Comment la Chine peut-elle être le plus grand contributeur à la réduction de la pauvreté du monde ?

, par  communistes , popularité : 2%


le Quotidien du Peuple en ligne | 21.10.2019 11h04  
 
Fin 1978, avec 770 millions de personnes pauvres dans les milieux ruraux, l’incidence de la pauvreté a atteint 97,5%. Depuis la mise en œuvre des réformes et de l’ouverture, le nombre de la population pauvre a été réduit considérablement. Entre 2013 et 2018, le nombre de personnes pauvres dans les milieux ruraux a enregistré une baisse cumulée de 80 millions. L’incidence de la pauvreté est passée de 10,2% à 1,7%. 436 des 832 comtés pauvres sont sortis de la pauvreté.

Comment un pays qui « n’arrivait même pas à répondre aux besoins élémentaires de sa population » il y a 70 ans peut-il être le plus grand contributeur à la réduction de la pauvreté du monde ?

Des atouts institutionnels irremplaçables

« Adhérer à la direction du Parti communiste chinois et s’appuyer sur le régime socialiste qui rassemble toutes les forces pour accomplir des projets importants, c’est notre plus grand atout politique ». Pour bien accomplir le grand projet qui est la réduction de la pauvreté, depuis le 18ème Congrès national du Parti communiste chinois, le Comité central du parti et les différents départements des organes de l’état ont envoyé 1.727 secrétaires et cadres aux villages, et ont investi et introduit 71,37 milliards de yuans comme fonds d’assistance.

Depuis la mise en œuvre du projet « d’aide aux 10.000 villages par 10.000 entreprises » en 2015, 55.400 entreprises privées ont aidé 7,56 millions de personnes pauvres.

Selon les chiffres du ministère des Finances, au cours des années 1980 et 1990, le gouvernement s’est doté « d’un fonds dédié au développement des régions avec une économie peu avancée ». Entre 2001 et 2010, le gouvernement central a alloué plus de 144 milliards de yuans à la réduction de la pauvreté. En 2019, le gouvernement central a alloué 126,095 milliards de yuans en subventions aux gouvernements locaux pour la réduction de la pauvreté.

Les arrangements institutionnels allant du niveau central au niveau local jouent un rôle essentiel dans l’optimisation de l’allocation des ressources nationales pour bien accomplir la grande cause de la réduction de la pauvreté. Après 70 ans d’efforts continus, notamment après le 18ème Congrès national du Parti communiste chinois, la Chine a mis en place un modèle de réduction de la pauvreté « trois en un » qui vise à réduire la pauvreté par les projets spécifiques, par les industries et par la société.

Pourquoi la Chine peut-elle réussir la réduction de la pauvreté ? « Nous avons un système national qu’aucun pays ne peut reproduire » a résumé Guo Xiaoming, vice-président de l’Académie des sciences sociales du Sichuan.

Des pratiques locales adaptées à la réalité locale

« Il faut d’abord déterminer la bonne approche pour faire avancer la réduction de la pauvreté et le développement et stimuler le développement social et économique. Il faut toujours prendre en compte la réalité locale, bien établir et améliorer le plan, et trouver le point de percée », a déclaré le président chinois Xi Jinping, montrant la bonne méthode pour la réduction de la pauvreté ciblée.

Le Quotidien du peuple a concentré ses efforts de réduction de la pauvreté sur le comté de Luanping. En 2017, avec l’aide du Quotidien du peuple, un projet de centrale photovoltaïque de 60 mégawatts a été lancé dans le village de Yuying. Jusqu’à présent, le projet a fourni des emplois à plus de 200 personnes du village de Yuying, chaque travailleur gagnant en moyenne 150 à 200 yuans par jour. À l’heure actuelle, une seule famille de 2 personnes du village de Yuying est encore sous le seuil de pauvreté et l’incidence de la pauvreté dans le village est passée de 36,11% en 2014 à 0,22% actuellement.

Le village de Sanhe du comté de Zhaojue se trouve dans le mont Daliang. C’est un village pauvre typique du groupe ethnique Yi. Les cadres du village ont trouvé un mode industriel avec des caractéristiques locales pour le court, moyen et long terme : la culture des pommes de terre, du poivrier du Sichuan (Zanthoxylum) et de la noix, l’élevage du bœuf (simmental), du porc et de l’abeille, et le développement du tourisme dans le village. Par ailleurs, pour améliorer les conditions d’habitation des villageois, ce village a inclus l’ensemble de 151 familles pauvres du village dans le projet de déménagement en 2018. En février cette année, 29 familles ont quitté leur maison de petite taille en pisé pour s’installer dans de nouvelles maisons lumineuses.

