Feuille de route du Congrès : que les communistes tiennent la plume !

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 7%

Les membres du Conseil National et les secrétaires fédéraux ont reçu cette feuille de route concernant l’assemblée du 18 novembre. Chacun comprend que le bilan, demande largement partagée par les communistes, est escamoté dans cette proposition. Il n’est plus tête de chapitre mais devient « La volonté est de procéder à un état des lieux actualisé de la société française et de clarifier, sur la base d’un bilan et de la nouvelle période politique, notre stratégie de rassemblement ». Décidément, c’est une manie de réduire la stratégie au rassemblement !

Escamotées aussi les raisons qui ont conduit à décider d’un congrès extraordinaire, le nouvel affaiblissement du PCF avec 1 million de voix perdues aux législatives sur 2012, 2 millions sur 1995. Ceux qui ont reçu le déroulement précis de la journée ont pu apprécier le temps très réduit laissé aux débats. Qui écrit la feuille de route du congrès, les délégués des sections ou Pierre Laurent ?

A l’attention des secrétaires départementaux·ales et des membres du Conseil national
Cher·e camarade,

Nous nous apprêtons à tenir samedi 18 novembre la rencontre nationale des animatrices et animateurs de section. C’est un moment important de la vie démocratique de notre parti. Nous avons préparé cette rencontre par une vaste consultation des adhérentes et adhérents et un grand nombre d’AG de sections. Et ces dernières semaines, les propositions qui seront soumises à notre assemblée ont été préparées par le Comité exécutif national et la commission mise en place par notre Conseil national, composée de Thierry Aury, Frédéric Boccara, Vincent Bouget, Céline Brulin, Marie-Christine Burricand, Nicolas Cossange, Isabelle De Almeida, Cécile Dumas, Colette Gergen, Frédérick Génevée, Pierre Laurent, Émilie Lecroq, Yann Le Pollotec, Céline Malaisé, Gilles Ravache, Corinne Matignon, Guillaume Roubaud-Quashie, Anne Sabourin, Aymeric Seassau, Nathalie Simonnet.

Nous souhaitons te donner des informations qui seront utiles pour préparer la participation des animatrices et animateurs de section de ta fédération à cette assemblée nationale.

La journée est courte et sera chargée, nous serons très nombreux. Nous commencerons donc impérativement à 9h30. L’accueil débutera à 8h00.
L’introduction à nos débats sera présentée par Pierre Laurent.
Elle traitera des enjeux de la situation politique, puis présentera les résultats de la consultation et les propositions de la commission pour le Congrès. Les participant·e·s disposeront sur table dès le début des travaux des résultats chiffrés de la consultation, de la synthèse des réponses aux questions ouvertes et de la proposition de la commission. Après cette introduction, tous les éléments soumis à nos décisions seront entre les mains des participant·e·s.

La discussion s’organisera ensuite en deux temps.
Le matin est réservé à un moment de travail permettant à chacune et chacun de s’exprimer sur les propositions faites. Nous avons choisi de travailler en ruches (10 à 12 camarades par table). La commission synthétisera les remarques des comptes-rendus à l’heure du déjeuner.
Nos travaux reprendront à 13h00 précises en une séance plénière, au cours de laquelle un rapporteur de la commission fera état de la synthèse des ruches et des propositions pour affiner le processus de Congrès proposé.
À 17 heures, nous passerons au vote de la proposition de préparation du Congrès.
D’ici samedi, la commission continue de travailler la proposition qui sera soumise aux participantes

Mais des grands principes ont été retenus, que nous avons convenu de vous communiquer dès à présent afin de permettre une meilleure préparation de la journée.
Plusieurs éléments ont guidé notre réflexion, à partir de la consultation des questionnaires (près de 13.000 déjà traités). Des centaines de réunions de cellules, sections, conseils départementaux se sont tenues, nous avons pris connaissances des 85 comptes-rendus qui nous sont parvenus, ainsi que des 55 contributions individuelles.
► les communistes valident très largement (plus de 80%) les 3 grands thèmes de questions (combat communiste ; notre démarche ; les transformations du parti), avec une très forte demande pour en discuter sur le fond et dans l’action.

► les communistes approuvent la nouvelle méthode proposée (plus de 80%) avec des chantiers de travail avant la rédaction de la base commune. Cela correspond à une double exigence largement exprimée : se donner le temps de retravailler sur le fond et faire des choix clairs qui unissent les communistes.

