Des salauds à l’oeuvre : Aznar, BHL et les blogueurs… De la boule noire à la boule rouge par Danielle Bleitrach

, par  Danielle Bleitrach , popularité : 2%

Il faut toujours faire attention quand un serpent venimeux remue, à son venin, à sa morsure et au fait qu’ils sont souvent plusieurs… On me reprochera de lier des gens aussi différents, et c’est pourtant ce qui m’alerte quand de tous côtés parviennent des discours qui vont dans le même sens. Hier tombe une nouvelle, Aznar demande que Cuba reçoive le même traitement que la Libye. Selon Europe press, l’ex-président du gouvernement espagnol et toujours franquiste José maria Aznar a déclaré ce vendredi que qu’ »on ne pouvait pas juger d’une chose en Libye et son contraire à Cuba » parce que la « valeur de la liberté est universelle » . Sans le moindre humour il a demandé que Cuba soit envahi au nom de la « liberté » et de la défense des civils innocents, note le site digital Cubadebate.Nous y renvoyons nos lecteurs. Ce qui nous intéresse ici est la nocivité des réseaux européens d’Aznar et surtout la campagne qui est en train de se mettre en place contre Cuba, le Venezuela. D’aznar aux blogueurs en passant par BHL et ses réseaux… avec l’aide de l’extrême-droite…

Aznar et l’emprise universitaire

Aznar a une fondation qui sévit principalement sur les universités. Quand l’on a su que le président colombien, narcotrafiquant, tortionnaire, assassin Uribe était recruté par une Université de Metz, la nouvelle a provoque peu d’émotion. Pourtant Uribe appartient à la fondation d’Aznar qui recycle dans les Universités tous les chefs d’Etat qui ont apporté leurcôte part à sa croisade anti-communiste et anti-pays en Amérique latine rebelles contre les Etats-unis. On sait qu’Aznar dont la campagne électorale a été financé par l’extrême-droite de Miami (c’est-à-dire la CIA) non seulement a envoyé son pays en Irak mais a provoqué l’envoi de troupes de pays d’Amérique centrale, comme il a oeuvré aux côté des Etats-unis dans le coup d’Etat contre Chavez. L’ambassade des Etats-Unis et celle d’Espagne ayant un rôle coordonné dans le coup d’Etat. Enfin, il a créé une véritable coalition anti-cubaine, rassemblant autour de lui quelques « européens » comme Walesa ou Vaclav Havel pour mener une croisade contre Cuba. Toutes les sanctions contre Cuba en Europe portent sa marque.

Mais pour revenir au rôle d’Aznar dans l’Université, il faut encore considérer la manière dont il a livré celle d’Espagne à la Légion du Christ (dont le fondateur s’est avéré drogué, pédophile) et plus largement aux intérêts privés. Dans ce blog, nous avons un certain nombre d’articles qui analysent ce qu’est cette fondation, la légion du Christ, etc.. Désormais la fondation a pris pied, grâce à Sarkozy et Pecresse dans l’Université française livrée elle-même au privé et dans laquelle est encouragé l’appel au financement des fondations. Ainsi actuellement dans la région provençale, nous assistons à une réorganisation dont la fondation d’Aznar n’est pas absente, elle a déjà ses entrées par l’Univeristé Paul Cézanne, les regroupements, les hiérachisations favorisent ce genre d’opération. C’est essentiellement dans le domaine des sciences humaines qu’Aznar agit et diffuse de la propagande pure et simple. Au titre des stipendiés d’Aznar il y a quelqu’un comme Courtois.

Pour revenir donc à la demande d’Aznar apparemment il s’agit d’un coup d’épée dans l’eau, en fait il s’agit de bien autre chose. Des thèmes en ce moment apparaissent de partout à la fois, les accusations les plus extraordinaires surgissent comme champignon après la pluie. Il ne s’agit pas seulement de la droite mais à travers la lutte contre « les dictatures », dans le prolongement de la dénonciation des méfaits vrais ou supposés de Kadhafi, sont visés aussi Chavez et bien sûr Cuba. Nous avons donc un assaut qui part de la production d’idéologie dans l’Université et les Ecoles, elle rejoint l’opération sur les médias.

