Renaissance du Parti communiste Roumain

Le Parti Communiste renaît en Roumanie... contre le capitalisme restauré il y a 20 ans

Le nouveau Parti communiste roumain (PCR) a réalisé, samedi 3 juillet, à Bucarest son congrès fondateur qui a réuni plus de 400 délégués et invités.

Bien qu’il partage le nom du Parti communiste roumain historique, le nouveau PCR est issu du changement de nom du Parti de l’alliance socialiste déjà existant et qui ne dispose pas de représentation parlementaire.

Son leader, Constanti Rotaru, a fait un bilan des 20 ans qui se sont écoulés depuis le coup d’État de décembre 1989, qui a renversé le régime socialiste, considérant que la restauration du capitalisme a provoqué un véritable « génocide social ». En mémoire des victimes du capitalisme dans le pays, le congrès a observé une minute de silence.

Rotaru a mentionné la casse des entreprises et des services publics, ainsi que la destruction généralisée de l’appareil productif, qui a réduit la population à la misère, forçant des millions de roumains à abandonner leur pays pour chercher du travail.

Parmi les nombreux exemples concrets, il a mentionné le fait qu’ils restent actuellement à peine 54% des hôpitaux existants en 1989, la production textile représente 13% de celle de 1989, l’extraction de charbon 36%, la production d’acier 19%, la production de machines-outils 5%, restent 31% du cheptel bovin de 1989 et la production de viande est retombée à 14% du niveau atteint il y a vingt ans.

Dans un communiqué, cité par l’agence AFP, le PCR affirme qu’il « se lance dans la lutte pour mettre fin au pillage auquel le pays est soumis », fixant comme objectif l’élection d’une représentation parlementaire. Dans son programme, il défend la gratuité de l’éducation publique et la propriété étatique dans les secteurs stratégiques.

Toutefois, la légalisation du nouveau parti est une bataille qui s’annonce difficile, puisqu’une loi de 1991 interdit expressément « les manifestations publiques qui font la propagande d’idées totalitaires de nature fasciste, communiste, raciste ou de toute organisation terroriste ».

Source : Solidarité internationale

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).

Commentaires récents