Familles recomposées : le réel et le média

, par  pam , popularité : 4%

Grand sujet ce matin 23 Octobre dans les radios, l’étude qui confirme la place des "familles recomposées" dans la société française. Les mots des journalistes sont grandiloquents : le modèle de la famille traditionnel est "dépassé"...

Les chiffres ? 10% des enfants sont concernés... Autrement dit, 90% des enfants ne le sont pas... La tendance ? c’est une augmentation de 2% en 5 ans... autrement dit 0,4% par an...

Mais aucun journaliste n’a la souci de faire comprendre ces chiffres, et les seules interviews sont celles d’enfants de familles décomposées dans la diversité de leur situation... Le message qui nous dit que le modèle traditionnel est dépassé, s’entend ainsi, "le modèle recomposé, lui n’est pas dépassé, donc il est... moderne ?".

Allons voir l’étude de l’INSEE elle-même

Familles Effectifs Répartition % Nombre moyen d’enfants
Couples avec enfants 6 190 000 79,7 2,0
Dont familles traditionnelles 5 470 000 70,4 1,9
Dont familles recomposées 720 000 9,3 2,3
Familles monoparentales 1 580 000 20,3 1,7
Total 7 770 000 100,0 1,9

Le fait dominant est en fait la part beaucoup plus importante des familles monoparentales...

On peut rapprocher ces chiffres de l’étude de 2006 de l’INSEE qui publiait un tableau en nombre d’enfants et non pas de familles...

Situation Effectifs en 2006 Répartition moyenne des enfants de 2004 à 2008 (en %)
Enfant vivant avec son père et sa mère 10 250 000 75,4
Enfant vivant avec un beau-parent 780 000 5,8
et sa mère 600 000 4,4
et son père 180 000 1,4
Enfant des familles monoparentales 2 240 000 16,4
Autre personne de 17 ans ou moins (vit seul, en couple, chez un tiers, hors ménage) 320 000 2,4
Population des 0 à 17 ans 13 590 000 100,0

Concernant la tendance, l’étude de 2006 restait réservée... en 2011, une hausse mesurée se confirme, mais "avec des précautions"...

En 2011, 720.000 familles sont recomposées, soit 9 % des familles avec au moins un enfant mineur. Leur part a augmenté de plus d’un point par rapport à l’estimation de 2006, tout comme celle des familles monoparentales, au détriment des familles traditionnelles.

Ces évolutions sont néanmoins à prendre avec des précautions dans la mesure où les sources sont différentes pour les deux années.

En 2006, la conclusion de l’étude était encore plus incertaine...

Y-a-t-il plus d’enfants vivant en famille recomposée aujourd’hui que par le passé ?

Peu d’éléments permettent de savoir avec précision comment a évolué le nombre d’enfants en famille recomposée en France. Les estimations passées sont peu nombreuses (1990 et 1999) et difficilement comparables. Toutefois, les familles recomposées n’augmentent pas dans la société française de manière aussi forte et régulière que les ruptures d’unions ou les familles monoparentales.

Une question intéressante... pourquoi les médias choisissent ainsi un titre accrocheur "le modèle de la famille traditionnelle est dépassée"...

Et qui peut dire que dans les bouleversements des deux premières guerres mondiales, le nombre d’enfants ne vivant pas dans une famille "traditionnelle" n’était pas encore plus élevé ? Sans être démographe, je me dis que le nombre de morts de la première guerre doit avoir un impact significatif sur ce chiffre dans les années 20...

Alors, réel ou médiatique ?

D’autant qu’un aspect de l’étude de 2006 qui n’est pas repris dans la dernière aurait pu faire l’objet d’enquêtes d’un journalisme qui penserait que son travail est d’aider à comprendre le réel... "Des diplômes moins élevés que les couples de famille traditionnelle"... "Une situation sur le marché du travail plus fragile que celle des parents de famille traditionnelle ", "Un quart des femmes de famille recomposée sont inactives".

Décidément, il faut autre chose que les médias pour avoir une connaissance concrète du réel...

Sites favoris Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).