Béziers

Manifestation contre le colloque de l’extrême droite

, par  Jacques Cros , popularité : 8%

Point central des initiatives prises ce samedi 28 mai contre le colloque de l’extrême droite organisé sous la houlette de Ménard, la manifestation qui s’est déroulée à partir de 14h00 a connu un certain succès. 5 à 600 personnes auraient été comptabilisées par la police.

Le cortège qui s’est formé sur la place du 14 Juillet était sensiblement différent des défilés classiques auxquels nous sommes habitués dans notre ville avec l’engagement contre la loi El Khomri. Cette fois, c’était perceptible, le politique l’emportait sur le syndicalisme, même si la CGT était très présente avec notamment son service d’ordre, très efficace.

JPEG - 40.4 ko

Les citoyens avaient fait preuve de créativité, confectionnant des panneaux, des banderoles, brocardant les « Oz ta droite » d’un dangereux politicien qui surfe sur la crise pour se tailler une dimension nationale dans le cloaque des idéologies nauséabondes. Hugues et Jean-Claude se sont fait portraiturer devant la statue de Jean Moulin, l’un tenant un drapeau tricolore avec la Croix de Lorraine, l’autre celui du parti communiste.

JPEG - 26.7 ko

Il doit être plus de 14h00 quand on commence à défiler. En tête un calicot de "Cultures solidaires" résume l’opposition au racisme et à la xénophobie dont on doit traiter dans les salles où confèrent les penseurs les plus anachroniques. Il est précédé, à l’avant de la camionnette qui porte la sono, de celui de "Béziers Debout".

JPEG - 60.7 ko

Au micro les slogans scandés sont sensiblement différents de ceux qui ont cours dans les manifestations plus syndicales. « Pas de facho dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos » revient souvent ! On peut entendre aussi « Black, blanc, beur, c’est nous la France » ou quelque chose d’approchant. Référence plus historique, on a droit aussi à « Nous sommes, nous sommes, les fils de Jean Moulin ! ». Parodie encore de Ménard « Vous n’êtes pas les bienvenus dans notre ville, fachos rentrez chez vous »…

JPEG - 40.1 ko

Le défilé traverse la place de la Victoire, tout un symbole ! Cécile, Valérie et quelques autres s’occupent à coller des photocopies de collages réalisés avec les couvertures du journal de Béziers, si cher aux contribuables ! A l’arrière de la camionnette Linda est en partie masquée par le drapeau tricolore qu’elle a déployé.

JPEG - 59.4 ko

Au passage devant le Palais des Congrès, il faut calmer les manifestants qui ont répondu aux provocations de quelques agités. « Les chiens aboient, la caravane passe » avait dit De Gaulle. Dans l’affaire les forces de l’ordre sont du bon côté !

JPEG - 44.2 ko

Nous revenons à notre point de départ devant le mur des fusillés et la statue du célèbre Biterrois, où vont avoir lieu les prises de parole. Nous entendons successivement Mathilde Vidal pour les organisateurs de la journée, Cyril Henion représentant le comité Jean Moulin, Dominique Sopo, président national de SOS Racisme, Linda Mendy de Cultures Solidaires et Serge Ragazzacci, secrétaire départemental de la CGT. Nous avons retenu la condamnation des relents du colonialisme auxquels nous sommes confrontés et les causes profondes de la résurgence de l’idéologie fascisante qui prend racine dans la crise sociale, avec en particulier la question de l’emploi, que nous subissons. L’information est donnée de la tenue à Béziers le 25 juin, de la fête de la CGT dans l’annexe du dépôt de la SNCF. Nous aurons sans doute l’occasion d’en reparler.

Les autres initiatives prévues au programme ont été contrariées par le temps. Mais l’essentiel a été sauvegardé avec la réussite de la manifestation.

Jacques Cros

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).