La Russie et Cuba : des relations prospères

, popularité : 2%

« La Russie est une grande amie de Cuba », a affirmé dans une interview à Granma International, Mikhaïl Kamynine, ambassadeur russe à La Havane, qui s’est félicité de l’état des relations bilatérales.

« Nos pays ont des positions semblables sur des thèmes clés de l’échiquier international et nous défendons ensemble les principales valeurs de l’Humanité », a déclaré le diplomate, en faisant référence au 50ème anniversaire du rétablissement des liens fraternels entre la Russie et Cuba.

Selon l’ambassadeur, ce type d’alliance bénéficie à d’autres pays car « nous sommes porteurs de valeurs authentiques et claires. Un exemple qui sert à d’autres gouvernements, et c’est pourquoi nos rangs s’élargissent de plus en plus ».

Mikhaïl Kamynine a signalé les différents accords bilatéraux signés ces dernières années en matière de pétrole et il a fait référence aux compagnies russes Rosneft et Zaroubezhneft qui ont des accords avec l’entreprise Cupet (Union Cuba pétrole). Les deux compagnies développent des projets d’exploration de pétrole et prévoient la création d’une base logistique dans la zone spéciale de développement économique de Mariel, à 45 kilomètres à l’ouest de La Havane.

Il existe d’autres échanges entre les deux pays dans plusieurs secteurs de l’économie : science, éducation, pharmacie, culture, tourisme, douane, télécommunications, radiocommunications, spectre radioélectrique et activité postale, entre autres.

« Nous avons de nombreux projets de travail, aussi bien bilatéraux que dans les groupes d’intégration régionaux. Je fais aussi référence aux accords pour la production de plateformes maritimes. Cuba est le principal importateur des avions modernes civils russes. Nous avons des accords et des programmes de coopération dans différentes sphères de la vie civile », a déclaré Mikhaïl Kamynine.

L’histoire des liens entre Cuba et la Russie remonte à plus d’un siècle, lorsqu’en 1829, l’empereur Nicolas 1er ouvrit le premier consulat russe à La Havane. Depuis lors, il y eut un intérêt croissant à réaliser des transactions à caractère commercial.

Trois jeunes Russes – Piotr Streltsov, Evstafi Konstantinovich et Nicolaï Melentiev – ont combattu dans les troupes mambises pour l’indépendance de Cuba aux XIXème siècle, aux côtés du général Antonio Maceo.

En juillet 1902, nos États ont établi des relations diplomatiques pleines, à la suite de l’échange de lettres de créance entre le premier président de Cuba, Tomas Estrada Palma, et l’empereur de Russie, Nicolas II. À cette époque, c’était déjà une habitude pour les russes de se fournir en sucre et en tabac à Cuba.

Les relations diplomatiques entre l’Union soviétique et Cuba ont commencé en octobre 1942, avec un rapprochement important pendant la Seconde guerre mondiale, afin d’aider ce pays dans sa lutte contre le fascisme et l’Allemagne d’Adolf Hitler. L’Armée Rouge compta dans ses rangs de courageux cubains. Par ailleurs, Cuba envoya du ravitaillement et d’autres produits vers le front.

Peu de temps après, au déclenchement de la guerre froide entre l’Occident et les pays de l’Est, la dictature militaire du général Fulgencio Batista, sous la pression des États-Unis, rompit les relations diplomatiques entre les deux pays, lesquelles furent rétablies le 8 mai 1960 après le triomphe de la Révolution. À partir ce moment, les liens entre les deux pays sont devenus un exemple éloquent de coopération active et multilatérale, basées sur l’amitié et la sympathie mutuelles.

Les années 90 ont été marquées par le déclin de la coopération économique, conditionné par la conjoncture historique du moment. Aujourd’hui cette étape est définitivement dépassée, et les relations sont basées sur l’égalité des droits et le bénéfice réciproque, à savoir qu’il existe une alliance stratégique bénéfique aux deux pays.

L’ambassadeur a conclu en rappelant la création des organisations de solidarité (russo-cubaine et cubano-russe) par le cosmonaute Youri Gagarine et le leader révolutionnaire Ernesto Che Guevara, lesquelles « encouragent l’esprit d’amitié et de fraternité entre les peuples de nos deux pays ».

Devant différents tribunes internationales, le gouvernement russe s’est prononcé contre le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à Cuba, et a exigé la libération immédiate de Gerardo Hernandez, Ramon Labañino et Antonio Guerrero, – leurs frères de cause, René Gonzalez et Fernando Gonzalez, ayant déjà purgé intégralement leurs lourdes peines de prison. Il existe en Russie trois associations de solidarité, 32 filiales et 30 organisations indépendantes de soutien à la Révolution cubaine, ainsi que 26 comités pour la libération des patriotes cubains emprisonnés aux États-Unis. Des résolutions ont été adoptées à l’unanimité par le Parlement russe contre le blocus injuste et en faveur de la cause des Cinq.

Pour conclure, Mikhaïl Kamynine a déclaré à Granma International : « La solidarité est une transformation des réalités, une manière excellente de continuer à travailler ensemble au service des intérêts de nos deux pays ».

Par Nuria Barbosa Leon, à La Havane le 26 juin 2014

Voir en ligne : Tiré de Granma international

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).