Conseil National du 14 octobre 2017

Définir ensemble une ligne rassembleuse claire, révolutionnaire, communiste Intervention de Jean-Pierre Meyer

, par  Jean-Pierre Meyer , popularité : 2%

A écouter le rapport introductif et certaines interventions, j’ai parfois la désagréable sensation que nous nous retrouvons dans la situation de cet acteur du film « La Haine » de Mathieu Kassovitz qui se jette du haut d’une tour et qui a chaque étage qui jalonne sa chute, se dit « jusqu’ici tout va bien ».

Ainsi, invoquant le questionnaire adressé à chaque communiste, à un mois de l’Assemblée Nationale des Animateurs de section qui se tiendra le 18 novembre, nous nous félicitons du retour de 4000 réponses internet. Mais mes Camarades le compte n’y est pas ! Nous posons-nous la question pourquoi ?

Ne faut-il pas revenir sur l’origine de ce questionnaire rejeté par le Conseil National du mois d’août à Angers (50% de présents), puis adopté, quasiment à l’identique sur le fond, en septembre, par 42 voix d’un C.N. ne comptant qu’un tiers de ses membres ? Cela ne pose-t-il pas le moindre problème ? Quelles réponses apporte-t-on aux nombreuses questions soulevées, comme à savoir qui remplit le questionnaire, les seuls adhérents souverains ou pas ? Comment et par qui les questionnaires seront-ils dépouillés ? Quelle transparence ? Quel accès libre aux questionnaires retournés, mais aussi aux contributions, résolutions et autres déclarations d’adhérents, de sections ou fédérations ? Beaucoup de Camarades reprochent au questionnaire son caractère réducteur et s’inquiètent quant à la prise en compte et au traitement des questions ouvertes.

Le Conseil Départemental de la Fédération du Var, a d’ailleurs adopté à l’unanimité, une motion de défiance quant aux conditions de préparation de ce congrès. L’exigence d’une conduite démocratique exemplaire de ces dernières s’exprime avec force. A ce jour, le compte n’y est pas et la proposition de commission que nous découvrons à l’ouverture de cette séance ne règle ni le besoin exprimé, ni le respect des diversités qui existent au sein de notre Parti.

Or, plus que jamais, il y a urgence à rassembler les communistes et cela ne pourra pas se faire sans respect des différentes expressions, sans véritable bilan sur les décisions et stratégies qui ont conduit à notre affaiblissement d’aujourd’hui, sans une démarche claire susceptible de renouer des liens de confiance malheureusement bien distendus et en l’absence d’un nécessaire contrôle démocratique qui doit fonder l’originalité de notre Parti.

Faisons vivre honnêtement cela et alors, il n’y aura pas une multitude de textes alternatifs qui sont forcément le témoignage d’un échec, celui de notre incapacité à définir ensemble une ligne rassembleuse claire, révolutionnaire, communiste.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).