La Russie apportera son soutien militaire à la Syrie et à l’Irak pour combattre l’Etat islamique

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré ce lundi 16 septembre 2014 : « notre pays apportera tout le soutien militaire nécessaire à la Syrie et à l’Irak pour combattre l’État Islamique (EI) » accusant les responsables de cette situation : les arguments idéologiques et violations du droit international venant des États-Unis.

Lors de la conférence sur la Paix et la Sécurité en cours à Paris, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a qualifié ce lundi la situation en Syrie et en Irak, aux prises avec l’autoproclamé État Islamique, de division conditionnée par les intérêts des États-Unis.

« La Fédération de Russie apportera tout le soutien militaire possible à la Syrie et à l’Irak, et la Russie a des raisons et les moyens de s’unir à la cause commune que représente le combat contre l’EI ».

« Bagdad et Damas sont des alliés naturels dans la lutte contre l’État Islamique. En Irak et en Syrie, l’ennemi est le même, et nous ne pouvons pas laisser place à des situations de deux poids, deux mesures », a expliqué le ministre russe des affaires étrangères.

Abordant les arguments idéologiques et les violations du droit international par les États-Unis, Lavrov a évoqué la situation du président syrien : « Bachar al-Assad a été catalogué comme illégitime il y a plus de trois ans comme prétexte pour fortifier et préparer le terrain de l’empire étasunien dans sa marche contre Damas ».

Le ministre russe des Affaires étrangères a également évoqué les avancées des mercenaires en Irak, et la menace de désintégration du pays causée sur le terrain par une politique extrêmement inadéquate de la part des États-Unis après la chute organisée de Saddam Hussein : « Ils (les USA) avaient à l’époque, complètement ignoré la réalité et les traditions du pays ».

« Pour aborder ce défi efficacement, il faut être conscient de ses racines, de son ampleur, et élaborer une stratégie intégrale et concertée », a-t-il ajouté.

Pour Sergueï Lavrov : « l’autoproclamé État Islamique d’Irak et du Levant tente d’inculquer aux musulmans l’intolérance envers les autres confessions religieuses et envers le reste du monde, ce qui est en totale contradiction avec les véritables valeurs de l’islam »

« Les dirigeants de l’État Islamique ne doivent pas se bercer d’illusions : ils ne représentent pas l’islam, et jamais il ne leur sera permis de créer leur propre État », a insisté le chef de la diplomatie russe.

Traduction d’un article de TeleSUR par Fabio Coelho pour Croah.fr

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).