Baby-Loup et la laïcité dans l’entreprise

, par  Mireille Popelin , popularité : 2%

Baby-Loup, une crèche exemplaire

A notre réunion du 23 mars à Vénissieux, beaucoup d’intervenants ont évoqué la nécessité de défendre la laïcité. Si deux lois (contre les signes religieux à l’école et dans les services publics, et la loi contre la burqa) ont été votées, l’absence de loi concernant les entreprises privées ou semi-publiques provoque des tensions et des décisions de justice contradictoires.

La laïcité dans l’entreprise

En 2011, la Cour d’appel de Versailles avait confirmé le licenciement d’une employée de la crèche Baby-Loup (Chanteloup-les-Vignes, 78) qui avait refusé de respecter le règlement intérieur : elle était revenue d’un congé portant un voile islamique.

Or cette crèche, ouverte 7 jours sur 7, et 24 heures sur 24 représente un lieu de liberté, d’émancipation pour les femmes qui peuvent travailler avec horaires décalés, celles qui travaillent tôt le matin ou tard le soir, et même la nuit !

La directrice, Natalia Baleato, sage-femme de profession, féministe et laïque, a permis aux femmes sans qualification pour la plupart, de se former aux métiers de la petite enfance : Baby-Loup est un facteur d’intégration.

Les attaques de l’islam radical et des salafistes

Mais cela n’est pas du goût des intégristes, ces salafistes qui ont gangrené le quartier. La directrice et l’équipe enseignante se battent avec courage. Les menaces pèsent sur le personnel, insultes, menaces, "cette fois, vous êtes morte !", dégradations de voitures etc.

La Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité) avait d’abord soutenu la licenciée sous la présidence de Louis Schweitzer, mais la nouvelle présidente Jeannette Bougrab avait désavoué la décision de son prédécesseur et soutenu la directrice et son personnel.

En mars 2013, la cour de cassation a invalidé les jugements précédents au motif que "la crèche est privée et la loi laïque ne s’applique pas".

Crèche privée mais avec des subventions et des soutiens publics !

Pourtant, cette crèche existe depuis 22 ans, seule en France, c’est une structure unique, d’intérêt général. Ainsi, une employée aurait le droit d’imposer son voile islamique, avec de jeunes enfants, la laïcité serait donc interdite aux citoyens, aux enfants dans des structures privées ? ayant reçu des aides publiques d’ailleurs.

Il faut vraiment que la loi intervienne pour aider les entreprises privées qui "bricolent" avec les pressions des intégristes (de toutes religions, avec les menus différents, les sorties scolaires, les prières dans l’entreprise, les congés accordés pour les fêtes religieuses, ramadan, shabbat etc.).

La justice oscille dans ses décisions (je connais de nombreux cas) :
- Inspection du travail : un employé portant la kippa, condamné ;
- Caisse d’assurance maladie : une employée portant le voile islamique, condamnée.

Si la décision du 19 mars 2013 l’emporte et que l’employée obtient les 100.000 € de dommages et intérêts qu’elle réclame ?

C’est la mort de Baby-Loup !

A la lecture de l’Huma du 25 mars, j’ai été scandalisée : deux avocats soutiennent la décision de la Cour de cassation. Sans que l’Huma s’oppose et soutienne fermement la crèche Baby-Loup !

Je trouve cet appui ostensible scandaleux !

L’Huma dénonce pourtant avec de nombreux articles les dangers du salafisme en Tunisie, dans tous le pays musulmans, mais rien sur le danger des salafistes en France ?

Le recul de la laïcité dans notre pays est dû à la division de la gauche sur la laïcité au sein même du parti communiste gagné par le gauchisme. Indécision, immobilisme, refus de s’engager dans la défense de la laïcité, quand ce n’est pas le compromis, voire les compromissions avec les "différences".

Une loi ou une modification modifiée

Baby-Loup devrait inciter le législateur à combler le vide juridique qui menace la laïcité et compromet l’intégration, le vivre ensemble. J’ai signé la pétition sur
Marianne.net.

Parce qu’il ne faut pas que l’intégrisme gagne, parce qu’il faut que Baby-Loup vive ! Une crèche exemplaire, féministe et laïque.

Mireille Popelin

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).