Une lettre de la Coordination pour la Souveraineté de la Syrie à Jack Lang président de l’Institut du Monde Arabe

, par  Chrysanthie , popularité : 2%

Coordination pour la Souveraineté de la Syrie et Contre l’Ingérence

Lettre à Jack Lang, président de l’IMA

Monsieur le Président,

La Coordination pour la souveraineté de la Syrie et contre l’ingérence a été choquée en découvrant que le 24 février l’Institut du Monde Arabe a décidé de mener une action ouvertement hostile envers le gouvernement légitime d’un pays arabe en lutte pour maintenir son indépendance nationale face à une agression extérieure. De façon partiale l’IMA organise en effet une journée de solidarité avec le peuple syrien en invitant uniquement l’opposition syrienne qui collabore à cette agression. Pour un débat sur le devenir de ce pays souverain, l’Institut estime judicieux de faire intervenir Monsieur Monzer Makhous, vrai faux ambassadeur auprès de la France officielle représentant de la Coalition “Nationale” Syrienne à Paris.

Cet évènement partisan n’est pas conforme au devoir de réserve d’un organisme comme le vôtre. Il manque d’intelligence et de clairvoyance et compromet l’amitié entre les peuples syrien et français.

La direction de l’IMA prend partie dans un conflit interne sans avoir aucune preuve que cet engagement soit conforme aux vœux du peuple syrien mais qui correspond totalement en revanche, au choix politique aventureux et belliciste, fait par le gouvernement français.

De fait, celui-ci à l’origine de votre manifestation, organise avec l’opposition syrienne un évènement politique pendant lequel il entend récolter des fonds sous un prétexte humanitaire mais dont on peut concevoir, puisque aucune organisation humanitaire neutre comme le croissant rouge syrien, n’a été invitée, qu’ils peuvent être destinés à promouvoir une guerre civile que refuse le peuple syrien.

Ainsi l’ingérence est double, politique et économique. En outre, votre journée relève de l’ingérence culturelle parce que vous organisez un évènement politique, avec prise de position politique partiale et claire, dans un lieu culturel.

Cette initiative de l’Institut du Monde Arabe est en contradiction avec ses statuts comme avec ses objectifs ;

- De développer et d’approfondir en France l’étude, la connaissance et la compréhension du monde arabe, de sa langue, de sa civilisation, de ses valeurs culturelles et spirituelles, et de son effort de développement ;

- De favoriser les échanges culturels, la communication et la coopération entre la France et le monde arabe, en particulier dans les domaines des sciences et des techniques ;

- De faciliter la réflexion en commun des Français et des Arabes sur le monde actuel et son avenir ;

- De participer ainsi à l’essor des rapports entre la France et le monde arabe, en contribuant au développement des relations entre celui-ci et l’Europe ;

Il est à rappeler par ailleurs, que l’année dernière, le précèdent président du Haut conseil de l’IMA, Renaud Muselier, en invoquant la neutralité politique de l’Institut du Monde Arabe a annulé la rencontre de François Hollande avant les élections présidentielles prévue dans le grand Auditorium de longue date, parce que cela signifierait la politisation de l’institution. S’il acceptait le meeting de François Hollande il fallait accepter que tous les candidats puissent faire de même. Or, l’IMA n’est pas un lieu de rencontres et de promotion politiques.

Dans l’éventualité hypothétique où sous votre direction l’IMA entendrait réellement favoriser une réflexion non unilatérale sur l’avenir de la Syrie en faisant preuve de neutralité et d’objectivité, nous vous proposons de permettre aux citoyens favorables à la Syrie légitime et souveraine, d’utiliser la structure de l’IMA, dans les mêmes conditions que celles accordées aux promoteurs de la guerre civile.

L’Association des patriotes Syriens et notre Coordination pour la Souveraineté de la Syrie et contre l’ingérence souhaitent organiser à l’Institut du Monde Arabe, une journée en faveur du débat patriotique et républicain afin de promouvoir le nécessaire dialogue de réconciliation nationale en Syrie qui seul peut permettre de mettre fin à la crise dans ce pays. Les fonds qui pourraient être recueillis dans cette manifestation, seraient remis au Croissant rouge Syrien.

En espérant que vous saisirez cette occasion de démontrer qu’une attitude pluraliste ainsi qu’un esprit d’équilibre et de non ingérence respectant ses statuts est sous votre présidence possible à l’Institut du Monde Arabe, en acceptant notre demande.

Nous sommes à votre disposition pour une rencontre éventuelle qui pourrait ne pas être inutile.

En l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir Monsieur le président mes salutations démocratiques et républicaines.

Pour la Coordination pour la Souveraineté de la Syrie et Contre l’Ingérence,

Chrysanthie Therapontos

Le 21 février 2013

Chrysantheme1410@rocketmail.com

Coordination pour la Souveraineté de la Syrie et Contre l’Ingérence

Copie à Madame Mona Khazindar, directrice générale de l’IMA

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).