ZFE : attaque sans précédent contre les milieux populaires Les métropoles interdites à 30 millions d’automobilistes ?

, par  Pascal Brula , popularité : 4%

Les Zones à Faible Emissions, ZFE, ont été mises en oeuvre par une loi Macron, mais elles génèrent une sorte de jouissance des maires ou présidents de métropoles EELV dits "écolos", qui sont prêts à en rajouter une couche, ou au moins à l’appliquer avec minutie et une sorte de sévérité "sadique". On a typiquement affaire à la rencontre entre l’idéologie de ces imposteurs que sont les "écolos" et le capitalisme, trop heureux de s’appuyer sur un avis que personne ne pourrait contester puisqu’il a l’apparence de la science. En effet, une étude dont le résultat a été publié dans Le Monde soutient que ce sont 48.000 décès prématurés qui seraient liés à la pollution automobile ; et qui voudrait accélérer le décès prématuré de plusieurs milliers de nos concitoyens ? Il ne s’agit pas de nier l’impact d’émissions polluantes, mais, pour avoir travaillé pendant une vingtaine d’années dans le milieu scientifique des impacts environnementaux, je peux dire que ce soit-disant résultat, n’a été obtenu qu’à partir d’hypothèses, de règles de trois et de statistiques globales, qui plus est, dans un contexte idéologique "écolo" qui pousse le plus souvent ces "scientifiques" à faire coller les résultats avec leur objectif qui est de nature la plus catastrophiste possible.

Il est clair que cette loi favorise les capitalistes de l’automobile, est une négation de l’amélioration constante de la qualité de l’air, et est un mépris incommensurable envers les classes populaires ; en effet, cela va toucher principalement les jeunes, les smicards, les retraités, bref tous ceux ayant un faible revenu (une pub de Leclerc nous apprend même que 60% des français ne peuvent s’acheter une voiture neuve...). Ceux qui prétendent s’adresser désormais aux "milieux populaires" devraient s’emparer à bras-le-corps de cette injustice de classe, pour en faire une lutte exemplaire, sous peine d’être contraint à continuer d’invoquer de manière idéaliste un possible retour en grâce dans ces milieux.

PB

Le reportage ci-dessous nous en apprend plus sur les futures mesures et ses effets que va entrainer cette loi.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).