Ouighours : l’assemblée nationale déshonore la France et prépare la guerre

, par  lepcf.fr , popularité : 5%

Le vote par l’assemblée nationale d’une résolution reconnaissant et condamnant un "génocide ouïghour" et un "crime contre l’humanité" s’inscrit dans la longue liste des mensonges et des trahisons du parlementarisme français, instrument soumis des manœuvres agressives de l’impérialisme US dans le monde entier.

Il y avait eu le faux charnier de Timisoara, l’épuration ethnique justifiant le bombardement de Belgrade, les armes de destruction massive justifiant la guerre en Irak, le génocide des Tutsi que l’armée française n’a pas vu. Partout et toujours, ce sont les intérêts coloniaux et impérialistes qui se présentent masqués derrière des mensonges éhontés au nom des droits de l’homme, de la démocratie.

La dénonciation d’un génocide Ouïghour n’est qu’un prétexte à faire grandir la haine de la Chine au service de la recherche d’une confrontation militaire par les USA. Les USA passent de la guerre économique et commerciale à une nouvelle guerre froide contre la Chine. Les USA qui représentent à eux seuls la moitié des dépenses militaires de la planète, multiplient les gestes agressifs contre la Chine, piétinant les intérêts de la France pour installer des porte-avions nucléaires avec l’Australie contre la Chine.

Leurs manœuvres militaires se multiplient en mer de Chine, trois groupes de frappe de porte-avions, un groupe de frappe expéditionnaire et un groupe amphibie, accompagné de provocations, comme l’entrée illégale et pour la première fois de l’année 2022, du destroyer lance-missiles USS Benfold dans les eaux territoriales chinoises des îles Xisha, expulsé jeudi par l’Armée Populaire de Libération.

Non, il n’y a pas de génocide au Xinjiang, il n’y a pas de crimes contre l’humanité en Chine. Les peuples du Xinjiang ont été les premiers bénéficiaires du développement de la Chine. Ils ont gagné des écoles, des bibliothèques, des hôpitaux, et même des mosquées ! Il y a 24 000 mosquées au Xinjiang !

Oui, il y a une vieille histoire d’un nationalisme ouïghour en Chine, comme il y a une vieille histoire du nationalisme corse en France, mais le développement culturel ouïghour fait honte à la France quand on le compare avec les cultures régionales françaises.

En fait, les mensonges propagés par les agences de la CIA qu’on retrouve derrière toutes les dénonciations de ce génocide, cachent le développement économique, social et culturel du Xinjiang derrière l’action chinoise nécessaire contre le terrorisme islamiste qui malheureusement a sévi au Xinjiang encore plus durement qu’en France [1].

Car c’est le plus scandaleux dans le vote de l’assemblée nationale. Alors que ce sont les milices terroristes ouïghours que nous avons théoriquement combattu en Irak et en Syrie qui sont responsables des attentats que le gouvernement chinois a combattu avec succès au Xinjiang, l’assemblée nationale prend leur parti contre le gouvernement légitime de la Chine.

Et ce sont les députés socialistes qui ont proposés cette déclaration ! Honte à eux ! Ils sont prêts à voter les crédits de guerre comme en 1914. Nous sommes fiers de leur dire NON, comme l’ont fait les militants socialistes de l’époque qui ont décidé de rejeter ce parlementarisme de traitre et ont fondé le parti communiste.

[1en 2014, le journal Le Monde en parlait sans détour :

La Chine a connu ces derniers mois une série d’attentats spectaculaires attribués à des terroristes ouïgours : un premier place Tiananmen, à Pékin (le 28 octobre 2013), puis les attaques des gares de Kunming (le 1er mars) et d’Urumqi (le 30 avril), et possiblement celle de Canton (six blessés à l’arme blanche, le 6 mai).

Sites favoris Tous les sites

7 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).