Le système de propagande médiatique et BHL

Il faut toujours faire attention à l’agitation des serpents venimeux. Bernard henri Levy provoque le mépris et le rire, mais il survit à tous les ridicules, parce que derrière lui il y a des forces, la CIA en particulier, la manière dont à travers les propriétaires de médias, dans l’ère Sarkozy elle règne en maître sur l’opinion et sur les réseaux de diffusion de l’information. Une étude sur les propriétaires de ces médias, Dassault, Lagardère mais aussi Arnaud éclaire sur la nature de la concentration de la presse et qui la dirige. Le fait est que Bernard henri Levy intervient là où des intérêts puissants le souhaitent et sous des allures désordonnées, il accompagne toutes les interventions militaires. Comment un tel personnage sans cela aurait-il pu parvenir à avoir un tel impact ? C’est l’interrogation que posait encore hier Ria novosti, l’agence russe, en s’étonnant d’avoir retrouvé BHL en Bosnie , en Tchétchénie, en Georgie et maintenant en Lybie. Et encore, ils ne l’ont pas suivi dans d’autres lieux… Toujours ce grand humaniste réclame une intervention militaire pour sauver un peuple « désarmé » menacé par un tyran, quitte à totalement inventer le peuple comme les indiens Mosquitos au Nicaragua…. On peut se demander comment quelqu’un connu comme le soutien de la politique d’extrême-droite sioniste peut avoir ses entrées chez les fondamentalistes musulmans, la seule réponse possible est la CIA et ses propres liens.

En matière de propagande, Bernard-Henri Levy représente l’union sacrée entre la gauche et la droite sur la base de l’atlantisme et son registre préféré est la dénonciation de dictatures vraies ou imaginaires. Le fond en est la priorité à l’anticommunisme, la dénonciation y compris complètement fallacieuse des exactions de qui résiste aux Etats-unis. Ses informations sont aussi mensongères que le sont ses compétences universitaires mais c’est en se posant en conscience et en pilonnant qui résiste qu’il avance. Tablant sur le monopole médiatique autant que sur celui des armes de ceux qu’il précède. Donc si après la Libye, vous voyez intervenir lui ou ses obligés sur Chavez, sur Fidel, prêtez-y quelque attention…

La blogosphère

Enfin troisième zone de turbulence, les blogueurs… Là, il s’agit de la rumeur du pauvre, celle qui tente de combler les interstices du bombardement médiatique officiel sur la légitimité des frappes otanesques… On sait que désormais la CIA accorde une grande attention à ce groupe de manipulateurs, que des sommes importantes sont consacrées à l’entretien de foyers de rumeurs, on taille des réputations sur n’importe quoi et cela devient des faits… . Là aussi ça bouge. Et on a là aussi une figure déjà évoquée : la dénonciation des dictatures, l’appel à la libération des peuples, le discours d’Aznar, celui de BHL et d’autres. Et comme par hasard, les coups portés le sont contre l’ennemi désigné par les Etats-Unis… On joue sur tous les registres, la calomnie, les fausses références historiques et l’ »humour’, le tyran désigné doit être un clown… Et de surcroît des antisémites…

C’est là qu’intervient l’extrême-droite qui se prétend anti-impérialiste en faisant Heil Hitler et en niant la Shoah… A des degrés divers… Il existe des gens vraiment répugnants, des négationistes, les Dieudonné, marie Poumier et autres Dakar, Soral quelques traducteurs … Des provocateurs… Il est intéressant de constater que ces gens ont désormais choisi une ligne, celle de venir déconsidérer la cause qu’ils embrassent. Ils surgissent pour désigner la cible : « vous avez raison de bombarder Tripoli puisque ce sont des nazis comme nous ». marie Poumier s’affuble d’un chapeau au couleur du Venezuela en présentant une liste raciste… c’est » bagatelle pour un massacre », le torchon de Céline qu’on lit dans les soirées que Dieudonné organisé à Dreux et le protocole des sages de Sion que l’on tente de plaquer sur les luttes d’émancipation de l’Amérique latine… Il arrive même que l’Amérique latine qui a du mal à se repérer accorde sa caution à ces néo-nazis… Sans parler des dirigeants iraniens, mais là c’est encore une autre histoire…

Voici qu’en même temps que s’agitent les serpents venimeux principaux, les Aznar, les BHL, les petites vipères négationistes marquent le terrain… Un peu à la manière dont en France, Marine Le pen est l’éclaireur et le repoussoir, prétexte à Union sacrée pour toutes les guerres et la défense du néo-libéralisme. On dit la même chose tout en paraissant s’opposer…

Ils n’en sont plus seulement à faire de la publicité pour l’intervention »pour la démocratie », « pour les peuples innocents », on prévoit des coups d’avance et on lance comme par mégarde la publicité négative. Et comme par hasard la blogosphère s’agite contre Chavez, l’identifie abusivement à Kadhafi. Innocence ? Mauvaise information ? Quand cela part de tous côtés à la fois je n’y crois plus.

