une organisation conforme aux buts que nous voulons atteindre ! Conseil National des 17 et 18 septembre

, par  Fabienne Lefebvre , popularité : 3%

Tout d’abord ma solidarité pleine et entière avec notre Secrétaire national, Fabien ROUSSEL, qui en remettant au centre de notre campagne des Présidentielles et en réaffirmant le week-end dernier, le concept de valeur-travail, nous permet d’avoir de nouveau une véritable analyse de classe sur la question de l’exploitation des travailleurs.ses et de la nature.

Car en tant que marxistes, rappelons que nous refusons de cautionner la création d’un lumpen prolétariat, une masse réactionnaire utilisée par le patronat pour mettre les travailleurs.ses en concurrence, les diviser, et ainsi les empêcher de se fédérer au sein d’une organisation, leur permettant de peser pour rompre avec le système capitaliste.

D’ailleurs les ouvriers ne s’y sont pas trompés en se battant, depuis toujours, pour le salaire, objet central de l’affrontement capital-travail.

C’est une des différences fondamentales que nous avons avec les sociaux-populistes qui refusent tout débat contradictoire avec notre Parti ! Et organisent à longueur d’antenne des attaques extrêmement dangereuses d’anticommunisme primaire ! Stratégie, par ailleurs, mortifère entrainant toute la gauche vers des scores historiquement bas. 

En revanche, nous, nous n’avons qu’un objectif, nous adresser aux classes populaires qui s’abstiennent, dans un contexte d’accélération de la décomposition du capital et de guerres impérialistes, et mettre en débat nos propositions, sur : la ré-industrialisation, la réappropriation collective des moyens de production et les nécessaires nationalisations, notamment face à la crise énergétique…

Mais pour atteindre ces objectifs, il nous faut un Parti, une organisation, et par n’importe laquelle. Maurice Thorez disait qu’il nous faut une organisation conforme aux buts que nous voulons atteindre ! C’est pourquoi, il est temps de prendre des décisions pour renforcer notre Parti, former nos camarades et redéployer nos cellules, dans les entreprises et dans les quartiers populaires. C’est de cela dont nous avons besoin et pas de réunions ou de préparations de manifestations dans les salons avec des états-majors déconnectés du réel !

Tout comme nous aurions également besoin d’un journal avec une ligne éditoriale plus respectueuse des choix majoritaires des communistes, et pas d’une courroie de transmission d’un courant de pensée qui ne servira jamais la classe ouvrière ! L’absence d’organe central pour notre Parti et donc un véritable problème pour la diffusion de nos idées pourtant essentielle dans ce monde qui devient multipolaire, et où le capital et son accumulation durable tente une domination du monde via l’OTAN, alliée aux pires forces !

Face à cette montée du péril fasciste et de l’impérialisme, il y a pourtant des espoirs, une prise de conscience mondiale, portée par le rejet de ce système. Il suffit de regarder les luttes en cours, en Angleterre mais aussi en Tchéquie avec des manifestations puissantes, dont le contenu de classe n’a échappé à personne. Notons également le nombre croissant de syndicats en grève aux États-Unis, notamment les grèves massives des travailleurs.ses de la santé, exigeant des augmentations de salaire de 27 % et de meilleures conditions de travail.

Dans cette guerre de classe qui s’exacerbe, il y a donc urgence à nous organiser pour porter un autre projet de société radical, basé sur le progrès social et la paix, celui d’une communauté de destin pour l’humanité, à l’instar d’une communauté des égaux !

Pour ce faire, nous avons besoin d’un Parti communiste réellement agissant, et de regarder ce que nos camarades ailleurs, sont capables de produire, je pense notamment à nos camarades cubains, parce que Cuba est l’exemple qu’un régime socialiste peut réussir, comme le disait encore André Chassaigne ce week-end à la fête de l’humanité. Je remercie par ailleurs nos camarades cubains, face à la gravité de la situation, d’organiser fin octobre une conférence des Partis communistes qui pourrait s’apparenter, compte tenu du contexte international, à celle de Zimmerwald.

Alors soyons exigeant sur notre analyse de classe et faisons grandir ensemble des luttes à la hauteur des enjeux, auxquels les travailleurs.ses d’ici est d’ailleurs sont confrontés, c’est l’objectif essentiel de ce le 39ième Congrès !

Sites favoris Tous les sites

10 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).