C’est parti comme en 14

, par  Jacques Cros , popularité : 2%

Eh oui, c’est ce qui ressort de l’analyse de la situation
internationale : le capitalisme a une réponse à la crise mondiale que
nous traversons, la guerre. Naturellement il faut des prétextes pour la
déclarer, on en trouvera, vrais ou supposés tels.

Avec la guerre contre l’Irak on avait exploité celui de l’existence d’armes de destruction massive. Eh non, on ne les a pas découvertes. Toutefois on aurait sans doute pu en recenser si on avait cherché du côté des puissances nucléaires que sont les USA, la France, la Russie, l’Angleterre ou la Chine.

Alors là on a sous la main l’utilisation d’armes chimiques. Ah oui, un crime de guerre si leur emploi est avéré, mais c’est la guerre elle-même qui est un crime. Et qui l’a fomentée en Libye, en Syrie ou ailleurs ?

On peut ne pas avoir de sympathie particulière pour Al Assad, mais de là à entreprendre une opération militaire pouvant déboucher sur une guerre mondiale, il y a un fossé. Eh oui le devoir d’ingérence est à géométrie variable et la communauté internationale ne l’applique pas plus au Proche Orient qu’elle ne l’avait fait pendant la guerre d’Algérie quand la pratique de la torture était connue de tous.

Dans cette histoire la place d’Israël sur l’espace géopolitique du Moyen Orient est décisive. C’est une tête de pont des puissances impérialistes pour leur emprise sur cette région du monde. Aussi on ne lésine pas, les médias sont de précieux auxiliaires, pour développer de bons sentiments contre la barbarie… et au passage équiper en matériel militaire les forces plus ou moins liées à El Quaïda. Les affaires sont les affaires et le commerce des armes ne doit pas perdre ses droits !

Il n’y a pas d’argent pour la protection sociale, pour le pouvoir d’achat des retraités ou des actifs, pour l’emploi, pour le logement, pour les services publics… mais on va en trouver pour les œuvres de mort, vous pouvez faire confiance à ceux qui gèrent les intérêts du capital, rien n’est laissé au hasard de ce côté-là. D’union sacrée en expéditions et guerres coloniales ils ont la pratique !

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).