► les communistes veulent savoir quand nous discuterons des élections européennes. Et sur la date du Congrès, sur laquelle ils sont partagés, ils veulent être sûrs que le temps que nous nous donnons sera vraiment utile. Cela va de pair avec une forte demande d’entrée plus offensive dans l’action.
C’est pourquoi, au nom de la commission, nous proposerons et détaillerons une proposition d’agenda du Congrès en deux grandes phases :
Une 1ère phase d’« ébullition », de travail et de mise en action sur quatre grands thèmes :
- notre combat communiste

- notre démarche stratégique

- les transformations du Parti

- les élections européennes

  • Avec des chantiers de travail pour approfondir ces thèmes : phase très diversifiée permettant le bouillonnement d’idées et d’actions dans et en-dehors du Parti.

* Au terme de cette phase, nous pourrions avoir une base commune revalorisée, qui serait actée par un Conseil national élargi (la forme est à réfléchir et à construire).

Une 2ème phase « statutaire » à partir de l’adoption du projet de base commune :

* Textes alternatifs si des camarades le souhaitent ; vote d’un texte de base commune, congrès de sections /départementaux/ national.

* Travail sur les directions.

Cette deuxième phase nécessite une période de 3 mois incompressibles entre la validation des textes, l’envoi des textes, les conférences jusqu’au Congrès national.

Sur les quatre grands thèmes, les objectifs seraient les suivants :

1. Notre combat communiste
Il y a une forte demande de travail d’élaboration et de mise en action de notre combat communiste.
Nous pourrions structurer notre travail à partir :

· des États généraux du progrès social, en mettant l’accent sur la question de l’opposition travail/ capital, le 3 février
· d’Assises communistes de l’écologie que nous pourrions organiser au printemps
· et toutes les initiatives déjà programmées :
- notre bataille sur les communes, l’avenir des territoires et de la République
- les droits des femmes
- les États généraux du numérique le 9 mars
- l’anti-racisme, journée de travail
- la campagne pour la paix
- notre convention sur l’art, la culture et l’éducation populaire les 28 et 29 septembre
2. Notre démarche
La volonté est de procéder à un état des lieux actualisé de la société française et de clarifier, sur la base d’un bilan et de la nouvelle période politique, notre stratégie de rassemblement.
- Sur le premier point, un rapport d’analyse politique devrait être produit au terme du travail mené.

- Sur le second point, il s’agirait d’établir un document d’orientation sur la base du bilan passé et de l’évaluation de la nouvelle période.

3. Les transformations du Parti

Nous ouvririons des chantiers de travail sur toute une série de questions structurantes, notamment :

· le Parti et les classes populaires, au travail et dans la cité

· notre modèle d’organisation

· notre communication

· nos directions

4. Les élections européennes

Il s’agit de travailler dès maintenant à une première phase décisionnelle au printemps, par exemple sous la forme d’un CN élargi, sur notre ligne de campagne et le type de liste(s) que nous voulons construire.
Le calendrier de nos décisions sur les liste(s) pourrait, d’ici là, être précisé en fonction du changement de mode de scrutin en préparation par le gouvernement. Selon nos statuts, il reviendra au CN de valider le moment venu la ou les listes.

Ce processus pourrait à coup sûr se déployer avec plus de force en tenant le Congrès en novembre et c’est ce que nous proposerons. Un Congrès en juin nous conduirait à réduire considérablement l’ambition de préparation. Et avec les quatre chantiers, nous donnerions de la force à la préparation de la base commune, tout en étant dans l’action et en ne prenant pas de retard dans notre engagement sur les élections européennes.
Nous pourrions ainsi construire nos débats en mêlant un travail d’analyse approfondi, la nécessaire confrontation d’idées et des expérimentations concrètes. Pour que la première phase de notre Congrès réussisse, nous voulons chercher toutes les formes possibles de débats en permettant un maximum de portes d’entrée aux communistes, avec l’objectif de mobiliser à plein l’intelligence du collectif communiste. Notre souhait est de faire vivre une ébullition d’idées, d’actions en lien avec les luttes et les personnes que nous côtoyons tous les jours. C’est la condition pour répondre aux énormes défis que nous avons à relever.
Samedi, nous entrerons plus dans le détail avec les dates précises de l’agenda proposé. Mais sans attendre, voici -à très gros traits- ce que nous proposerons.
Ces informations, nous l’espérons, te seront utiles pour préparer, avec ta délégation, notre assemblée du 18 novembre.

Au plaisir de t’y retrouver,
Bien fraternellement,
Pierre Laurent Émilie Lecroq Isabelle de Almeida

Secrétaire national Responsable Vie du Parti Présidente du Conseil National

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).