Au nom des femmes mortes pour avoir voulu disposer de leur corps, je vous demande des excuses Lettre ouverte à Monsieur Jimmy Parat, élu socialiste de Bagnolet

, par  Mireille Popelin , popularité : 2%

Lettre ouverte à Monsieur Jimmy Parat

Elu de la majorité socialiste, Mairie de Bagnolet ( Seine-Saint-Denis )

Monsieur ,

A la veille du 40 e anniversaire de la loi Veil de 1975, vous avez qualifié l’avortement « d’acte barbare » et de « meurtre »

Avec beaucoup de femmes et d’hommes, nous avons lutté en cette période pour obtenir la loi pour la contraception et l’interruption volontaire de grossesse. Je reconnais dans vos propos les mêmes arguments réactionnaires que ceux utilisés par les mouvements anti-avortement , aujourd’hui comme il y a 40 ans !

Ces mouvements qui menaçaient Simone Veil, utilisant même l’holocauste pour insulter cette femme courageuse , qui fut déportée, des membres de sa famille déportés et tués. Cette femme, avec beaucoup d’autres, a combattu les vrais barbares, les nazis !

Il y a quarante ans, les femmes mouraient ( une par jour ) des suites d’un avortement clandestin : elles n’avaient aucun autre choix et subissaient grossesses multiples non désirées. Ce fut le cas de ma mère, morte à 27 ans, pour avoir refusé un 6e enfant. Elle avait déjà 5 filles, j’étais la dernière, j’avais 13 mois.

En cette période troublée, où les fondamentalistes de toutes religions s’opposent à la laïcité et surtout à l’égalité hommes – femmes, vos propos sont une insulte aux valeurs de la République, que vous êtes censé représenter .

Monsieur Jimmy Parat, au nom de ces femmes mortes pour avoir voulu disposer de leur corps, je vous demande de présenter des excuses :
- à toutes les femmes qui bénéficient maintenant, grâce à nos combats, de la liberté que ma mère n’a pas eue 
- à toutes celles qui luttent, de par le monde, pour l’obtenir.

Mireille Popelin, Féministe et laïque

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).