Sur quels objectifs rassembler les communistes ?

Réunion nationale des secrétaires de section : intervention de Paul Barbazange, section de Béziers N’oublions rien de ce qui a précédé les municipales !

, par  Paul Barbazange , popularité : 7%

Les élections municipales pèseront par leur résultats sur le devenir du PCF. Chercher ensemble, à partir des diversités locales les objectifs permettant aux communistes de s’engager franchement. Au delà des apparences, le caractère de classe de nos positions comme unificateur ? A rapprocher de l’intervention de MC Burricand qui au travers d’une réalité en apparence éloignée a développé les mêmes thèmes. Oui, "Faire vivre et renforcer le PCF", gagner partout un maximum d’élus PCF, en tenant compte des réalités locales. Oui avoir partout des élus communistes en osmose avec un parti vivant, dans les luttes et la gestion.

D’une commune à l’autre, en fonction de l’histoire, des rapports de force, des situations électives, des possibilités militantes les situations paraissent et sont très différentes.

La situation à Béziers relève de ce caractère territorial unique.

Travaillons aujourd’hui à cerner ce qui peut unifier notre réflexion et notre action au delà des réelles particularités locales.

A Béziers, depuis près de 10 ans une large majorité des militants a constamment choisi la priorité de faire vivre le PCF. Construire au quotidien l’organisation de classe des exploités a été et reste notre fil rouge. L’outil et la raison placées au dessus de tout autre pour rassembler les communistes et rassembler les électeurs afin de battre la droite, l’extrême droite, le patronat.

C’est sur cette appréciation que, ne supportant pas leur situation minoritaire, environ 25% des camarades ont suivi JC Gayssot dans sa désertion du combat et pour certain l’adhésion dans une autre section... Les statuts le permettent, hélas... La section du PCF compte plus d’adhérents et de cotisants qu’au moment de ce départ collectif.

C’est en cela que dès sa fondation nous avons été les principaux animateurs d’un Front de gauche restant un "Front", veillant à n’effacer aucune spécificité des différents partis membres, à commencer par le PCF et son rôle pivot dans les luttes de classe.

Cette orientation de combat contre le patronat, l’Europe du capital, contre les réformes austéritaires successives, pour la hausse des salaires ne nous a pas empêché aux dernières législatives de contribuer à l’élection d’une députée socialiste. Les voix Front de gauche (PCF en particulier) du premier tour jouant en juin un rôle décisif. Victoire de 18 voix et retour aux urnes après invalidation, retour de l’UMP après 8 mois de gestion sociale-libérale. Ces derniers mois ne nous laissent pas indemnes.

Dans ce contexte, après décision à l’unanimité de la section, nous avons gagné la désignation d’Aimé Couquet, dirigeant historique départemental du PCF, en ce moment conseiller municipal d’opposition de Béziers, comme tête de liste d’une "Liste Front de gauche élargie" avec l’ambition de contribuer de façon décisive à battre les droites au second tour.

Ce qui est possible, car bien que majoritaire, la droite-extrême droite est divisée par les hommes et les ambitions.

Pour gagner il nous faut permettre à nos camarades, sympathisants, électeurs et amis de sortir de l’attentisme, de la paralysie qui nous touche dans beaucoup de communes. Donner confiance pour gagner est l’enjeu de l’heure, même si la gestion sociale-libérale du pouvoir est un lourd handicap. Nous pouvons en faisant reculer l’abstention, en donnant un contenu de classe y parvenir.

Concevoir ainsi le rassemblement nous permettra au plan plus général de dépasser ce qui n’est qu’apparences : aujourd’hui la question n’est pas de savoir si nous adhérons à une stratégie de "Front de gauche" ou "d’Union de la gauche élargie" et surtout pas d’alimenter tout ce qui enflamme les oppositions entre communistes faisant le jeu de la droite et des sociaux démocrates.

[Je réponds alors à la présidence : oui camarade, malgré tes interruptions je terminerai, tu n’es pas aussi vigilante sur la durée des interventions quand elles vont dans ton sens !]

La question est de battre partout la droite en ayant au bout un maximum d’élus communistes aptes, en liaison avec un PCF vivant appuyé sur des cellules proches des citoyens, à porter dans les conseils municipaux l’action pour proposer, réaliser en faveur des exploités et soutenir leurs luttes. Démocratie, transparence, honnêteté, lutte des classes.

Pour battre la droite, on a besoin d’élus communistes et rassembleurs, il faut faire vivre et renforcer le PCF partout. Tous les choix stratégiques nous conduisant ou accélérant le processus de disparition du PCF : positionnements favorisant l’élection ou la réélection de la droite, perte d’élus, augmentation de l’écart entre les élus et le parti serait liquidatrice.

Choisissons la lutte des classes, son expression politique et le rassemblement. C’est de notre capacité à diffuser et débattre nos propositions, directement issues des besoins de nos concitoyens que dépend l’élection de nombreux communistes.

Paul Barbazange

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).