De la dernière réunion du comité central du parti communiste chinois... et la réaction occidentale (Le Figaro)

, par  Danielle Bleitrach , popularité : 2%

Je suis en train de lire la traduction du premier volume du livre de Xi Jinping : « construire une communauté de destin pour l’humanité », il s’agit essentiellement des principes et des analyses qui guident la Chine dans son rôle international et au choix récent qu’elle a fait de participer à la gouvernance mondiale et je vous en ferai un compte-rendu. Je ne vois pas comment on pourrait avoir une conception du rôle de notre pays dans le monde sans nous confronter à ces principes. Mais il faut aussi considérer que ces principes internationaux reposent sur une politique de développement interne, parce que la Chine a tout à fait conscience d’être à la fois la plus vieille civilisation du monde portant depuis des millénaires l’évolution d’une civilisation, un pays qui a subi l’humiliation du néocolonialisme, le sous-développement, un pays révolutionnaire qui a choisi sa voie propre au socialisme avec son parti communiste. Sur ce dernier point il vient d’y avoir une importante déclaration de Xi Jinping lors de la session du dernier comité central qui a défini les tâche des cadres du parti, en voici la description (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Les tâches des membres du parti communiste chinois définies par Xi Jinping

Le 19ème Comité central du PCC conclut sa quatrième session plénière

La déclaration indique que les systèmes d’État et de gouvernance de la Chine bénéficieront d’attentions exceptionnelles dans les domaines suivants :

– Défendre la direction centralisée et unifiée du PCC, adopter les théories scientifiques du PCC, maintenir la stabilité politique et faire en sorte que le pays continue de progresser dans la direction du socialisme.

– Veiller à ce que les citoyens dirigent le pays, promouvoir la démocratie populaire, entretenir des relations étroites avec les citoyens et leur faire confiance pour stimuler le développement du pays ;

– Garantir une gouvernance fondée sur le droit dans tous les domaines, édifier un pays de droit socialiste et garantir l’impartialité sociale et la justice ainsi que les droits de la population ;

– Veiller à ce que tout le pays travaille ensemble et stimuler l’enthousiasme dans tous les domaines pour mobiliser des ressources pour les tâches principales ;

– persister dans l’égalité entre tous les groupes ethniques et créer un sens aigu de la communauté pour que la nation chinoise travaille ensemble à la prospérité et au développement communs ;

– Persister dans le rôle dominant du secteur public et dans le développement d’entités économiques communes ayant diverses formes de propriété, dans le système de distribution à travers lequel la distribution en fonction du travail doit être dominante et dans divers autres modes de distribution qui existent simultanément, dans la synergie entre le système socialiste et l’économie de marché et dans la libération et le développement continus des forces productives ;

– Persister dans les idéaux et les convictions communistes, les valeurs et normes morales, promouvoir la belle culture traditionnelle, la culture révolutionnaire et la culture socialiste avancée de la Chine, ainsi que favoriser tout ce qui va dans le sens des idéologies et des mentalités partagées ;

– adhérer à la vision d’un retour au développement centré sur la ville, garantir et améliorer continuellement les moyens de subsistance de la population et améliorer son bien-être afin de réaliser une prospérité commune pour tous ;

–Poursuivre les réformes et l’innovation, en évoluant avec le temps et en promouvant le développement personnel afin de bâtir une société pleine de vitalité ;

–Sélectionner des fonctionnaires en fonction de leur intégrité et de leur capacité et sur la base du mérite, indépendamment de leur origine, pour former des individus plus talentueux ;

– Maintenir les forces armées sous le commandement du parti et veiller à ce que les forces armées populaires soient totalement loyales envers le parti et le peuple afin de protéger les intérêts de la Chine en matière de souveraineté, de sécurité et de développement ;

– persister dans le principe « d’un pays – deux systèmes », maintenir une prospérité et une stabilité durables à Hong Kong et à Macao et promouvoir la réunification pacifique de la Chine ;

– Adhérer à l’unité de l’indépendance, de l’autonomie et de l’ouverture au reste du monde, participer activement à la gouvernance mondiale et continuer à contribuer à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

« Toutes ces forces exceptionnelles constituent la base fondamentale pour la promotion d’une confiance accrue dans la voie, la théorie, le système et la culture du socialisme avec les particularités chinoises », indique le communiqué.

