A la fête de l’Humanité (suite n°15) pour saluer Arthur Rimbaud.

, par  Gil-Simon Ben Aych , popularité : 4%

I. Introduction :

- Premier point. Nous allons être très sérieux aujourd’hui parce que les discussions maintenant portent sur la légitimité et la légalité du
pouvoir public. Question assez grave. On peut annuler des élections en
bourrant les urnes comme dans certains pays, souvent d’anciennes
colonies, mais on PEUT ANNULER des élections en disant pendant la
campagne électorale que l’on va faire ça et faire autre chose
ensuite. Lisez la constitution et regardez dans quel état se trouve
alors le peuple qui a été traité ainsi ? Je pose la question mais parce
que la question se pose !!! Dès qu’on écoute les commentateurs et par
exemple en lisant "Le Journal du dimanche", qui porte bien son nom parce que pour écrire des futilités (j’évite les problèmes) pareilles, il
ne faut pas beaucoup se fatiguer, il faut vraiment que ce soit
dimanche. [1]

- Deuxième point. Nous avons maintenant une toute nouvelle situation. La direction opportuniste parce que révisionniste du PCF ne tient plus les rênes, c’est Henri Alleg qui dirige le Parti, et vous allez voir ce que vous allez voir, non mais !!!

Auparavant nous allons régler de suite un "problème personnel" comme disaient avant les militants, voici. Parmi nos amis et nos connaissances, certains nous envoient des mails, nous téléphonent (plus rarement des sms c’est trop court) en nous demandant "dis donc est-ce que tu vas bien ?" avec un ton et une emphase, un sous-entendu (ou plusieurs), qui signalent qu’adopter des positions marxistes révolutionnaires signifient que vous n’allez pas bien et que vos proches auraient intérêt à vous faire examiner ; à ce ton et cette emphase, à ces amis, à ces proches, j’ai envie de leur dire que leurs propos médicaux, ils devraient d’abords les attribuer à ceux qui ont gouverné jusqu’à présent et qui nous ont conduit à des situations pré-révolutionnaires, qu’il ne faut surtout pas énoncer parait-il parce que sinon vous aller donner l’idée !!! Quelle bêtise ! C’est comme si on disait à quelqu’un qui a la grippe qu’il ne faut surtout ni lui dire ni le guérir, sinon il va l’attraper, c’est à peu près aussi intelligent que ça ! A ces amis, j’ai envie de leur dire de se taire, d’abord, de garder leur diagnostic pour eux, d’aller, eux se faire
soigner, parce qu’ils m’incommodent. Dans cette catégorie, par exemple, je range, désolé pour elle, une femme remarquable pourtant, ma belle-mère !!! Par ailleurs une femme d’une culture et d’une
intelligence remarquables, mais elle manque un peu de sensibilité, justement, et il faut bien lui dire un jour alors ici ou là, why not ?

Par contre, vous avez des gens qui lisent ce que vous écrivez et qui
vous écrivent eux aussi (sans se taire, comme ceux qui se taisent,
pour voir si vous supportez le silence des médiocres) ; par exemple
Madame Beaufils, angliciste (nous avons choisi d’être très concret
aujourd’hui), ex-proviseur du Lycée Descartes de Champs sur Marne où
nous avons enseigné, qui nous demandât (passé très simple) d’assister à nos cours, vu les rapports d’élèves, et qui est ainsi devenu notre
amie, ainsi que Monsieur Beaufils, germaniste, et nous avons ainsi (re)
connu Saint-Malo.

Développement :

Je vais bien.

Robert Linhart aussi.

Il est momentanément sorti d’affaire ; et si j’étais donc un capitaliste ou un homme politique réactionnaire, conservateur ou social-démocrate, je me ferai beaucoup de soucis, je m’inquiéterais, parce que cela signifie que l’auteur de ces lignes et Robert Linhart sont en pleine forme, que de nombreux militants sont prêts à les suivre, que le camarade-philosophe est guidé par Bertold et Ernst, et que toute la Cité Historique vient de faire un accueil triomphal au camarade Linhart, alors que certains n’ont même pas eu le droit de promener le chien de Patrick Le Hyaric, on s’en souvient.

