Près de 4 000 professeurs sanctionnés pour avoir perturbé les épreuves du bac 2019

Le ministère de l’Education nationale a infligé des sanctions financières aux enseignants ayant perturbé les épreuves du baccalauréat 2019, contre les réformes de Jean-Michel Blanquer. Des actions sont actuellement en cours contre la réforme du bac.

Le ministère de l’Education nationale n’a pas du tout apprécié la contestation des professeurs contre les réformes Blanquer. Selon Le Figaro, 4.000 enseignants viennent de subir des retraits de jours de salaire pour avoir perturbé les épreuves du bac 2019. Par exemple, les enseignants qui ont volontairement rendu des copies après la date butoir, se sont vus amputer d’une journée de salaire par jour de retard. En outre, Le Figaro rapporte que près de 500 professeurs ont été rappelés à l’ordre. Une cinquantaine d’autres ont écopé d’une sanction disciplinaire, un avertissement ou un blâme. Le ministère de l’Education nationale leur reproche d’avoir perturbé physiquement le déroulement des jurys du bac ou d’avoir insulté voire menacer leurs collègues.

De nouvelles actions en 2020

La fronde des professeurs ne s’est pas arrêtée en 2019. Ce 20 janvier 2020, le déroulement des épreuves anticipées du baccalauréat des classes de première a été perturbé à la suite d’actions contre la réforme du baccalauréat. Ces épreuves anticipées entrent dans le cadre du nouveau baccalauréat 2021, version Jean-Michel Blanquer, marqué par la suppression des séries ES (économique et social), S (scientifique) et L (littéraire), au profit d’un bac dit « modulaire ». Au lycée Faidherbe à Lille (Nord), une centaine d’élèves de première ont refusé de participer aux épreuves anticipées, rejoignant des enseignants grévistes.

A Bordeaux (Gironde), un blocage a été organisé dans la matinée, toujours pour protester contre cette réforme. Selon un étudiant en journalisme sur place, des poubelles ont brûlé devant le lycée, une personne a été interpellée pour « dégradation volontaire de biens publics ». L’épreuve de maths STI a notamment été reportée.

Le 18 janvier dernier au lycée Blaise-Pascal, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), près de 300 manifestants – professeurs, étudiants ou lycéens – se sont introduits dans l’établissement pour protester contre la réforme du baccalauréat, mais aussi la réforme des retraites. Conséquence : les épreuves du jour ont dû être annulées.

Quelques jours auparavant, à Brest (Finistère), 80 professeurs ont mené une action symbolique pour fustiger la politique menée par Jean-Michel Blanquer, pointant du doigt la rupture conventionnelle expérimentée dans la fonction publique depuis le 1er janvier 2020.

Lu sur RT France

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).

Commentaires récents