Après le suicide d’une professeur de mathématiques quel contenu donner à nos actions ?

, par  Jacques Cros

Le 17 octobre 2011 à 09:25, par Jacques Cros En réponse à : Après le suicide d’une professeur de mathématiques quel contenu donner à nos actions ?

Le drame qui s’est déroulé jeudi 13 octobre dans la cour du lycée Jean Moulin de Béziers oblige à se poser des questions sur l’état du système éducatif.

Nous n’avons bien sûr pas tous les éléments du dossier et sans doute que plusieurs facteurs ont conduit à l’acte de désespoir d’une personne de 44 ans, professeur de mathématiques dans l’établissement, qui s’est immolée par le feu dans la cour de son lycée.

Sans doute aurait-on dû prendre la mesure des difficultés professionnelles que devait connaître cette enseignante. Mais, il faut le savoir, ce sont des problèmes qu’on ne soulève pas dans l’administration, sans doute parce qu’ils deviennent de plus en plus nombreux et qu’on n’a pas les moyens de les résoudre. Malheur à celui par qui le scandale arrive…

On ne va pas manquer de disserter sur les causes les plus diverses de cet acte révélateur de la souffrance que devait connaître ce professeur. J’ai peur toutefois qu’on se mette dans la situation de cet enfant qui, étant allé au zoo, avait tout vu, sauf les éléphants !

Le ministre de l’éducation nationale a assuré la communauté éducative de son soutien. C’est le genre de propos qui ne mange pas de pain ! Nous rappelons simplement ici qu’en visite dans notre ville à la rentrée scolaire 2011 Luc Chatel a estimé, ou presque, que « tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. »

Le manque cruel de moyens que connait notre système éducatif ? Le contexte économique et social si dégradé ? La responsabilité de ceux qui sont au service de la recherche exacerbée du profit dans cette conjoncture ? Ce sont sans doute des fantasmes qui germent dans l’esprit de quelques agités qui ont mauvais esprit.

Ce qui se passe dans l’enseignement, comme aux Télécoms ou ailleurs, n’est plus supportable. Un jour il faudra bien rendre des comptes, le plus tôt sera le mieux et pas à l’image de l’enfant qui n’a pas vu les éléphants au zoo, c’est-à-dire sans confusion sur l’ampleur et la nature de la crise ainsi que sur la rupture franche nécessaire pour en sortir. Ceux qui s’y refusent ont du sang sur les mains !

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).