Tribune lancée dans le PCF 62

Ce qui ne peut plus durer chez les communistes du Pas-de-Calais

, par  Alfred Gautier , popularité : 8%

Suite à l’élection départementale dans le Pas-de-Calais, nous passons de 11 conseillers généraux à 4 conseillers départementaux seulement, perdant même des duels avec le Front National. Par contre, le PS a gardé la majorité relative, et celle-ci lui suffisait amplement pour rafler la présidence, à moins d’un accord (impossible et improbable) entre la droite et le FN.

Suite à une question posée en conseil départemental pendant la campagne par Manuel Tourbez à Hervé Poly, Secrétaire de la fédération, au sujet de l’attitude vis-à-vis du PS après l’élection, il avait été répondu que "tout était sur la table, qu’il n’y avait pas de tabou, soutien critique, soutien sans participation, continuation dans l’exécutif départemental ou autre" et que cela serait étudié après l’élection (normal !).

En réalité, aucune réunion du Conseil Départemental n’a été convoquée après le 2ème tour. Dans l’entre-deux tours, seule une réunion a eu lieu, pour fixer une ligne de "battre la droite et l’extrême droite", qui n’indiquait rien de plus. Il faut savoir qu’à la Région, les communistes ne sont pas représentés dans l’exécutif, malgré les appels du pieds du PS. Notre groupe y est assez influent et lisible.

Ainsi donc, les adhérents, les militants du PCF du Pas-de-Calais, ont appris l’alliance dans la presse ! Pourtant, dans une assemblée générale tenue à Sallaumines, nous étions une majorité à dire non au PS. En Conseil départemental ou ailleurs, Hervé Poly avait clairement désigné le PS comme un parti de droite, capitaliste. Aujourd’hui, un petit groupe de dirigeants et d’élus a jugé normal de négocier 2 vice-présidences pour seulement 4 élus dans l’institution, dans le dos des adhérents et des structures. Il faut savoir que le nombre de VP a été abaissé (de 15 à 13 en plus). La précédente représentation était de 3 VP pour 11 élus. Le FN notamment, n’a pas tardé à nous désigner comme des vendus...

ALORS QUE LE PS VIRE A DROITE TOUTE, IL EST URGENT POUR LES COMMUNISTES DE SE DÉMARQUER DES QUE POSSIBLE DES SOCIALISTES DANS LES INSTITUTIONS ET DE PRENDRE NOS DISTANCES !

Militants communistes, nous ne cachons aujourd’hui pas notre colère et notre désarroi de découvrir dans les médias que les élus communistes-Front de Gauche "ont été très bien payés" par le Parti socialiste en raison du soutien à Michel Dagbert pour la présidence du Département.

Vendre son âme pour un plat de lentilles ou réel projet commun avec le PS ?

Malheureusement, à l’heure d’aujourd’hui, nous, militants communistes, responsables d’organisations, dirigeants départementaux, nous n’en savons rien !

Quand on lit que « Michel Dagbert a signé un accord avec le Parti communiste en octroyant à ses quatre élus deux vice-présidences et la possibilité de constituer un groupe indépendant », quand on lit que « tout le monde est content », nous nous devons d’apporter un démenti.

Jamais les communistes n’ont été consultés sur une telle opération qui donne une bien mauvaise image du PCF. Notre Conseil Départemental n’a été consulté sur ce sujet, malgré les promesses d’Hervé Poly. Un certain nombre de pratiques autocratiques ne peuvent plus durer dans le Pas-de-Calais. Comme le fait d’apprendre les décisions dans la presse, toujours dans le sens unique de l’alliance sclérosée et mortifère avec le PS, y compris au premier tour, comme dans le Calaisis.

Critiquer la politique néfaste du Parti Socialiste, se poser en alternative, puis s’allier dès que possible avec les soutiens locaux de Valls et de Hollande et avec les petits télégraphistes du grand patronat. Pas en notre nom !

Premiers signataires :
Gautier WEINMANN, Secrétaire de cellule du PCF Leforest, membre du Conseil Départemental du PCF 62,
Manuel TOURBEZ, PCF de Carvin, membre du Conseil départemental PCF 62
Adrien DENEUVILLE, Jeune Communiste de Hénin-Beaumont

Alexandre MILLIEN, militant PCF Billy-Montigny
Jean-Claude CASTEL, militant PCF Hénin-Beaumont
Alicia ALLYHA, militante PCF à Billy-Montigny
Virginie BOCQUET, militante PCF à Leforest
Christophe HURET, militant PCF à Carvin
Maxime PIATEK, Jeune communiste d’Hénin-Beaumont
Christelle COUVELARD, Militante PCF et JC de Carvin
Maryline FISCHER, Militante PCF Leforest
Christophe HUET, militant PCF Leforest
Benny FUOCO, Militant PCF Drocourt

Voir en ligne : Pétition en ligne

La liste des signataires s’élargit, malgré les intimidations. Un groupe Facebook spécial a été créé, réservé aux adhérents du PCF 62. Seuls les membres du groupe peuvent voir les publications.

Nous ne lâcherons pas et ne céderons pas aux chantages divers, qu’ils soient affectifs ou encore grossiers et mensongers.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).