Conseil National du 3 mars 2017

Nous vivons une époque formidable ! Intervention de Marie-Christine Burricand

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 4%

A 7 semaines du premier tour des présidentielles, le système fonctionne à fond pour créer les conditions de la poursuite de sa domination. Les deux protagonistes sont en piste : Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Les vainqueurs des primaires sont plombés : le candidat de la droite par les affaires et son propre camp, celui du PS par le bilan de son parti au gouvernement et lui aussi par son propre camp. Comment croire à des candidats auxquels les leurs ne croient pas ?
La 5ème république touche le fond ! Et nous avons vraiment fait une erreur au congrès en remettant à plus tard la question de la candidature communiste, le regard rivé sur les primaires et Mélenchon.

Appeler à l’unité et au rassemblement, pourquoi pas ? Mais une fois de plus, nous les remettons au sommet et oublions un peu vite qu’il y a une lourde ardoise entre le peuple et "la gauche", qui ne date pas de 2014, date à laquelle Benoît Hamon a quitté le gouvernement.

La gauche a été battue sévèrement aux municipales de 2014 et aux régionales de 2015 et les listes d’union de la gauche ne nous préservé de rien du tout !

Depuis 1983, aucun gouvernement socialiste n’a tenu ses promesses : tournant de la rigueur de Mitterrand, impuissance de Jospin avec Vilvorde et forfaiture de François Hollande... Qui s’imagine que tout cela peut s’effacer parce que la primaire a désigné un candidat issu des frondeurs ? Il n’y a que dans les réunions du PCF et chez quelques initiés qu’on sait de quoi on parle, et encore, quand on fait référence aux "hamonistes du PS".

Il n’y a pas dans nos rangs l’enthousiasme de 2012 autour de Mélenchon et c’est tant mieux, il n’y a pas pour cela plus d’enthousiasme à aller donner un coup de main à Hamon et il y a des appels à l’unité qui ressemblent beaucoup à des appels à soutenir le candidat du PS avec l’illusion que cela créerait les conditions d’une victoire de la gauche au second tour, contre toute analyse sérieuse de la réalité.

Les communistes, privés d’une candidature issue du PCF, assistent à tout cela un peu tétanisés se demandant à quoi ont servi la discussion et les votes de l’automne.
Nous nous enfermons dans le pré carré de la gauche, une énième resucée d’une veille recette de l’union de la gauche.

C’est l’unité du peuple qu’il faut construire en ne cédant aucun terrain à Macron, Le Pen et Fillon. Il nous faut parler à tous ceux qui se disent que voter ne servira à rien, à ceux qui finissent par croire à coup de médias et d’argent que Macron est le seul capable de battre Le Pen, aux 20% à 30% d’électeurs de Marine Le Pen dont on sait qu’ils sont détachables.

Il nous faut appeler aux luttes et à s’organiser avec le PCF parce que ni l’abstention, ni le vote à ces élections ne sont capables d’ébranler le capital. Il nous faut mener la bataille des législatives, sans compter sur des accords d’opérette, mais en présentant des candidats de combats qui défendront les intérêts populaires. et en faisant vivre notre organisation dans cette bataille.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).