Ma gueulante de la semaine

La mise en scène de la mort prochaine de Nelson Mandela

, par  Dominique Dionisi , popularité : 1%

Bonjour,

Nous sommes le 27 juin 2013, Nelson Mandela va mourir. Il a 94 ans.

La mort d’une personne respectable (plus encore que respectable s’agissant de Nelson Mandela) est toujours une douleur pour ses proches ou pour celles et ceux qui, chacun à leur manière, l’auront apprécié. Comme moi comme vous certainement, et des millions d’autres.

Je le rappelle sous chacune de mes signatures, c’est nous qui ne faisons que passer. Nelson Mandela passe, est passé, longuement passé - entre autres par la case "prison" pendant 27 ans - et, ce, pour une des causes humaines les plus honorables : One man, one voice.

Mais voilà, Nelson Mandela ne peut pas mourir avant l’arrivée en Afrique du Sud de Barak Obama, l’Oncle Tom de Washington ! Celle-ci est annoncée pour demain. Alors, les médecins et les spécialistes du maintien en vie artificielle du pays sont à l’œuvre car l’idéal serait que ce valet, blanchi sous le harnais du capitalisme, destructeur de peuple par définition, arrive en Afrique du Sud juste avant la mort de Mandela.

Et il faut que tous les médias de la World Company soient au garde-à-vous ! Pour endormir le monde entier (ou presque).

Ainsi ce pantin, ce clown, ce clone de WASP (White Anglo-Saxon Protestant) deviendrait celui qui recevrait de manière symbolique le message "moral" de Mandela. Un super coup médiatique, relayé par les médias valets du monde entier, destiné à mettre à genou le plus possible d’africains, surtout ceux de l’Afrique subsaharienne, devant celui qui ambitionne de devenir la nouvelle icône des Noirs.

Et, je suis prêt à en "mettre ma main au feu", ça va marcher puisque les chefs d’états africains (tous corrompus jusqu’à la moelle *) feront servilement allégeance à Obama, le pape du capitalisme.

Tout s’achète, ce n’est qu’une question de dollars. Le général Philippe de Macédoine (père d’Alexandre le Grand) n’a-t-il pas dit qu’aucune ville ne résiste à un âne bâté d’or ?

A l’exception de l’Algérie qui sait très bien que ce sont les USA qui veulent sa peau.

Bonne fin de journée.

Dominique Dionisi

Ce n’est pas le temps qui passe mais nous qui ne faisons que passer.

(*) Si vous pensez que je me trompe, n’hésitez pas à me le faire savoir en citant son nom.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).