De Gaza au Donbass, l’urgence de dénoncer l’impérialisme ! Tract du réseau difusé à Lyon ce 26 Juillet

, par  lepcf.fr , popularité : 2%

Le nouveau massacre de Gaza par l’état sioniste, soutenu par l’impérialisme US, vise à détruire toute issue politique, à détruire la Palestine. Les impérialistes US et français lui avaient préparé le terrain en écrasant la Libye et en agressant la Syrie, des pays opposants du sionisme et de l’impérialisme dans la région.

Le gouvernement Netanyahou intervient à Gaza quelques semaines après l’échec de la dernière tentative US d’imposer un accord pro-israélien à l’autorité palestinienne, et après un accord entre mouvements palestiniens qui au contraire, réaffirmait les droits du peuple palestinien. C’est pourquoi Marwan Barghouti, symbole de l’unité palestinienne est resté dans les geôles israélienne lors des derniers échanges de prisonniers. Cette nouvelle guerre est un pas de plus vers un véritable apartheid, fragmentant ce qui reste de la Palestine en « bantoustans » isolés, poussant à l’exode des palestiniens de Gaza. Netanyahou insulte ainsi l’histoire du peuple juif que nous ne confondons pas avec son gouvernement criminel.

C’est aux peuples concernés de décider de l’issue de cette guerre, mais elle ne viendra qu’en levant haut le drapeau de la solidarité des travailleurs, dans la perspective de la solidarité de tous les peuples de la région, incluant les juifs pacifistes et démocrates, contre les impérialismes et leur choix de la guerre partout, au service de leur domination. Pour la Palestine, la première étape, l’urgence, est l’arrêt du massacre, la levée du blocus de Gaza, l’arrêt de la colonisation.

Mais il faut situer ce massacre dans la situation du monde : Libye, Syrie, Palestine, après l’Afghanistan, l’Irak, la Géorgie, l’Azerbaïdjan… une simple carte de l’Eurasie et des réserves énergétiques aide à comprendre les enjeux géostratégiques dans le (re)partage du monde contre lequel l’impérialisme US est prêt aux pires guerres civiles ou régionales. L’encerclement de la Russie et la maitrise des ressources énergétiques sont la clé des guerres du Moyen-Orient et du Caucase.

Comme en Palestine, en Ukraine, dans la région du Donbass, une guerre est menée contre la population civile, avec tanks, aviation, bombes incendiaires… par un gouvernement d’oligarques avec 7 ministres nazis, financé, appuyé par la diplomatie et les médias européens, avec le soutien direct de l’impérialisme US.

Le but de cette agression est d’écraser toute résistance aux plans du FMI, décidés par la finance internationale US, en liquidant l’industrie ukrainienne, en encerclant la Russie, en écrasant les pays du proche et du moyen Orient, et en freinant aussi le développement indépendant de la Chine.

Partout, l’impérialisme US se comporte comme l’ennemi principal de l’humanité. Déclinant face aux nouvelles alliances des BRICS, il ne lui reste que sa domination militaire et la guerre, que la répression contre toute résistance, jusqu’au retour des fascistes, en Ukraine comme en Israël ! Et la France de Hollande est devenue son premier allié !

La guerre en Ukraine est une guerre civile en plein milieu de l’Europe mettant en danger les intérêts mêmes des européens, Elle répond d’abord à la recherche par les USA d’une base régionale d’affrontement avec la Russie comme Israël le représente pour l’Iran. Elle ne peut se poursuivre qu’avec la complicité active du gouvernement Hollande, comme pour la Palestine, silence médiatique en plus.

Ce sont les oligarques qui se sont (re)partagés l’Ukraine, avec le "Maidan". Il n’y aura pas de perspectives pour les travailleurs ukrainiens, sans un programme d’expropriation des oligarques, de contrôle des banques, d’organisation démocratique du peuple avec le soutien de tous les travailleurs d’Ukraine, de Russie, et de toute l’Europe !

Il est urgent que la solidarité avec ce peuple s’organise. Pour intervenir auprès du gouvernement Français, exiger l’arrêt des interventions militaires partout, l’arrêt du soutien aux militaristes de tous les pays, nous constituons un Comité de soutien à la lutte des travailleurs du Donbass ! Nos frères Ukrainiens du Donbass nous le demandent, comme nous le fait savoir :

L’Appel du Syndicat Indépendant des Mineurs de Donetsk

Travailleurs, nos frères !

Nous devons éclaircir pour vous l’état de fait dans le Donbass. La véritable image de ce qui s’est passé est déformée ou occultée par les médias européens. Nous comprenons que vous ne pouvez pas facilement arriver à une conclusion exacte.

C’est pourquoi nous déclarons : nous, les mineurs, nous sommes obligés de combattre les armes à la main, pour cette vie, la nôtre, au nom de la survie !

Notre seul intérêt dans cette confrontation : la fin du massacre ! La fin de la guerre sera le procès pour les criminels de guerre qui l’ont déchainée. Nous ne pouvons céder, en effet, cela signifierait notre anéantissement complet, moral et physique !

Dès le début, l’« Euromaïdan » s’est déroulé sous le contrôle de la grande bourgeoisie : les oligarques ukrainiens et leurs maitres étrangers. En Février de cette année s’est produit en Ukraine un coup d’état avec la participation active d’organisations néonazies. Le mouvement de protestation, en réaction, qui avait commencé en avançant des mots d’ordres anodins de fédéralisme, et pour le russe comme seconde langue officielle, fut réprimé par la terreur.

Au Donbass se déroule une véritable guerre, dans laquelle périssent des gens pacifiques : des vieillards, des femmes, des enfants. On vous ment effrontément en vous racontant que la guerre se déroule entre l’Ukraine et la Russie.

Mais ce n’est pas ainsi ! La guerre se déroule entre le peuple et une poignée d’oligarques, soutenue par les pouvoirs de l’Union Européenne et des USA. Le malheur de l’Ukraine, c’est que les vermines ayant accédé au pouvoir ont réussi à infecter une partie de la population avec des idées fascistes. Nous, les habitants du Donbass, nous luttons contre toutes les manifestations du nazisme et du fascisme.

Nous luttons les armes à la main pour notre vie et la vie de nos proches. Nous n’avons nulle part où aller. C’est notre terre !

Nous nous adressons à vous, travailleurs des pays européens, avec une demande d’aide solidaire : Aidez-nous à briser le bastion du fascisme en Ukraine.
Ce sera notre victoire commune !

Mikhaïl Alexeevich Krylov

Président du Syndicat Indépendant des Mineurs de Donetsk.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).