AREVA 1/20 : peut mieux faire !

, par  Michel Gay , popularité : 1%

Areva est peut-être en train de perdre sa place de leader dans le secteur de l’énergie nucléaire… dans l’indifférence totale de nos gouvernants.

Par Michel Gay.

JPEG - 85.6 ko

Centrale nucléaire (Crédits Alpha du centaure, licence Creative Commons)

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a recensé [1] au 31 décembre 2014 plus de 150 projets de construction de réacteurs nucléaires à travers le monde dans son rapport présenté le 26 mai : 70 réacteurs sont en construction, et 96 sont planifiés.

La Chine est de loin le premier marché du nucléaire (26 réacteurs en construction, et 39 à l’étude). Elle est suivie par la Russie (9 réacteurs en construction et 22 planifiés), et par l’Inde (6 en construction, et 4 en projet). Le groupe russe Rosatom capte une part importante de ce marché en participant activement à 17 chantiers de construction dans le monde, et à 25 projets. Les différents groupes chinois ne sont pas en reste, avec 19 projets.

Pendant ce temps, AREVA construit 4 réacteurs dans le monde (2 EPR en Chine, un EPR en Finlande (Olkiluoto) et un EPR en France (Flamanville)) avec quelques difficultés. Quatre constructions sur 70 (soit une « note » de 1,2 sur 20) pour une entreprise qui possède des capacités et des talents, ce n’est pas satisfaisant… et, à voir le manque d’enthousiasme de nos responsables politiques [2] Depuis plusieurs années, on ne va sans doute pas dans le bon sens ! Cette attitude frileuse ne les empêche pas de se servir copieusement des dividendes d’AREVA et d’EDF [3]… Les taux de distribution élevés témoignent de la préférence de l’État pour un rendement à court terme de ses participations au détriment des intérêts de long terme des entreprises.

Heureusement, nos amis anglais ont clairement choisi de s’équiper en EPR pour leur futur parc de production d’électricité (deux réacteurs déjà prévu en 2012 à Hinkley Point). AREVA participera avec EDF et… la Chine [4].

La France est (encore) un des grands acteurs internationaux du nucléaire avec AREVA, EDF et de nombreuses entreprises au savoir-faire remarquable, mais sa brillante position suscite des convoitises industrielles et financières. Elle est peut-être en train de perdre le marché mondial concurrentiel de la construction, en plein essor contrairement à ce qui est parfois colporté, au profit de la Russie et de la Chine, voire même de l’Inde et de la Corée du Sud, dans l’indifférence de nos gouvernants : c’est ballot…

Voir en ligne : sur le site contrepoints

Sites favoris Tous les sites

1 site référencé dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).