La dénonciation de Grand Soir

Un exemple, hier quelqu’un me rabat sur un blog inconnu, article 11, où une auteur dont j’ignore tout a pondu un brulot assez confus où est dénoncé le rôle de l’extrême-droite, les Dieudonné et autre Poumier, plus quelques autres sur les sites altermondialistes. Tout ce qui dénonce ces néo-nazis me paraît juste, mais je suis étonnée de la cible : Grand soir. Je n’interviens plus sur ce site, j’ai rompu toutes relations avec Dedaj et Vivas, je ne les lis plus, mais je m’étonne de les voir transformés en néo-nazis, changer à ce point en si peu de temps ? Le prétexte en est la publication par Grand Soir du texte de Ginette S. qui est effectivement une néo-nazie antisémite. Il y a aussi l’appel systématique à Bricmont qui défend les mêmes néonazis.Une des bases de ma rupture avec Grand soir est l’appel à Bricmont qui d’après moi soutient ces néo-nazis et a des thèses contestables, cependant cette condamnation sans appel et cette mise au pilori me paraît comme on dit « disproportionnée », car ce qui domine dans Grand Soir est d’un tout autre niveau. Ce site a des positions courageuses en particulier sur Cuba. Pour être tout à fait critique, j’ajouterai que ce site a une tendance comparable à celle de Chavez lui-même. Chavez se méfet tellement- et pour cause- des Etats-unis et de leurs alliés qu’il peut se laisser abuser au point de ne pas très bien faire la différence entre Kadhafi, l’ancien héros duTiers Monde et ce qu’il est devenu. Fidel est nettement plus prudent. Pour faire court disons que dans une telle nuance je pencherais plus du côté de Fidel, question de formation marxiste, mais aussi peut-être de meilleure connaissance de l’histoire et des civilisations, ce qui est le cas aussi de Fidel. Je dénoncerai le fascisme occidental, otanesque mais sans voir dans Kadhafi, ni surtout dans l’Iranien le Che Guevara du Moyen Orient. Et à ce titre la révolte des peuples à ma sympathie tout autant qu’elle ne parait pas de plus en plus managée par la CIA. Parfois entre Grand soir et moi il y a des différences de cet ordre là,avec de ma part une sorte d’irritation superficielle à la lecture de certains article qui chargent la barque dans le sens où les ennemis de nos ennemis sont nos amis. Une position minoritaire comme chez la gauche radicale anglosaxonne alors que j’ai été formée à rechercher une position de masse. C’est ce qui les conduit à apprécier les contributions de Bricmont beaucoup plus que je ne le fais, c’est une litote. Mais en faire des néo-fascistes, des soutiens des néo-nazis, des rouges-bruns, tout cela pour mieux disqualifier leurs combats, créer des amalgames indignes, je me demande qui ça sert ?

Donc après le texte, je lis les arguments des intervenants, j’interviens en proposant de distinguer entre des sites qui font profession de diffuser des ordures racistes et ceux qui se font pièger. On ne peut vraiment pas confondre grand Soir et Egalité et reconciliation de Soral, sans parler d’autres tout aussi nauséabonds. Il faut de la vigilance, je ne cesse de la réclamer comme je propose de ne pas confondre les luttes pour la paix avec la défense de n’importe quoi, bref je dis que tout cela s’explique par la grande confusion politique et l’absence de perspective. Mais peu à peu le débat change de tonalité et je m’aperçois que ce qui est reproché à Grand soir est sa défense de Cuba et du Venezuela. En fait, nous avons glissé insensiblement vers le discours d’Aznar : il faut en finir avec les dictatures après kadhafi, Chavez, et Cuba qui opprime son peuple. Pas un mot sur le blocus sur le rôle des Etats-Unis. Quand je dis que la proposition de négociation de Chavez méritait d’être entendue, on me répond que je ne repecte pas les peuples, que je veux des négociations au sommet ,entre dictateurs. C’est pratique d’entamer un processus de négociation diplomatique dans une foule rassemblée sur la place de la Concorde, ou même sur celle de Bengazi. Surtout qu’à ce moment là on a toute chance de voir surgir un Conseil de transition qui pue la magouille de la CIA. Bref ! cet appel au spontanéisme du peuple on croirait face à l’initiative de Chavez ressemble à du bernard Henri Levy en train de vendre un peuple martyr…Et si je le leur dis ils le prendront mal… Bref la tonalité générale est de confondre l’Extrême-droite, les dictatures(sic) cubaines et vénézuéliennes, le communisme en général…