Ah oui, à la place des capitalistes, j’abdiquerai tout de suite parce qu’ils vont recevoir LA TANNÉE DU SIÈCLE. Foi de Ould Telemceni, on l’a déjà dit aussi, foi d’un fils de Tlemcen (mon père jouait au football avec Ben Bella dans la cour du collège Slann de Tlemcen).

Et évidemment, comme dans toutes les situations où la bourgeoisie est
en danger et que le capitalisme est gravement en crise, on nous menace
du fascisme français, croyant nous faire peur ; et les mêmes
commentateurs qui ont fait la campagne de Sarkozy, qui ont favorisé
l’arrivée au pouvoir de M.Hollande ("Monsieur Hollande avait promis
Monsieur Hollande avait promis !!!..."), les mêmes sont en train
maintenant de nous expliquer que le fascisme est à nos portes et
qu’il faut s’interdire de BOUGER.

MERDE. Je RÉPOND MERDE.

Nous sommes les descendants de Danton, Marat, Robespierre, des Communards, des Mutins de la Mer Noire, des Glorieux Prolétaires du Front populaire, des Résistants, des Soixante-huitards, ainsi que de TOUTES LES RÉVOLUTIONS DU MONDE. Nous sommes des bolchéviques, des soldats de l’Armée Rouge qui a vaincu le fascisme hitlérien (une autre paire de manches non ?), nous sommes les garde-rouges de la Grande Révolution Chinoise y compris de la Grande Révolution Culturelle
Prolétarienne, oui, mais nous somme des descendants critiques, nous
avons vécu en France ;

et ...tremblez puissances financières et du capital, les FORCES DU TRAVAIL des pays développés, endormies jusqu’à présent par le pillage du Tiers-Monde et l’opportunisme de leurs organisations syndicales et politiques (qui c’est qui a pris l’argent de l’UIMM ? camarades ????...).

Tremblez puissances du PASSE, vous êtes condamnées, mais vous n’êtes pas condamnées par un tribunal constitué, non VOUS ÊTES CONDAMNÉES PAR LE TRIBUNAL DE L’HISTOIRE, vous êtes désuet, inutiles et vains, VOUS EMPÊCHEZ LA PROGRESSION DE L’HUMANITÉ parce que vous avez fini de nettoyer le féodalisme.

Tremblez, tremblez, tremblez !!!

Gloire au Prolétariat International qui va vous balayez, exactement
comme dans l’affiche soviétique où l’on voit Lénine balayer la Terre
entière des capitalistes et propriétaires fonciers, au premier rang desquels nous avons une ÉGLISE VATICANE qui ne sait quoi faire pour
sauver son existence. C’est Fini.

L’Humanité, le quotidien, a publié samedi, une photographie des
fusillés de Chateaubriand, où l’on voit Guy Mocquet, et c’est Guy
Mocquet qui a dit, avant de mourir : "vous qui restez, soyez dignes de
nous
".

Nous allons être digne de toi, Guy ? oui nous allons, nous sommes dignes de toi. Et nous allons l’être. Foi de communiste, foi de citoyen du monde, foi de l’être humain qui est né le jour où nous sommes nés. Foi.

Mais nous allons être fidèle à Guy Mocquet, nous, concrètement, pas comme des élèves qui doivent obéir et respecter un rite scolaire vide de contenu, et pas comme ceux qui se prosternent devant des photographies, comme les idolâtres que dénoncent Héraclite quand il
critique ceux qui vénèrent des statues c’est à dire du plâtre !!!

Non, nous allons être fidèles aux martyrs des Révolutions en faisant
nôtre la devise de Marx quand il dit qu’il y a un temps pour "l’arme
de la critique" et il y a un autre temps pour "la critique par les
armes". Eh bien nous y sommes. Et les peuples vont se soulever dans
un immense mouvement révolutionnaire mondial que les peuples arabes
ont initié et que les peuples d’Europe et des États-Unis vont relayer.

Et comme nous l’avons dit au début, un candidat qui dit quelque chose, "moi ,Président" et qui en fait une autre, c’est comme un candidat qui BAFOUE LA LÉGALITÉ ET LA LÉGITIMITÉ POPULAIRE ; Ce n’est pas le peuple qui est hors-la loi, Monsieur Valls, c’est le Président. Son comportement et son attitude sont tels que c’est comme si il avait
lui-même ANNULÉ LES ÉLECTIONS. C’EST GRAVE. C’est IRRESPONSABLE,

Les lycéens ont commencé et quand les lycéens commencent, même si
vous êtes provisoirement sauvés par la Toussaint !!!... mais la
nature toute entière est avec nous, on le voit !!! Regardez !!!

