Victoire de la laïcité pour Baby Loup ?

, par  Mireille Popelin , popularité : 3%

Nous pouvons nous réjouir du jugement de la Cour d’ Appel de Paris concernant l’affaire Baby-loup [1]. Et féliciter la directrice courageuse, Natalia Baleato.

Ce que cette femme et le personnel ont subi est révoltant : injures, menaces, la pression fut telle, que la crèche a dû s’installer ailleurs. Or, cette crèche, ouverte 24 heures sur vingt quatre, aidait les mères du quartier à s’insérer par le travail, avec cette garde de leurs enfants, elle formait même ces mères employées parfois par la crèche.

Cette employée non voilée au départ a refusé le règlement intérieur et tenté d’imposer son voile islamique. En insultant la directrice, en la menaçant, en usant de la pression des intégristes qui la soutenaient.

Oui, la neutralité confessionnelle dans les entreprises privées de la petite enfance est nécessaire.

Mais le jugement de la Cour d’Appel de Paris est également une réponse au harcèlement religieux (toutes religions) dans les entreprises, associations, services publics, éducation nationale.

Dans le Rhône, il y a des gymnases prêtés pour des prières musulmanes. Même pendant le temps scolaire ! Cela s’est notamment passé au gymnase Généty, dans le 3ème arrondissement de Lyon, privant les élèves d’heures de cours d’EPS (éducation sportive).

Les demandes différentielles sont constantes, nourriture spécifique, port de signes religieux, refus de considérer des collègues femmes comme égales etc.

Or, depuis des années, la direction de notre parti soutient le communautarisme.

Elle a refusé de voter la loi sur les signes religieux, qui a pourtant apaisé le conflit et soulagé les enseignants. Elle veut remettre en cause une loi qui demande aux enseignants d’éviter d’accepter les mères voilées pour les sorties scolaires. Marie-Georges Buffet et Hervé Bramy (députée et secrétaire départemental) ont soutenu la protestation des mères voilées exclues des sorties scolaires (Huma du 14 novembre 2013).

"On peut être surpris de voir le parti qui se réclame de Jaurès favoriser ainsi le communautarisme ethnique et religieux et l’inégalité hommes-femmes qu’il prétend combattre", ai-je écrit au ministre de l’Education Nationale. Or, Jaurès souhaitait un seul système d’enseignement par l’école publique et laïque qu’il appelait "de lumière et de raison" (Discours de Castres 1904).

L’Humanité soutient pourtant les "révolutions" arabes, a soutenu le président laïque et communiste de l’université, qui a lutté contre les salafistes (ils voulaient que le voile intégral entre à l’université, à Tunis), au risque de sa vie !

Soutien des "révolutionnaires" laïques en pays musulmans... et soutien des intégristes communautaristes antilaïques en France ??? On voit que la direction du PCF qui a déjà perdu Marx, perd maintenant Jaurès qu’elle cite pourtant à longueur de chroniques dans l’Humanité.

Avec la montée des intégrismes, de tous les intégrismes (on l’a vu avec les manifestations contre le "mariage pour tous"), il est indispensable que nous, communistes, défendions la laïcité à l’école publique, qui doit rester laïque ! Nous devons aussi exiger la neutralité religieuse dans les crèches, pour les sorties scolaires, des animateurs (avec la réforme des rythmes scolaires).

Car il faut protéger la petite enfance : les neuroscientifiques ont expliqué que le "cerveau émotionnel" stocke les souvenirs et marque ces souvenirs à jamais.
"Je suis effrayé par les automatismes qu’il est possible de créer à son insu dans le système nerveux d’un enfant. Il lui faudra, dans sa vie d’adulte, une chance exceptionnelle pour s’évader de cette prison, s’il y parvient" (Henri Laborit, neurobiologiste).

L’école publique et laïque permet de protéger l’enfant en lui donnant une éducation qui ouvre son intelligence, et surtout développe sa raison (Jaurès).

C’est pourquoi les associations laïques espèrent que la décision de la Cour d’Appel de Paris permettra d’avancer sur :

"la laïcité dans l’entreprise et les services publics et collectifs".

Ce sera le sujet du débat organisé par différentes associations ou groupes laïques, avec aussi les DDEN (Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale)

le 2 décembre 2013 à 19 h (anniversaire de la loi du 2 décembre 1905)
Ciné Caluire, 36 Avenue du Général de Gaulle - Caluire (Rhône)

Mireille Popelin

[1Une contrevenante à la loi sur le voile intégral s’est adressée directement à la Commission européenne, sans passer par les recours nationaux légaux. On peut craindre que pour Baby Loup, l’employée voilée emploie le même procédé ! La loi européenne au-dessus des lois de la nation : voilà la réalité de cette Union européenne !!

Sites favoris Tous les sites

1 site référencé dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).