Je retrouve alors une propagande qui se diffuse sur le net jusque dans le moindre détail , une plainsanterie de Chavez sur le fait que Mars a dû être détruit par des capitalistes devient un manière de le rendre grotesque à l’instar de Kadhafi comme on en a usé avec Fidel… C’est la dominante de la discussion d’article 11, y compris de l’auteure de l’article.

Comme personne ne peut m’accuser de la moindre complaisance envers les néo-nazis sur le site article 11, on me dit que je suis une naïve en proie à ma fidélité au communisme alors que celui-ci engendre les pires dictatures… On commence à me dire que je suis « copine » avec Eva-R ou d’autres avec lesquels, je n’ai d’autres relations que l’annonce de leurs sites et le lien, parce que je n’y comprends rien en informatique et que je ne sais pas les supprimer… Bref c’est le procès, l’amalgame. je suis à mon tour « risible dans mes fidélités »… Je suis peut-être naïve mais je sais reconnaître quand une campagne est lancée, la manière dont chacun croit dire des choses originales et qui elle vise : ces gens- là jouent au billard, ils semblent viser la boule noire mais c’est pour mieux atteindre la boule rouge. Ce sera sans moi…

Jusqu’où les ordures peuvent aller :

Parce que tandis qu’Aznar réclame une intervention contre Cuba, que l’on identifie Chavez à kadhafi, voici une autre manière de prendre Cuba sur sa gauche : Cuba et Fidel, le Che pourquoi pas seraient depuis les origines quasiment des créatures du franquisme :
http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-fidel-castro-compare-l-agression-de-l-otan-contre-la-libye-a-la-guerre-d-espagne-70516418-comments.html#anchorComment

CARA AL SOL : Fidel Castro compare l’agression de l’OTAN contre la Libye à la Guerre d’Espagne !

Ice Station Zebra est bien le seul blogue ou vous trouverez le Lider Maximo aux côtés de José Antonio Primo de Rivera !

Etonnant ?

Non , sauf pour ceux qui souffrent d’ hémiplégie politique tant sur leur gôche que sur leur drouâte .

Pas si étonnant non plus si l’on sait que le Caudillo Espagnol , Francisco Franco , fut un des plus fervents et actifs soutiens sur la scéne internationale du Lider Maximo et de la Révolution Castriste et ceci au moins autant que la défunte URSS : Soutien politique à l’ONU mais aussi soutien économique en pesetas et dollars trébuchants , ceci bien sûr au nom de l’ Hispanidad et du contentieux de la guerre Hispano-Americaine .

Une proximité datant d’ailleurs déja de la période de la lutte contre le dictateur Batista ou de nombreux compagnons de lutte de Fidel trouvérent refuge à l’ambassade d’Espagne à La Havane . Pas étonnnant non plus si l’on sait que le Che Guevara aimait à assister à des courses de taureaux à Madrid en compagnie de responsables des services secrets Franquistes … »

C’est le grand air de la calomnie, mentez, mentez il en restera toujours quelque chose… la rumeur …. Et surtout cette confuse impression que nazisme et communisme c’est la même chose, ce que démontre en fait aussi bien les négationistes de la bande à Dieudonné et autres Soral comme ces gens qui n’ont de cesse d’accompagner les interventions de l’OTAn de leur appel à défendre u n peuple martyre, en mettant dans le même sac Cuba, le venezuela et L’iran ou d’autres… ce n’est pas pour rien que je réclame de tous un peu plus de rigueur… mais je suis sans doute naïve ? Ou trop communiste…

C’est dur à mener mais Changement de société sous la direction de Marc Harpon et avec mon aide continuera à mener le combat contre le fascisme, le nazisme, le pseudo-antiimpérialisme d’extrême-droite mais il dénoncera toutes les interventions impérialistes, toutes les manipulations bellicistes à travers lesquelles on essaye de piller les peuples, en finir avec leur souveraineté…

Danielle Bleitrach

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).