A la Cité historique de la fête de L’Humanité, ce discours du camarade-philosophe est chaleureusement applaudi. Lénine danse. Marx fume un havane. Engels est heureux. Maïakovski raconte comment il a corrigé quelques énergumènes agités de la super structure (il parait que Rolin s’est réfugié chez Des ontes, en Irlande carrément, le pays
de la colère).

Tiens, mais qui vois-je là bas à cette table en bord de fenêtre, c’est la table des camarades du Maitron, ceux qui rédigent en quelque sorte l’histoire du mouvement ouvrier, soit l’histoire de ceux qui ont fabriqué tout ce qui est utile pour vivre.

Et à cette table,mais c’est Anatole France, Aragon, Nizan, Kazantzakis, Poulantzas, Bataille, Sollers et même François Bon !!!.. Oh !!! magnifique ! Et Leslie Kaplan et Geneviève Brisac, une vraie luxembourgiste, et Agnés Desarthe oh !!!... magnifique. Et même Francette Lazard, oh pas possible, l’une des meilleures amies de Georges Marchais, elle est à sa table avec Liliane Marchais qui vit toujours, je vous le signale, rue Guy Mocquet, à Champigny-sur-Marne la glorieuse.

Que se disent-ils donc tous ces camarades ?

Nous voyons ici Hilferding qui n’est pas d’accord avec Marx et Plékhanov et certains rédacteurs du Manuel d’Économie Politique de l’Académie des Sciences de L’URSS supervisée par Staline (7 sur 10), Gorbvatchev et avec Brejnev et Krioutchtchev. Et ça n’arrête pas de se parler et de dire que la direction du PCF, réfugiée au premier étage du Bunker est cuite ; et ici maintenant, nous avons Pablo Picasso, Antoine Vitez (qui dit que Chereau est un faiseur d’images, et Py aussi), Vassilli Grossmann, Klaus -Michael Gruber, ce génie, ainsi qu’un metteur en scène de la banlieue de ShangaI qui se nomme LE MAI VA REV NIR, un nom très ancien dans la tradition de cette région chinoise, et qui est accompagné d’un camarade qui n’a pas de parents et qui se fait appeler carrément Prénom LICENCE Nom POÉTIQUE !!!!

Ah, il fallait la faire celle-là, hein camarade Bruno Duvic de la
revue de presse de France-INTER demain matin !!! Il paraît qu’en Chine
Populaire cela signifie que, climatiquement, le printemps sera particulièrement chaud, comme un été presque !!!

Cette fin de semaine, j’ai seulement parcouru Libération et l’Humanité. Le reportage dans L’Humanité sur les auxiliaires de vie scolaire montre que le capitalisme a inventé le sous-sous-sous (je ne sais pas combien de sous il faut mettre !!!), le sous-prolétariat avec une précarité démentielle. Tandis que dans Libération, allez on va être, comment dire magnanime oui ; car nous étions à La Mutualité le jour où ce journal a été créé pour soutenir les luttes du peuple et quand on voit, PAR EXEMPLE, que les quatre premières pages du week-end sont consacrées à la consolation des médiocres, parce qu’aujourd’hui, c’est trop difficile d’être Robert Cappa et d’aller sur le terrain avec des vêtements de dandy... ah ça la mode ça leur plaît aux camarades de Libération et ils doivent adorer ce clown de... habillé tout en noir là avec... Karl Lagerfeld, voilà nous vivons un temps Lagerfeld Karl, Karl pour Marx qui a dit la vérité de l’époque et Lagerfeld pour l’environnement, c’est à dire toute cette sinistrose qu’il trimballe dans ses mitaines et son catogan, et toute cette pose d’être maléfique venu de la nuit pour y retourner, Nabou Chetan, fils du diable, satanas débarrasse la terre de ta présence maléfique, débarrasse !!!

Oui, il est temps que le monde change de base, comme dit l’Internationale, et de "logiciel" comme disent les communicants obnubilés par la technique.

