Colombe blessée

, par  pam , popularité : 3%

C’est une très belle calligraphie arabo-musulmane qui illustre un article du bulletin d’avril du comité audois du Mouvement de la Paix. Un bulletin fort bien fait qui couvre l’ensemble des problèmes auxquels sont présentement confrontés les pacifistes.

Et on a envie de dire les pacifistes français plus particulièrement. C’est que notre pays est dans une logique de guerre et de violence avec trois corps expéditionnaires sur le théâtre d’opérations militaires : Afghanistan, Libye, Côte d’Ivoire.

Une logique qui s’inscrit dans les fondements du système capitaliste : « la raison du plus fort est toujours la meilleure ».

Il n’y a d’ailleurs pas d’argument pour qu’on limite nos interventions à ces trois secteurs. Les prétextes ne manquent pas et comme l’enfer est pavé de bonnes intentions et que nos gouvernants ont le don de cacher leur motivations réelles sous de bons sentiments (émancipation des femmes, respect de la démocratie, action humanitaire…) on pourrait aller en Syrie, en Iran, en Corée… enfin aux quatre coins de la planète pour y apporter le bonheur !

A Béziers nous ne sommes pas en reste, dans sa séance du lundi 18 avril le conseil municipal vient de donner le nom d’une avenue au général Bigeard. Ben voyons, comme nous l’a doctement expliqué un intellectuel de haut vol, « si tout le monde avait été comme lui... »

« Bombez le torse, relevez la tête, vous êtes des guerriers ! » nous exhortait le capitaine responsable de l’instruction des appelés du contingent à Oran où j’effectuais mes classes en 1960.

Ben oui, il suffisait d’un peu de bonne volonté de notre part, et la torture, dont Bigeard était un praticien, aidant, nous pouvions gagner la guerre et maintenir ces trois départements dans le giron de la France.

Le ci-devant secrétaire d’état aux anciens combattants, conseiller municipal de Béziers et conseiller général du premier canton de Béziers, ne serait pas loin d’appeler à l’envoi d’un autre corps expéditionnaire en Algérie pour reconquérir cette terre que la lâcheté de certains gouvernants de l’époque avait abandonné à l’ennemi !

Je suis persuadé qu’Elie Aboud, qui accompagne régulièrement les nostalgériques qui viennent fréquemment faire leurs dévotions sur la stèle à la gloire des tueurs de l’OAS érigée dans le cimetière neuf de la ville, pourrait appuyer sa démarche.

Il n’y a eu que deux voix pour refuser de donner à une avenue de notre ville le nom d’un général tortionnaire : Patrick Pollet et Aimé Couquet. Les élus de gauche, parmi lesquels, et par procuration, Jean-Louis Bousquet, qui il y a peu pourfendait les thuriféraires de la stèle à la gloire de l’OAS, se sont prudemment abstenus !

De ce côté on se tâte : est-ce qu’il ne faut pas prendre en considération le rôle positif de la France dans ses colonies en général et en Algérie en particulier ? Les bouclages, les ratissages, les corvées de bois, les crevettes Bigeard (du nom des prisonniers largués d’un hélicoptère ou d’un avion, de préférence dans la mer, mais lestés d’un blog de ciment aux pieds !)… après tout n’étaient-ce pas autant d’aspects de l’œuvre civilisatrice de la patrie des Droits de l’Homme ?

Jacques Cros

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).