Communiqué du Parti communiste de Turquie (KP) : Non à la motion d’entrée en guerre de la Turquie, non à la guerre en Syrie !

, par  communistes , popularité : 2%

La motion parlementaire de l’AKP est une déclaration de guerre. Ces dernières années, l’AKP s’est heurté à un mur dans ses efforts pour trouver un prétexte pour attaquer la Syrie. Il a échoué, pas uniquement en raison des équilibres internationaux d’alors, mais aussi parce que notre peuple n’a jamais adhéré à la logique de guerre. Il essaie maintenant d’utiliser l’État islamique comme un prétexte pour entrer en guerre.

La bande réactionnaire qu’on appelle État islamique (EI) est l’enfant adoptif de l’impérialisme et de l’AKP. Il n’est pas nécessaire de déclarer la guerre contre la Syrie et l’Irak pour neutraliser cette bande. Pour arrêter l’EI, l’AKP aurait pu faire les choses suivantes :
- empêcher l’EI d’utiliser la frontière turque comme un espace de transit vers la Syrie et l’Irak ;
- interdire la vente de pétrole de contre-bande de l’EI en Turquie ;
- mettre fin à tout soutien logistique à l’EI, y compris le traitement des combattants de l’EI dans des hôpitaux de fortune en Turquie ;
- lutter contre les opérations de recrutement de l’EI qui se déroulent dans de nombreux quartiers et mosquées ;
- mettre fin à tout soutien aux attaques de l’EI comme à Kobane.

L’objectif de la motion de l’AKP n’est pas la « lutte contre la terreur ». Sa conséquence, c’est qu’elle va transformer toute la Turquie en une zone de guerre. Voter « oui » à cette motion, c’est participer à ce crime !

Cette motion n’a rien à voir avec les intérêts de la Turquie. Valet de l’impérialisme, l’AKP s’est vu confié la tâche de faire le sale boulot pour l’impérialisme. Les soldats qui seront envoyés de l’autre côté de la frontière commettront des crimes pour lesquels l’impérialisme ne voudrait pas être tenu responsable. La Turquie ne devrait pas laisser ses enfants être entachés de ces crimes !

Nous lançons un appel aux députés de la grande Assemblée nationale de Turquie : voter oui à cette motion de guerre signifierait participer à ces crimes. Tout député qui a la moindre considération pour l’intérêt public devrait rejeter cette motion.

Ce qu’il faut faire, c’est poursuivre en justice le Premier ministre et le Président de la Turquie comme criminels de guerre.

Voir en ligne : Traduction MA pour http://www.solidarite-internationale-pcf.fr/

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).