Catastrophe du Boeing malaisien en Ukraine : aucun résultat d’enquête

MH17 : aucun résultat d’enquête un mois après le crash en Ukraine

Moscou, le 20 août 2014

Il est nécessaire d’enquêter sur l’écroulement du Boeing malaisien en Ukraine au niveau international, a insisté le représentant permanent de la Russie à l’ONU, Vitali Tchourkine.

Plus d’un mois s’est écoulé depuis la catastrophe du Boeing malaisien en Ukraine. Cependant, il n’y a pas de rapport sur les progrès enregistrés dans l’enquête, notamment dans le cadre du Conseil de Sécurité (CS) de l’ONU. On n’a pas précisé jusqu’à présent le rôle de l’’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) dont la participation est spécifiée dans la résolution N 2166 du CS. L’Ukraine relève de jure, de la compétence du Comité interétatique de l’aviation qui a délégué ses prérogatives à l’OACI. L’avion s’est écrasé au Donbass où se déroulent les opérations armées entre les autorités et les milices populaires locales et, de ce fait, les problèmes liés à l’aviation s’entremêlent avec les aspects politiques. L’OACI, institution internationale prestigieuse, aurait du, de l’avis général, s’assurer avec moins de difficultés le concours de Kiev.

Or, l’enquête s’est déroulée d’une manière étrange sous la direction des Pays-Bas sous prétexte officiel que la plupart des victimes sont citoyens néerlandais. Les Pays-Bas ont fait part de leur intention de coopérer étroitement avec l’ONU et l’OACI. Mais les méthodes de ces organismes ne correspondent pas en réalité au règlement international, a dit le membre du Conseil de direction de la Fondation pour la sécurité aérienne (FSF) Valery Chelkovnikov, président de l’agence analytique "Sécurité des vols" :

« Le ministère de la défense, les services spéciaux du pays où s’est produit l’accident doivent présenter au groupe d’enquête dès son arrivée le rapport sur les rampes de lancement, les tirs, les vols des avions : jusqu’au lancement et atterrissage des appareils spatiaux, etc. Il faut recueillir immédiatement toutes les données pour éviter les falsifications. Les entretiens des régulateurs de vols, l’enregistrement des séances de liaison avec les postes de commandement, tout cela doit être présenté à la Commission sous l’égide de l’OACI ».

Kiev a, par contre, rendu les informations, secrètes. Les agents du Service de sécurité d’Ukraine ont confisqué l’enregistrement des entretiens des régulateurs de vols qui étaient emmenés à l’interrogatoire. Les données expliquant pourquoi les régulateurs ukrainiens ont donné aux pilotes du Boeing malaisien la commande de changer d’itinéraire et de poursuivre le vol au-dessus de la zone de conflit sont au secret personnel d’un cercle étroit. On ne sait même pas si cette information a été remise au groupe international d’inspecteurs. Le rapporteur qui doit tenir les membres du CS de l’ONU au courant ne l’a pas précisé.

Le compte rendu préalable de l’enquête sur la catastrophe sera rendu public fin août, a promis le représentant permanent britannique Mark Lyall Grant, et ceci – avec le consentement de Kiev qui a fait jusqu’à présent feu de tout bois pour embarrasser l’enquête, sinon la rendre impossible.

Moscou insiste sur une enquête ouverte et transparente au niveau international.

Le Boeing 777-300 de Malaysia Airlines qui effectuait le vol d’Amsterdam à Kuala Lumpur est tombé le 17 juillet dans la région de Donetsk, en Ukraine. Les 298 personnes à bord de l’avion ont péri.

La Voix de la Russie

Ria Novosti

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).