Le Figaro : pour accéder au titre de champion du monde, la Chine déclare la guerre aux valeurs occidentales

Voici comment un site officiel russe lié à Russia today rend compte de la manière dont la presse occidentale (ici le Figaro) perçoit le dernier plenum du Comité central du PCC et la résolution finale dont je vous ai fait une rapide présentation. Selon ce site Xi Jinping dont des rumeurs prétendaient le pouvoir menacé fait un retour idéologique en force et lance une véritable machine de guerre « communiste » contre les valeurs capitalistes occidentales en proposant la construction d’une tout autre société compétitive non seulement sur le plan économique, ni même celui des avantages sociaux mais se donnant de nouveaux buts et de nouvelles valeurs (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Au milieu d’une guerre commerciale avec les États-Unis, la Chine met en branle une machine de lutte idéologique contre l’Occident, écrit Le Figaro. Selon cette publication, le « dirigeant le plus autoritaire » de la RPC depuis Mao, Xi Jinping espère donner à la Chine un leadership mondial dans un avenir proche, mettant ainsi fin à un siècle et demi de domination occidentale, et il prépare un terrain idéologique à cette fin.
Le Figaro : pour le titre de champion du monde, la Chine déclare la guerre aux valeurs occidentales

Reuters

Le plénum du Parti communiste chinois, qui s’est achevé jeudi, a démontré la solidarité de ses participants autour du dirigeant de la République populaire de Chine, Xi Jinping, « le dirigeant le plus autoritaire depuis Mao », écrit Le Figaro.

L’agence de presse Xinhua a déjà qualifié d’ « historique » la dernière réunion des 370 membres du Comité central du Parti, la première en vingt mois. Comme le rappelle la publication, une si longue pause entre les assemblées plénières avait réussi à générer des rumeurs sur une scission interne à un moment où la deuxième plus grande économie du monde pique du nez et où des manifestants à Hong Kong défient l’autorité de Beijing. Ils ont même évoqué l’éventualité de la nomination d’un successeur pour calmer le bloc « modéré », choqué par les amendements constitutionnels donnant à Xi Jinping la possibilité d’un pouvoir à vie. Cependant, comme le note le journal, la déclaration finale des membres du plénum a dissipé tous les doutes.

« Il n’y a pas de lutte interne. La réunion consolide une fois de plus le pouvoir de Xi Jinping, en rassemblant le parti et le gouvernement sous sa direction, contrairement aux réformes de Deng Xiaoping «  , a déclaré Chen Doyin, analyste indépendant.

Selon le journal, le « prince rouge » continue à établir un contrôle sur l’idéologie dans le but de « construire une forteresse autoritaire capable de défier l’Occident », mettant ainsi fin à trois décennies d’une politique d’ « ouverture indécise ».

Le ton « pompeux » de la déclaration finale de l’assemblée plénière a pour but de « mettre en marche la machine de la lutte idéologique contre l’Occident » au plus fort des frictions avec les États-Unis, l’auteur de l’article est convaincu. Selon Xinhua, le document final décrit pour la première fois les avantages d’un système de gestion chinois. « Les fils du camarade Mao veulent entrer dans l’histoire en réalisant une renaissance nationaliste de l’Empire du milieu et en mettant fin à un siècle et demi de domination humiliante de la suprématie occidentale, en lançant le combat pour des valeurs » , écrit Le Figaro.

Comme le souligne Chen, depuis la séance plénière, « tout ce qui est occidental a été rejeté ». « Le message principal est que le parti gouverne tout, de la société à l’économie et à la culture. L’objectif est de créer un régime capable de concurrencer le système démocratique occidental d’ici 2049 », explique l’expert.

Selon un autre expert de Beijing qui souhaitait rester anonyme, bien qu’il n’y ait pas de confrontation ouverte au sein du parti, il existe des différences concernant la nouvelle ligne. Selon cette publication, les manifestations à Hong Kong promettent d’être un « test dans des conditions naturelles » pour le régime. Malgré les cinq mois de résistance désespérée des manifestants luttant pour préserver l’autonomie de l’ancienne colonie britannique, Pékin entend « améliorer » la procédure de nomination du chef de la circonscription administrative ainsi que le système judiciaire dans l’intérêt de « la sécurité nationale ». Les autorités chinoises ont également l’intention de prendre le contrôle du système éducatif dans le but de créer une « conscience nationale », principalement parmi les adolescents, qui dirigent généralement les défilés de manifestants.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).