Non aux prélèvements ADN imposés aux militants !

, par  Paul Barbazange , popularité : 2%

Entre 150 et 200 personnes ont répondu ce mercredi 29 décembre à l’appel à accompagner notre camarade Philippe Galano devant le tribunal correctionnel de Perpignan pour avoir refusé le prélèvement ADN que l’autorité tente de lui imposer après sa condamnation sur plainte patronale au sujet d’une manifestation ayant eu lieu en 2003.

Avec le risque de révocation d’un sursis antérieur, c’est une condamnation à 3 mois de prison que notre camarade affronte dans l’intérêt de tous, de nos libertés syndicales et d’action contre le fichage policier.

Cette action en pleine "trêve des confiseurs" alors que l’on savait que l’audience serait reportée permet de bien mesurer le potentiel de mobilisation existant pour l’audience renvoyée au jeudi 17 Mars.

Parmi les manifestants on reconnaissait plusieurs maires et adjoints communistes des P.O.ceints de leurs écharpes ainsi que le député-maire d’Ivry, Val de Marne. Les représentants de la CGT, de la FEN , de la CFTC se sont adressés aux manifestants pour les encourager à continuer la bataille de solidarité et le combat contre toute criminilisation de l’action syndicale ; le secrétaire départemental du PCF a lui rappelé la dureté de l’affrontement de classe et la volonté sans cesse mise en œuvre par par Sarkozy de durcir toutes les lois répressives à l’encontre de quiconque ose relever le tête.

Le député d’Ivry, Gosnat , est intervenu en tant que premier signataire au nom du Groupe Communiste à l’Assemblée Nationale d’une proposition de loi excluant de la procédure de prélèvement ADN toute personne mise en cause dans le cadre d’une action citoyenne, politique ou syndicale. Il a fort opportunément rappelé que de 30.000 prélèvements en 2002 date d’effet de la loi on est allègrement passé à 1.300.000 en 2010. Ce qui signifie un fichage biologique d’une part importante de la population bien au delà de la délinquance sexuelle invoquée initialement.

Enfin Philippe Galano très ému, a terminé par une brève intervention rappelant que depuis 2003 il est comme sa famille en permanence sous le coup de procédures, de descentes de police à son domicile, de convocations devant les tribunaux. Son licenciement des ASF lui a été notifié un 29 décembre, date que les forces de répression semblent affectionner.

Rendez- vous est donc pris pour l’audience du 17 mars en se donnant des objectifs de mobilisation et de solidarité élevés, et pourquoi pas l’abandon des poursuites dès avant cette date.

Jour pour jour pour le 90ème anniversaire de la création du PCF à Tours en 1921, l’Internationale, par excellence chant de solidarité des exploités, a retenti sur les marches du TGI de Perpignan.

Paul Barbazange secrétaire de la section du PCF de Béziers

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).