« Pour d’autres pays en développement, la Chine est exemplaire pour adapter les mesures de réduction de la pauvreté aux conditions locales » a jugé Devanand Ramiah, représentant résidant adjoint du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Chine.

Rassembler toute les forces

« La réduction de la pauvreté et l’enrichissement ne concernent pas seulement les régions pauvres, mais la société entière ». En 2014, le groupe Wanda a signé un accord d’assistance avec le gouvernement du comté de Danzhai pour réduire la pauvreté. Depuis 4 ans, le groupe Wanda et les habitants du comté de Danzhai travaillent ensemble. Les recettes fiscales ont atteint 270 millions de yuans. Le PIB du comté augmente de 1,2% chaque année. 56.500 personnes sont sorties de la pauvreté et l’incidence de la pauvreté a baissé pour s’établir à 1,63%.

La province du Guizhou est un champ de bataille de la réduction de la pauvreté. Selon Peng Jinbin, inspecteur du bureau de la réduction de la pauvreté et du développement de la province du Guizhou, depuis le début de cette année, Guizhou a reçu l’aide de nombreuses villes du pays, notamment Shanghai, Guangzhou, Hangzhou et Dalian. Il a expliqué que ces villes fournissent l’aide au Guizhou « avec un sens des responsabilités, un cœur aimant et de l’argent ». Jusqu’en juillet, les différentes villes ont convoqué 11 réunions conjointes au niveau municipal et au-delà. Plus de 300 personnes ont participé aux visites mutuelles et aux échanges. Les villes ont confirmé une aide financière de 2,709 milliards de yuans pour la réduction de la pauvreté, et ont envoyé un total de 215 cadres et 1 330 techniciens spécialisés au Guizhou pour mener à bien des tâches de réduction de la pauvreté.

Ce miracle, comparable au « déplacement du mont Taishan par les actions à l’unisson », a eu lieu non seulement dans la province du Guizhou. 16 arrondissements de Beijing « se sont jumelés » avec la région autonome de Mongolie intérieure pour donner l’aide. Des organes de l’état comme le Département de l’organisation du Comité central du Parti communiste chinois et la Comité central pour l’inspection disciplinaire du Parti communiste chinois fournissent l’aide au Sichuan. Les universités comme l’Université de Beijing, l’Université Tshinghua et l’Université Tongji donnent l’aide spécifiquement au Yunnan.

L’armée agit pour la réduction de la pauvreté et « déploie les efforts aussi minutieux que la broderie ».

« Les cadres sont la clé de l’enrichissement ». Nous comptons 206.000 premiers secrétaires en poste, 700.000 cadres stationnés dans les villages. Il y a également 1,974 million de cadres chargés de la réduction de la pauvreté dans les bourgs et des millions de cadres au niveau du village. Ils assurent ensemble « le dernier kilomètre » de la réduction de la pauvreté ciblée.

De Jiao Yulu à Kong Fansen, de Song Qingliang à Huang Wenxiu, depuis 70 ans, des générations de membres du Parti communiste restent fidèles à leur aspiration initiale et ont déployé des efforts minutieux pour bien accomplir chaque tâche, avec l’attention à chaque détail de manière à assurer la réussite de la réduction de la pauvreté.

Depuis 70 ans, au lieu de fournir l’aide, la réduction de la pauvreté vise à promouvoir le développement. Une politique fondamentale de réduction de la pauvreté ciblée a été mise en place. La réduction de la pauvreté aux caractéristiques chinoises offre l’intelligence chinoise à la gouvernance de la pauvreté mondiale et a rédigé des chapitres majestueux contre la pauvreté pour l’humanité.

Selon les prévisions, d’ici la fin d’année, 95% de la population qui vit sous le seuil de pauvreté en sortira et 90% des comtés pauvres ne le seront plus. Avec un an d’efforts supplémentaires, nous allons mettre fin à la pauvreté au sens absolu.

(Par Zhao Yanhong, Chen Yuansding, Huang Yu, Zhao Jing, Zhu Hong, Xi Lili, journalistes au Quotidien du Peuple en ligne) 

(Rédacteurs :实习生2, Yishuang Liu)

source : http://french.peopledaily.com.cn/Horizon/n3/2019/1021/c31362-9624916.html

Voir en ligne : Publié par le blog Analyse communiste internationale

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).