80 jours déjà...

Aujourd’hui, j’ai gravé mon 80e trait sur le mur.

Mon actuel exil italien se décline déjà en 13 jours de tôle et 67 jours d’assignation à résidence.

Ca fait 40 jours exactement que le dossier turc d’extradition est arrivé en Italie, 40 jours que la ministre Annamaria Canciellieri n’a pas décidé si je devais être extradé vers la Turquie ou rapatrié en Belgique.

Au lieu de négocier un sauf-conduit qui me permettrait de rentrer chez moi auprès de ma famille, les autorités belges disent faire confiance en la justice italienne alors qu’à ce stade-ci de la procédure, la décision est purement politique.

Selon la loi italienne, tant que Madame Cancellieri n’a pas tranché la question, ni le procureur général ni le président de la Cour d’appel de Brescia en charge de l’affaire ne peuvent traiter mon cas.

Pourtant l’accusation turque ne repose que sur une action totalement pacifique et anodine : un chahut survenu au Parlement européen à Bruxelles il y a 14 ans au moment où un ministre turc prenait la parole.

Depuis, le 11e Tribunal pénal d’Ankara (anciennement la Cour de sûreté de l’Etat) demande inlassablement mon extradition quitte à se couvrir de ridicule.

En effet, pour prouver ma dangerosité et ainsi "alourdir" mon cas, la justice turque n’a rien trouvé de mieux que de verser au dossier d’extradition un article tout aussi inoffensif que mon chahut.

Mais l’Europe "démocratique" n’est pas en reste.

User de ma liberté d’expression m’a en effet valu d’être traîné en justice et incarcéré en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne et à présent en Italie.

En 2006, la justice néerlandaise a rejeté la demande turque d’extradition et m’a libéré. En 2009, la justice belge m’a acquitté sur toute la ligne. L’année dernière, la justice espagnole m’a libéré sous caution. Quant à la justice italienne, elle devra finalement s’aligner sur les précédentes décisions européennes, c’est-à-dire renvoyer la demande d’extradition à l’expéditeur.

En attendant, après toute cette cabale absurde, l’Etat belge aurait-il mal au c... de demander à une ministre italienne d’arrêter de jouer avec la vie de l’un de ses citoyens ?

Voir en ligne : site de soutien à bahar

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).

Commentaires récents