Al Quaida ; l’Arabie Saoudite et le Qatar, modèles de démocratie, en assuraient le financement.

L’EIIL sévit actuellement en Irak, et nous fournissons des armes aux Kurdes pour qu’ils puissent se défendre !

Maintenant, Fabius engage la France aux côtés du gouvernement ukrainien, issu du coup d’État largement réalisé avec l’aide de la CIA, meilleure spécialiste en la matière, et qui comprend plusieurs membres du parti SVOBODA, ouvertement inspiré du nazisme, à savoir le vice-premier ministre, le président du conseil de sécurité nationale (ministre de l’intérieur), le ministre de l’agriculture, le ministre de la défense, et on pourrait ajouter le Procureur Général dont les pouvoirs sont importants. Malgré cela, on conduit la France la fleur au fusil dans le conflit engagé par le pouvoir ukrainien contre les russophone de certaines régions de l’Ukraine, qui exigent la reconnaissance de leurs droits et on entre en conflit avec la Russie comme au bon vieux temps de la guerre froide avec l’Union Soviétique !

Là encore, la diplomatie française propose de fournir des armes, et d’imposer un boycott des produits en provenance de Russie. Bien évidemment la Russie a de quoi riposter, et ce sont nos travailleurs et nos paysans qui feront les frais d’une opération voulu par les États Unis.

Je vous conseille la lecture ou la relecture du poème de Boris Vian « le petit commerce ». L’histoire d’un petit vendeur qui avait du mal à vivre et qui a trouvé le moyen de faire fortune en vendant des canons, mais qui finit mal :

« Je vendais des canons dans les rue de la terre /Mais mon commerce a trop marché/ J’ai fait faire des affaires à tous les fabricants de cimetières/Mais moi maint’nant je me retrouve à pied/ Tous mes clients sont morts en chantant/Et seul dans la vie/Je vais sans souci/ au coin des vielles rues, le cœur content, le pied léger/ Je danse la carmagnole, y a plus personne sur le pavé/ Canons en solde ! »

Les civils des régions bombardées sont massacrés, le ravitaillement pose un dramatique problème humanitaire.

Pour l’instant, il y a encore de juteuses affaires à conclure et la bourse se porte bien.
C’est ainsi que le capitalisme est grand.

Père Denis

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).