Le moteur du capitalisme ?

L’Huma-Dimanche du 16 novembre a un titre accrocheur qui se présente comme dénonciateur du capitalisme...

Paradise papers, panama papers, luxleaks,
offshore leaks, sacndalde UBS, HSBC...

EVASION FISCALE

LE MOTEUR DU CAPITALISME

En gros, la triche serait le moteur du capital...

Mais est-ce qu’un capitalisme qui ne tricherait pas serait... juste ? Si c’était le cas, pourquoi depuis 1848 et le manifeste, le mouvement communiste affirme qu’il faut une autre société pour sortir enfin de toute exploitation et toute aliénation ? Pourquoi ne pas simplement le "réguler", comme le propose socialistes et droite même ?

Le "moteur" du capitalisme, ne serait-ce pas en fait les profits qui permettent de faire grandir ce capital, de l’accumuler et de constituer donc cette immense force économique qui peut dominer le monde ? Mais d’où viennent les profits du capitalisme ? de la triche ? des fraudeurs ? des spéculateurs qui viendraient "pervertir" un marché qui pourrait être juste et équilibré ?

Depuis Marx, les communistes se sont différenciés des autres courants d’idées socialistes, utopistes, anarchistes... en affirmant au contraire que le seul moteur du capitalisme, c’est l’exploitation du travail, l’extraction de la plus-value entre la valeur moyenne de la marchandise produite et la valeur moyenne de la marchandise travail nécessaire à la production... Autrement dit, s’il connait toujours des fluctuations et est dépendant des rapports de forces sociales autour de sa valeur moyenne, et des fraudes diverses dans la concurrence entre capitalistes, le profit ne contient en moyenne aucune triche, aucune fraude. Il est économiquement... juste, ou plutôt disons, exact. C’est son appropriation privée qui crée le pouvoir de celui qui possède les biens de production et crée ainsi cette injustice fondamentale au cœur du capitalisme. Celui qui produit la richesse ne décide pas de son usage.

Les panama papers et autres révélations, qui se renouvellent chaque décennie sous de nouveaux noms, ne révèlent que certaines techniques des capitalistes dans leur luttes internes pour se répartir le profit, mais tout, absolument tout, provient du seul moteur du capital, l’exploitation du travail, et ce moteur n’a besoin d’aucune révélations de panama papers pour être dénoncé, même si dans la lutte entre capital et travail, les triches et fraudes du capital sont de bons supports d’agit-prop anticapitaliste...

L’Huma dimanche est à l’image de cette mutation qui a transformé le parti communiste, marxiste, en un parti de gauche qui se contente de surfer sur les effets des choses, masquant ainsi la logique interne du capitalisme, et donc affaiblissant la capacité militante à le subvertir...

Deux citations de Marx, extraites de "prix, salaires, profits" [1], la deuxième lecture conseillée aux communistes après le manifeste...

Je répète donc que l’on fait des profits normaux et moyens lorsqu’on vend les marchandises non pas au-dessus de leur valeur réelle, mais bien à leur valeur réelle.

Et dans la conclusion, Marx propose d’adopter la résolution suivante qui propose l’abolition du salariat, c’est à dire du capitalisme...

1. Une hausse générale du niveau des salaires entraînerait une baisse générale du taux des profits, mais ne toucherait pas en somme au prix des marchandises.
2. La tendance générale de la production capitaliste n’est pas d’élever le salaire normal moyen, mais de l’abaisser.
3. Les trade-unions agissent utilement en tant que centres de résistance aux empiétements du capital. Elles manquent en partie leur but dès qu’elles font un emploi peu judicieux de leur puissance. Elles manquent entièrement leur but dès qu’elles se bornent à une guerre d’escarmouches contre les effets du régime existant, au lieu de travailler en même temps à sa transformation et de se servir de leur force organisée comme d’un levier pour l’émancipation définitive de la classe travailleuse, c’est-à-dire pour l’abolition définitive du salariat [2].

[1Marx, 1865

[2à l’époque, le statut de la fonction publique établi en France après 45 par des ministres communistes n’existait pas. Et aujourd’hui, le salaire ouvre aussi l’accès à des conquêtes comme la sécurité sociale, la retraite... Le salariat est donc très différent de l’époque de Marx, qui se résumait à la soumission au capitalisme et à l’exploitation. Supprimer le salariat à son époque signifiait bien en finir avec le capitalisme. Aujourd’hui, le débat est ouvert. Le dépassement du salariat est-il dans sa suppression ou dans l’extension du salaire socialisé généralisé, dans un statut du salarié indépendant du capital ?

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).

Commentaires récents