Caricatures et usage(s)
Charb ou l’imbécile heureux Attention aux questions posées

, par  Hervé Fuyet , popularité : 2%

Depuis plusieurs jours les médias dominants nous imposent un déferlement de propagande mettant en avant l’extrémisme islamiste, semble-t-il de groupes salafistes essentiellement.

Provocations, intolérance, violences, obscurantisme se nourrissent les uns des autres. Marine Le Pen et Jean-François Copé jouent leur partition. Un des débats de la fête de l’Humanité a été troublé. De toute évidence l’affaire n’est pas franco-française. Quelle partition jouent les forces les plus réactionnaires au plan national et international ? Liberté(s), laïcité, antifascisme... complexité de la lutte, opportunité de nos prises de position et de nos actes de militants. Nous ne pouvons faire comme si cette situation n’existait pas. L’objectif de nos adversaires reste comme toujours de diviser les exploités, le monde du travail. Ci-dessous une réflexion de notre camarade H. Fuyet qui participait cet été aux rencontres de Marseille et peut aider à notre compréhension.

Texte repris sur Bellaciao

P. Barbazange


Charb ou l’imbécile heureux !

"Ce n’est pas un délit" dit-il ! Et selon Charb et quelques autres, "il ne faudrait pas avoir peur de quelques islamistes !"

Il me semble que là n’est pas la question. Bien sûr que le droit de s’exprimer librement existe en France. Mais, est-ce une raison pour l’utiliser bêtement ou méchamment, ou les deux ?

Ce sont des millions de travailleurs et de travailleuses honnêtes et de religion musulmane qui se sentent blessés et humiliés par une attitude de sectarisme religieux qui en plus confine au racisme envers les peuples musulmans. Cette humiliation entraîne certains à des gestes disproportionnés.

Avec Charb, la caricature est la forme, mais le fond c’est, dans le cas des caricatures du Prophète Mahomet dans Charlie Hebdo, un sectarisme antireligieux frisant le racisme.

Comme le disait déjà si bien Lénine qui citait Engels, "Proclamer la guerre contre la religion... n’est qu’une simple pose anarchiste" (Lénine, Sur la Religion, 1905). Lénine disait aussi qu’il n’avait aucune opposition de principe à ce que des travailleurs croyants et pratiquants adhèrent au Parti bolchevique...

Les communistes soviétiques d’ailleurs acceptaient les musulmans de gauche comme membres à part entière du parti.

Dans cette galère, Charb se retrouve sur le même banc que les Le Pen, Collard et compagnie, qui le félicitent. Nos médias les font d’ailleurs passer en boucle sur nos écrans, sans donner beaucoup la parole aux démocrates, musulmans ou pas, que tout cette "corrida" attriste !

Une certaine confusion semble régner dans les esprits, et même à gauche, on trouve des voix qui mélangent droit bourgeois et justice pour le monde du travail, liberté d’expression et liberté de nuire, et qui rêvent peut-être aussi, en compagnie de Charb, de "dépasser" Lénine ! En ont-il la carrure ?

Hervé Fuyet

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).