Après le rapport de la direction nationale
36ème congrès du PCF : Rassemblement communiste ou accentuation des divisions.

, par  Paul Barbazange , popularité : 1%

Réagir à ce rapport préparatoire au 36ème congrès. Quelques réactions collectées au CN. Rassembler ou diviser les communistes. Quelques-unes des questions en jeux. Pour une base commune utile.

Rassembler, ou diviser encore plus les membres du parti communiste tel me semble l’enjeu majeur du 36ème congrès.

Depuis la réunion du CN du 13-09 et la publication des rapports dans "Communiste" du mercredi 19, les adhérents sont en possession du calendrier et du premier rapport rédigé par Patrice Bessac.

Ce rapport, prononcé au nom de la direction nationale mérite une lecture très attentive et de rapides et circonstanciées réactions des communistes. Ma réunion de cellule (enseignants de Béziers) de ce jour va dans ce sens. Cela a d’ailleurs été le cas immédiat par de nombreuses interventions en séance (lire aussi le compte rendu). Ces interventions venant de diverses sensibilités, souvent de secrétaires fédéraux ayant marqué pendant la période de désignation du candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle leur préférence pour une candidature issue de notre parti.

Quelques unes des questions qu’ils ont soulevées :

- La nécessité d’un bilan électoral après le cycle régionales, présidentielles, législatives et donc des limites de l’aspect électoral de la stratégie de Front de gauche.
- Creuser la question changement de président, changement de politique ? Comment les citoyens se sont-ils emparés de la situation électorale ? aurais-je personnellement tendance à ajouter.
- Le Front de gauche : Front ? Nouveau Parti ? "Cœur de la gauche" ou "Gauche de la gauche" ?
- Quel est l’horizon du PCF ? Moteur du Front de gauche ou autres perspectives ? L’absence de clarté pèse lourd dans la lassitude de nombreux camarades.
- Changement maintenant ou changement dans dix ans ? Patrice Bessac nous proposant d’ailleurs un projet pour 20 ans.

Toutes interrogations qui sont miennes parmi bien d’autres.

Il y en a de tout aussi essentielles portant par exemple sur les nouvelles façons de poser les questions internationales. J. Fath a insisté sur cette dimension à donner à ce congrès. Cela ne suffit pas. Quel internationalisme ? Quand sous prétexte de Syriza on n’invite pas le PC grec à la fête de l’Huma. Quand est laissée la porte ouverte à une aventure coloniale en Syrie.

Et sur les statuts ? Sommes nous prêts à discuter d’un retour radical sur les décisions de Martigues, vers de nouveaux statuts du parti redonnant à des organismes de proximité, autrefois appelés "cellules" le rôle essentiel : discuter et définir le rôle du parti, remettre les cartes souverainement, collecter... L’absence de tout membre de la liste "Faire vivre et renforcer le PCF" dans cette commission laisse mal augurer des débats.

Le 36ème congrès doit nous permettre à tous d’affronter ces questions dans un esprit de rassemblement avec les communistes. Rassemblement dont le caractère de classe ne peut continuer à s’affadir au travers d’un PCF abandonnant l’essentiel de ses références à la pensée marxiste.

De nombreux militants observent, beaucoup font état de fatigue, de résignation, car le rapport initial tel qu’il a été présenté ne répond pas aux questions qu’ils considèrent comme fondamentales. Le 36ème congrès peut être un congrès d’effacement définitif ou de renforcement, de rassemblement de la force communiste.

Choisissons les chemins du rassemblement.

Combattons les chemins de la division, d’où qu’ils viennent en particulier lorsqu’ils sont portés par un texte préparatoire.

Veillons à l’expression du pluralisme dans les débats, pendant la période des contributions ouverte pour un mois, dans le texte de "Base commune" soumis aux communiste (existence de choix différents possibles sur certaines questions, possibilités de vote dans le texte lui même).

Il ne pourra y avoir de rassemblement populaire majoritaire pour rompre avec le capitalisme sans rassemblement durable et solide des membres du PCF.

Préparons une autre base commune que celle qu’induit le rapport de P. Bessac.

Paul Barbazange, membre du CN.


Le fameux rapport est accessible sur simple clic ci-dessous :

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).