Ah oui, j’ai, j’allais oublier le plus important, j’ai la même femme de
ménage que Toni Negri, que je salue ici, et que je voulais déjà saluer depuis pas mal de temps ainsi que notre éditeur commun Philippe Thureau-Danbgin, maltraité par les prétentieux et faibles d’esprit de la direction du Monde qui se cache derrière Nougayrède, un signifiant qui n’a rien à faire à la direction du Monde ? Direction à laquelle nous posons notre candidature, puisqu’étant déjà chef de la Révolution socialiste mondiale et depuis aujourd’hui, chef de la Révolution socialiste
française, nous le sommes aussi du quotidien qui sort du boulevard Blanqui à Paris, forcément comme dirait Marguerite, qui justement est assise... est assise... à côté de qui... de Robert Linhart, justement oui, effectif camarades, et je crois qu’ils ne vont pas accepter n’importe qui à leur table. A part Beckett, amis, il ne viendra pas... je crois que,

Ah oui, pour les inquiètes... et les inquiets...

Conclusion :

Pour l’anniversaire de notre femme de ménage, ma femme l’emmène au restaurant et au cinéma et c’est moi qui fait le ménage. Je l’avoue pas aussi bien qu’elle mais... tout de même.

Le tank a ravagé tout l’immeuble du Seuil et les Insurgés qui l’accompagnent disent que c’est normal parce que c’est une succursale du Vatican. Le Seuil à Montrouge, ça ne pouvait que mal finir, non, mais
c’est vrai, le Seuil à Montrouge !!!

A bas la calotte !!! Le Nouveau François n’arrivera jamais.

Tiens Pivot est tellement poussif qu’il est capable d’écrire ça ; cet amateur de beaujolais, du vin pour la cuisine : pour définir un "étranger" (et à aucun moment ce "pivot"-là n’est capable d’admettre que pour 6 milliards 940 millions d’êtres humains, les français sont des ÉTRANGERS !!! A aucun moment !!! Et il est donc capable d’écrire qu’un étranger, c’est "né dans une langue et une culture autres que françaises". SANS ROUGIR. Entre parenthèses, à côté d’une publicité pour la dernière diarrhée de Finkelkraut intitulé "L’identité malheureuse" La boucle est bouclée, camarade. Ils sont vraiment indécrottables comme dirait qui ?... comme dirait Lénine !!! Oui, parce que selon moi Lénine est une référence et Pivot-Finkelkrautr, je m’abstiens-de les qualifier !!!! Ah oui ce sont des "Alains" et des "Bernards" voilà j’ai trouvé !!!

Robert ?

La seule solution à la domination insupportable du Capital sur le Travail c’est la domination du Travail sur le Capital. C’est exactement le contraire. OUI, Le contraire, Non, pas la même chose renversée, le CONTRAIRE.

Comme dit si bien Arthur, Arthur Rimbaud oui, un fameux prolétaire aussi lui :

"EN ARRIÈRE PLUS RIEN (NI URSS,NI CHINE),

et
EN AVANT TOUTE"

Gil Ben Aych, secrétaire du secrétariat de la V° Internationale.

Révélations éditoriales : quand j’ai écrit LE CHANT DES ÊTRES (NRF Gallimard), j’en avais tellement marre de la concurrence entre éditeurs que j’ai envoyé sept copies du manuscrit à sept éditeurs différents, en janvier 1987 (sur les conseils de la très regrettée Catherine Erhel). J’ai reçu entre février et fin mai, six refus, six lettres de refus, et en juin, un contrat de chez Galllimard. Salut Antoine, je rentre au bercail, mais... (J’ai même une lettre de celui qui entonne du vent -le père- venant de chez Grasset et qui me dit que "c’est un peu faible pour notre couverture jaune". Alors je lui ai répondu que je m’abstenais de lui répondre, que je me contenterai de la couverture blanche, et c’est
ce que j’ai fait, grâce à Jacques Réda, l’inoubliable Jacques Réda que j’ai rencontré grâce à ce manuscrit. Voilà, oui, je rentre au bercail, et
il n’y a que les initiés qui sauront pourquoi, je reste poli, je ne veux vexer personne.

[1Un seul exemple : "Bayrou hésite à se lancer à Pau", se
lancer où ? dans quoi ? dans quel fleuve ? Et tout le journal est
comme ça. On finira par Pivot et Finkelkraut : inénarrables !!!

Sites favoris Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).