La richesse de la bourgeoisie mondiale cloue l’humanité

, par  Maurice Lemoine , popularité : 2%

L’étude mondiale concernant la richesse réalisée fin 2010 par la banque Crédit Suisse nous apporte des indications intéressantes.

Maurice Lecomte nous propose quelques données tirées d’une étude disponible ici

Cette dernière est appréhendée à partir de la richesse détenue par chaque individu adulte (les enfants ne sont pas décomptés –en général, pas de patrimoine-), intégrant, outre ses revenus, le patrimoine dont il est détenteur (habitation notamment). La richesse des groupes, ménages, nations et régions, est la sommation des richesses individuelles. Elle évacue donc tout ce qui est propriété collective. Constatons.

La richesse mondiale est évaluée à 194 500 000 000 000, soit quelques 200 trillons [échelle anglo-saxonne. Nous, nous disons billions] de dollars US ou 200 X 10puissance12 $.

Il est à remarquer que cela donne une richesse moyenne par adulte de 43 794 $ et de 28 424 $ par habitant. L’humanité a donc plutôt largement la possibilité de vivre, et bien. En ce temps de déclaration des revenus aux impôts, un parallèle avec nos propres situations est facilité, voyons donc !

Une première ligne de partage, par moitiés, entre les adultes formant l’humanité doit se situer aux alentours d’un plafond de 6 000 $.

Une moitié des adultes de l’humanité vit avec 2% des richesses mondiales. Ce sont les misérables et pauvres principalement du Sud. Ils comptent le plus d’enfants. Cette « moitié lourde » fait environ 55% de l’humanité. La richesse moyenne par adulte y est de 1 752 $, celle par habitant de 1 031 $.

La « moitié légère » -critère du nombre d’individus- (dans laquelle nous sommes comme pays occidental développé), représentant 45% de l’humanité vit avec 98% des richesses mondiales. La richesse moyenne par adulte y est de 85 837 $ [49 fois celle de son alter ego d’en face], celle par habitant de 62 078 $ [60 fois celle du même].

A ce niveau là de « répartition » des richesses, le pouvoir économique, politique et militaire se trouvant aux mains de la bourgeoisie dans la « moitié » riche, le rapport à l’œuvre est : moi, je prends tout et toi, s’il te reste quelque chose, c’est que c’est à moi !

- 68,4% des adultes représentant quasiment les ¾ de l’humanité (72%) ont une richesse se situant en deçà de 10 000 $. Ils se partagent 4,22% de la richesse mondiale.
- 92% des adultes, équivalant à 93% de l’humanité ont une richesse se situant en deçà de 100 000 $. Nous avons là, les misérables, les pauvres et les « ordinaires » principalement occidentaux. Ils se partagent, très inégalitairement 20% de la richesse mondiale. Les inégalités [1 à 22] fonctionnent comme foyers ardents des divisions, mais ces 93% aspirent très certainement à simplement exister, pouvoir exister. Peuvent-ils aller au-delà des divisions constatées et s’entendre sur cette base pour une affectation de la richesse mondiale à l’humanité, en lieu et place de la bourgeoisie qui actuellement la confisque ; un front des 93% …

- Ce sont donc 8% des adultes équivalant à 7% de l’humanité et dont la richesse se situe au-delà de la ligne des 100 000 $ qui se partagent beaucoup plus inégalitairement encore (le multiplicateur passe de 21,5 à 60) 80% de la richesse mondiale, soit 154,2 X 10puissance12 $. C’est parmi eux et vers le bas de la fourchette que nous trouverons les petits riches qui forment les gros bataillons de cette troupe.
- Les millionnaires [Riches] sont au nombre de 24 545 900. Ce sont 0,5% de l’humanité qui drainent 36% de la richesse mondiale, soit un gros tiers. Nous relèverons que cette couche se taille la part du lion en emportant quasiment la moitié (45%) de la richesse de ceux situés au-delà de la ligne des 100 000 $.

Deux données peuvent être rapprochées ;
- 0,5% de l’humanité drainent 36% de la richesse mondiale
- 55% subsiste avec 2% !

Le Crédit suisse a créé une nouvelle classe de riches, l’Ultra Haute Valeur Nette (Ultra High Net Worth Clients) pour les billionnaires. Ils sont un millier.

Nous avons ainsi ;

- 1 000 ultra hauts riches, au-delà du billion, dilution à 2 cent millièmes dans l’humanité,
- 1 800 ultra riches, entre 500 millions et le billion, dilution à 3,6 cent millièmes,
- 26 700 super riches, entre 100 et 500 millions, dilution à 5 dix millièmes,
- 51 500 grands riches, entre 50 et 100 millions, dilution à 1 millième,
- 24 464 900 riches, entre 1 et 50 millions, dilution à 45 centièmes.

D’une certaine manière, en humanité capitaliste, la misère est massive et la richesse homéopathique !

Le Crédit suisse a produit une pyramide de la richesse mondiale pouvant être visualisée sur son site, ainsi d’ailleurs qu’une seconde (plus parlante) en ce qui concerne la seule pointe des riches.

J’ai préféré, sur une feuille excel, mettre ;
- en abscisse la richesse annuelle par largeur de colonne de 5 000 $.
- en ordonnée, la population mondiale par hauteur de ligne de 24 millions 200 milles adultes (nombre de riches).

C’est ainsi que la seule et unique première ligne du haut de la figure totalise en noir les 24 200 000 adultes millionnaires [riches] (*). Deux petites flèches rouges indiquent cette ligne représentant 0,5% de l’humanité. Il est impossible de parvenir à construire un graphique reflétant à la fois la situation du billionnaire et celle du crève la faim, la largeur de la feuille n’excédant pas le million de $. Nous resterons donc très loin du billion ! Il reste donc à imaginer ce qui manque.

Au final, cette « pyramide » donne l’image d’une punaise à large tête plate nantie d’une longue pointe effilée, le clou de la richesse mondiale enfoncé dans l’humanité en quatre strates de couleur pour les misérables, pauvres, « ordinaires » principalement occidentaux, petits riches [point de soudure entre la tête et la pointe du clou] et riches. Les flèches indiquent le courant ascensionnel de la richesse, l’ascenseur de la richesse !

Le système capitaliste extraie la richesse de l’exploitation de l’environnement et de la quasi-totalité des êtres humains [travail, prédation foncière…]. La pauvreté accompagne et découle de la richesse privée de la classe bourgeoise et celle dernière est effectivement d’autant plus amplement nantie que la misère de masse est plus importante ! Remarquons au passage, qu’il y a du gras, du côté des « ordinaires », dans les pays dits développés. La bourgeoisie s’emploie depuis deux décennies à le réduire à son profit. La cure d’amaigrissement de l’humanité se poursuit pour que croisse la richesse bourgeoise !

(*) Ce chiffre est celui indiqué par le Crédit Suisse. Une lecture détaillée du rapport montre une erreur de sa part puisque l’addition à partir des détails fournis par son analyse de la couche des riches aboutit à un chiffre un peu supérieur indiqué d’ailleurs ici (24 545 900).

Là où nous sommes rendus, il urge de maîtriser les inégalités !

Sites favoris Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).